Je souhaite l'avis d'un expert

icône de la maladie "Ectasie cornéenne"Ectasie cornéenne

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

1|

Qu'est-ce qu'une ectasie cornéenne ?

L’ectasie cornéenne post-chirurgicale est une complication rare, mais redoutée, d’une opération de la cornée réalisée au laser. Appelée Lasik, cette intervention couramment pratiquée a pour but de corriger la vision des myopes, des hypermétropes, des astigmates ou encore des presbytes en agissant directement sur la cornée. L’ectasie cornéenne post-opératoire est une complication d’autant plus redoutée qu’elle est irréversible et qu’elle apparaît dans un délais très variable après l’opération (de quelques semaines à quelques années). Progressivement la cornée se déforme et présente des irrégularités. Une zone de cambrure apparaît sur sa partie centrale.

Il s’agit d’une complication qui met en jeu la vision du patient et dont le traitement peut parfois nécessiter une greffe de cornée. L’ectasie cornéenne survient généralement dans deux types de circonstance. En premier lieu, elle peut apparaître lorsque le patient souffrait déjà - avant l’opération - d’un kératocône qui n’a pas été diagnostiqué. Le kératocône est une contre-indication à l'opération de la myopie par laser. Il peut passer inaperçu s'il est léger. D'où l'importance de toujours pratiquer une topographie cornéenne avant toute opération de la myopie, pour dépister un éventuel kératocône.

L’ectasie cornéenne peut également survenir lorsque la cornée a été trop creusée au moment de l’intervention au laser, pour corriger une forte myopie par exemple. Toute la difficulté pour le chirurgien est donc de conserver une épaisseur suffisante de cornée, après l’opération. Parmi les facteurs aggravants, on citera notamment l’âge (plus le patient est jeune, plus le risque est grand), une cornée mince, ou une correction importante. Cette complication post-opératoire reste néanmoins un événement très rare : on estime que moins d’un cas sur 2 000 sont recensés. Mais ce chiffre n’est qu’une estimation, dans la mesure où tous les cas d’ectasie cornéenne ne sont pas nécessairement diagnostiqués.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une ectasie cornéenne ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une ectasie cornéenne ?

Bien que rare, l’ectasie cornéenne est une complication redoutable car elle revêt un caractère irréversible. Pour garantir une efficacité des traitements contre l’ectasie cornéenne, il est important de faire un diagnostic aussi précoce que possible. Dans ce contexte, un deuxième avis est tout à fait pertinent. Il permettra d’infirmer ou de confirmer le diagnostic en cas de suspicion. D’autre part, il donnera au patient toutes les informations nécessaires pour lui permettre de participer aux choix du traitement qui sera le plus adapté à sa situation.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • On m’a détecté une ectasie cornéenne post opératoire, cette complication fait-elle suite à un kératocône débutant non diagnostiqué ?
  • Quel est le traitement le plus adapté à ma situation ?
  • Quels sont les risques du cross linking ?
  • Puis-je me satisfaire de lentilles de contact rigides ? Quelles sont les exigences pour ce type de traitement ?
  • En quoi consiste la greffe de cornée ? Quels en sont les risques ?
  • Suis-je éligible ?
  • Peut-on « réparer » une cornée qui a subit une ectasie post-Lasik ou bien ne peut-on que « stopper » l’évolution de l’affection?
Mais aussi toutes autres les questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quel est le spécialiste de l'ectasie cornéenne ?

L’ophtalmologiste est le spécialiste qui étudie et prend en charge les maladies de l’œil. Il peut également réaliser des opérations chirurgicales.
4|

Quels sont les symptômes d'une ectasie cornéenne ?

Dans le cadre d’une ectasie cornéenne, les symptômes généralement rencontrés sont une dégradation progressive de la vision avec la ré-apparition d’une myopie ou d’un astigmatisme. L’ectasie cornéenne peut aussi provoquer une vision double d'un œil.
5|

Comment diagnostiquer une ectasie cornéenne ?

La topographie cornéenne est l’examen qui permet de dépister et de diagnostiquer une éventuelle ectasie cornéenne post-chirurgicale. Par mesure de prévention, les chirurgiens préconisent de faire ce test avant l’intervention au laser, pour vérifier que le patient ne souffre pas d’une forme débutante de kératocône. En effet, grâce à ce test, il est possible de déceler des variations asymétriques dans la courbure de la cornée. Ces variations sont le signe de la présence d’un kératocône.

L'examen de la réfraction, quant à lui, permet de déceler si une myopie, associée ou non à de l’astigmatie, a réapparu après l’opération.

Enfin, la pachymétrie est l’examen qui permet de détecter une éventuelle diminution de l'épaisseur de la cornée, sur sa partie bombée.
6|

Comment soigner une ectasie cornéenne ?

Le traitement dépend :

•    de l’état de la cornée,
•    du degré d’évolution de l’ectasie cornéenne,
•    de la présence d’éventuels troubles de la vision,
•    de la présence d’un début de kératocône,
•    de l’âge du patient,
•    de ses antécédents médicaux et familiaux,
•    de ses choix.


Il existe plusieurs traitements possible pour soigner une ectasie cornéenne post-Lasik. Parmi ces traitements, les lentilles de contact rigides offrent un un moyen de correction peu risqué, mais elles ne sont pas toujours bien tolérées par celui qui les porte. Plus rarement, le chirurgien propose la solution des anneaux intra cornéens car elle offre de bons résultats. Ce sont des petits segments semi-circulaires rigides en plastique qui sont placés dans l’épaisseur de la cornée et dans sa périphérie, dans le but de la renforcer. Le cross linking est une nouvelle proposition thérapeutique qui permet de stopper l’évolution de l'ectasie cornéenne. L’intervention consiste à déposer un produit photosensible (la Riboflavine) sur la cornée, puis d’y appliquer des ultraviolets pendants plusieurs minutes.

Pour les cas les plus graves, la solution ultime réside dans la greffe de cornée. Le procédé consiste à remplacer la partie abîmée de la cornée du patient par la cornée saine d’un donneur décédé.

Mais dans tous les cas, le meilleur traitement de l'ectasie cornéenne est encore celui de sa prévention, grâce à la topographie cornéenne qui permet d’éliminer les cornées à risques.

Ajouter le 15/09/2020

Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence

Maladie de la cornée :

  • Infections de la cornée sous lentilles
  • Kératocône
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q