évolution sopk
SOPK

SOPK : quelle est son évolution au cours de la vie ?

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est une maladie insidieuse, qui peut débuter par des cycles menstruels irréguliers et une acné sévère, puis s’accentuer au fil du temps. A 15 ans, 25 ans, 45 ans ou 55 ans, les symptômes ne sont pas les mêmes : découvrez l’évolution du SOPK au cours de la vie.

 

Symptômes et diagnostic : comment se développe le syndrome des ovaires polykystiques au cours d'une vie ?

 

Le syndrome des ovaires polykystiques est une maladie hormonale qui fluctue, comme les hormones, au fil de la vie. Le cerveau sécrète un taux d’hormone "LH"  anormalement élevé en continu qui empêche l’ovulation. Les ovaires, de leur côté, libèrent des androgènes (hormones masculines) en excès.

Les symptômes liés aux troubles de l’ovulation et à l’hyperandrogénie sont généralement plus importants chez les femmes jeunes, en âge de procréer. Avec l’âge, et à l’approche de la ménopause, d’autres symptômes apparaissent et prennent le pas sur les règles irrégulières, l’acné, l’hyperpilosité et les troubles de la fertilité. C’est plutôt vers 45 ou 55 ans en effet qu’apparaissent les premiers symptômes liés au syndrome métabolique (surpoids, troubles de la glycémie, hypertension artérielle…).

 

A 15 ans : troubles de l'ovulation, hyperpilosité et acné

 

Les premiers signes du syndrome des ovaires polykystiques se manifestent généralement chez les jeunes filles dès la puberté par des cycles menstruels irréguliers, par une acné sévère et par une hyperpilosité.

Au premier abord, ces troubles sont souvent considérés à tort comme des dérèglements hormonaux habituels, propres à l’adolescence.

Ces dérèglements hormonaux sont en réalité engendrés par l'hyperandrogénie due au SOPK. Bien qu’elle ne soit pas toujours détectée dès la puberté, c’est en effet la présence excessive d’hormones masculines dans l’organisme qui est responsable des troubles de l’ovulation (règles irrégulières ou absentes, ovulation rare ou absente), de l’hyperpilosité ou hirsutisme (pilosité importante dans les zones du corps habituellement développées chez les hommes) et de l’acné sévère de certaines adolescentes.

 

A 25-30 ans : infertilité et hyperandrogénie

 

Chez les femmes dont les symptômes de règles irrégulières, d’hyperpilosité et d’acné sont modérés, il arrive fréquemment que le diagnostic de SOPK ne soit pas posé dès l’adolescence.

Le diagnostic est alors établi plutôt vers l’âge de 25-30 ans, au moment où le désir de grossesse est présent mais tarde à se concrétiser. Les troubles de la fertilité sont souvent la raison pour laquelle des examens plus poussés sont réalisés et mènent au diagnostic de SOPK.

Le SOPK est la première cause de troubles de la fertilité chez la femme. Parmi les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques, 50 % d’entre elles souffrent d’une infertilité primaire et 25 % d’une infertilité secondaire (impossibilité de grossesse après avoir donné naissance à d’autres enfants).

Les femmes enceintes souffrant de SOPK peuvent également présenter des grossesses à risque. Le SOPK est un facteur de risque accru d’accouchement prématuré, de diabète gestationnel et de pré-éclampsie.

 

A 45 ans : résistance à l'insuline et pré-diabète

 

La ménopause intervient le plus souvent entre 45 et 55 ans, et généralement autour de 50 ans. Il s’agit d’un phénomène naturel qui intervient dans la vie de toutes les femmes et qui se caractérise par une modification de la production hormonale ovarienne d’œstrogènes et de progestérone et provoque ainsi l’arrêt de l’ovulation et la disparition des règles. En cas de SOPK, les symptômes de troubles de l’ovulation et d’hyperandrogénie tendent ainsi à disparaître avec l’arrivée de la ménopause.

Ces symptômes du SOPK évoluent alors et de nouvelles complications peuvent apparaître : le syndrome métabolique. L'hypersécrétion des androgènes entraîne le développement d'un excès d'adiposité et l'élévation du taux de glycémie. On parle d’intolérance aux hydrates de carbone, de résistance à l'insuline ou de pré-diabète. Une perte de poids montre des effets bénéfiques sur les patientes.

 

A 55 ans : diabète et risques cardiovasculaires

 

L’évolution du syndrome des ovaires polykystique au fil des âges entraîne des complications à long terme. Vers 55 ans, le SOPK prédispose au syndrome métabolique et favorise l’apparition de diabète de type 2, de cancer de l’endomètre et de maladies cardiovasculaires (AVC, angine de poitrine, infarctus du myocarde…).

Un indice de masse corporelle élevé représente un facteur de risque accru de développer ces complications du SOPK. On considère qu’une patiente est atteinte de syndrome métabolique quand elle présente un tour de taille supérieur à 80 cm associé à un diabète de type 2, une hypertension artérielle, un taux élevé de triglycérides ou un faible de taux de cholestérol HDL.

 

Traitement : est-ce que la maladie peut disparaître ?

 

Il n’existe pas à ce jour de traitement permettant de guérir du syndrome des ovaires polykystiques. Le traitement du SOPK est uniquement symptomatique. Il consiste à modifier l'hygiène de vie et à traiter les symptômes d’hyperpilosité, de troubles de l’ovulation, d’infertilité et de prise de poids. En cas de SOPK, le choix du traitement dépendra de l'âge de la patiente, des facteurs de risque associés et de son éventuel désir de grossesse.

 

Les symptômes du SOPK ne sont pas les mêmes selon les âges de la vie. Certains symptômes peuvent être considérés à tort comme des dérèglements hormonaux habituels liés à la puberté et à la ménopause et ainsi retarder le diagnostic, la prise en charge et la mise en place du traitement. Pour confirmer votre diagnostic, vous pouvez demander un deuxième avis auprès de médecins gynécologues et endocrinologues spécialistes du SOPK.

 

Sources :

Par Marion Berthon - Publication le 03/10/2022

Actualisé le 23/11/2022

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

handicap et troubles du comportement
Webinaire
Handicap & troubles du comportement. Comment aider les patients et leur famille?
Jeudi 1 décembre de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : SOPK
drilling ovarien

Drilling ovarien - Tout savoir sur la multiperforation ovarienne

Comment augmenter ses chances de tomber enceinte quand on souffre d’infertilité liée au syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ? Le drilling ovarien est une opération chirurgicale qui aboutit à des...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Marion Berthon le 05/10/2022

traitements du sopk

Traitement du SOPK : les différentes options

1 femme sur 10 en souffre, mais il n’existe pas à ce jour de traitement pour en guérir. Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) se caractérise par des troubles du cycle menstruel et de...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon le 28/09/2022

symptômes SOPK

SOPK : quels sont les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques ?

Absence de règles, hyperpilosité, acné, peau des aisselles et de la nuque plus sombre… Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, vous êtes peut-être concernée par le syndrome des ovaires...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon le 26/09/2022

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins référencés

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avis Les médecins référencés Les maladies La prise en charge Témoignages Blog
Mentions légales Politique de confidentialité C.G.S

Copyright © Carians 2022, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !