L’histoire de Paule, 71 ans, craignant un cancer du péritoine

Par Mathilde Lamolinerie le 20 mars 2020
témoignage cancer du péritoine
Dans le cadre de son suivi médical, Paule* réalise tous les 6 mois des prises de sang. Les derniers résultats n’étant pas très bons, son médecin lui prescrit un TEP scan (ou Tomographie par Émission de Positons), une technique d’imagerie utilisée pour détecter la présence de cellules tumorales.

Les résultats du TEP scan semblent normaux, mais elle craint un nouveau cancer, peut-être un cancer du péritoine.

 

La crainte d’un cancer du péritoine 

Paule a un passé médical assez lourd. Elle a déjà été traitée pour deux cancers : un cancer du sein, et un de l’endomètre (muqueuse enveloppant la paroi interne de l’utérus, où a lieu la grossesse).
De plus, elle souffre d’une lymphocytose depuis plus de dix ans (maladie du sang) et d’une myosite à inclusion (maladie évolutive lente, entraînant chez Paule une faiblesse musculaire qui se traduit par des troubles de la déglutition des aliments solides).
Après ses cancers, elle fait l’objet d’un suivi régulier. Or, ces derniers mois, elle constate que sa quantité de CA 125 (antigènes cancéreux) ne cesse d’augmenter.  
L’évolution de la présence de cette protéine est à surveiller, car elle peut être produite par des cellules cancéreuses. Elle est un marqueur potentiel de cancer. Mais pas nécessairement. 
La conclusion de son dernier scan, en revanche, ne révèle rien d’anormal.

Mais Paule est angoissée et redoute un cancer du péritoine (fine membrane entourant les organes de l’abdomen : foie, rate, estomac, intestin grêle...).


Un deuxième avis rassurant qui préconise un suivi régulier

Inquiète, Paule souhaitait obtenir un avis rapidement. Pour cela, elle est passée par deuxiemeavis.fr qu’elle a connu par sa mutuelle qui rembourse le service.
Elle a, pour se faire, envoyé un dossier médical fourni (résultats de biologie, comptes rendus de consultation et hospitalisation, scintigraphie, scanner…).  
L’avis d’un médecin, spécialiste en oncologie, lui a été communiqué en moins de 24h.

Il constate que la hausse isolée du marqueur CA 125 ne correspond pas à un cancer primitif du péritoine mais probablement une irritation du péritoine dont les causes peuvent être multiples. Cette augmentation ne veut pas dire qu’il y a un cancer au niveau du péritoine. Les causes d’augmentation du CA 125, sont une inflammation du péritoine, quelqu’en soit la cause, une des causes pouvant être une rechute de cancer de l’endomètre ou un cancer de l’ovaire. Dans le cas de Paule, cela peut être en rapport avec un foyer de cancer du cancer de l’endomètre qui récidiverait à distance de ce cancer, avec une localisation possible au niveau du péritoine.

Mais le médecin expert observe que les examens radiologiques donnent des résultats normaux. Il précise que ces hypothèses sont donc très incertaines et qu’il n’y a à ce jour rien d’alarmant ni de conclusion à tirer.

D’après lui, il est nécessaire de surveiller l’évolution du marqueur CA 125. Si la hausse persiste, il lui recommande de réaliser un nouveau bilan d’ici 3 ou 4 mois, qui inclurait un scanner thoraco-abdomino-pelvien et un scan TEP. Mais il se veut confiant, car il constate que Paule bénéficie d’un suivi médical de qualité.


Paule a été rassurée par le retour rapide et complet du médecin spécialiste.

Elle a estimé avoir reçu des informations claires et détaillées dont elle avait besoin, et ce, extrêmement rapidement. Elle est donc très satisfaite de deuxiemeavis.fr.

Vous vous posez aussi des questions sur votre diagnostic ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin


*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier