Je découvre les experts

icône de la maladie "Lithiase biliaire (calculs vésiculaires)"Lithiase biliaire (calculs vésiculaires)

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je découvre les experts

Fiche d'information

1|

Qu'est-ce qu'une lithiase biliaire (calculs vésiculaires) ?

La vésicule biliaire est le réservoir qui emmagasine la bile sécrétée par le foie. La lithiase biliaire est une pathologie qui se traduit par la présence de calculs dans la vésicule ou dans les voies biliaires. Ces calculs sont des petits cailloux formés à partir de sels de calcium ou de cholestérol cristallisés. Ils sont insolubles (ne se dissolvent pas dans l’eau). La forme, la taille et le nombre des calculs (il peut y en avoir plusieurs centaines) diffèrent d’un individu à l’autre. Ils peuvent parfois atteindre la taille d’une petite balle. Dans une minorité de cas, les calculs sont formés à partir de pigments biliaires (une matière qui provient de la destruction de l’hémoglobine) et apparaissent lors d’une maladie grave du foie.

Par leur présence, ces calculs risquent d’obstruer les voies qui conduisent la bile vers le foie et les intestins. C’est ce qu’on appelle une colique biliaire. Bloquée par le calcul, la vésicule biliaire ne peut plus se vider. Elle commence alors à gonfler. C’est ce qui cause de violentes douleurs à l’abdomen. Parfois, les calculs sont découverts de manière fortuite, lors d’une échographie ou d’un scanner de l’abdomen.

La lithiase (calculs) biliaire est assez répandue. En France, elle touche environ 30 % de la population adulte. Les femmes sont deux à trois fois plus concernées que les hommes. Le risque de développer cette maladie augmente avec l’âge. Près de 60 % des plus de 80 ans en sont atteints.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une lithiase biliaire (calculs vésiculaires) ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une lithiase biliaire (calculs vésiculaires) ?

Un deuxième avis est indiqué dans le cadre d’une lithiase biliaire dans la mesure où, mal traitée, cette pathologie peut entraîner des complications importantes, comme les inflammations du pancréas, de la vésicule ou des voies biliaires. De plus, lorsque les symptômes se manifestent, cette pathologie peut s’avérer très douloureuse et présente souvent l’inconvénient de récidiver. Un deuxième avis vous renseignera sur la conduite à tenir pour éviter les coliques hépatiques ou la survenue de complications plus graves. Il vous éclairera également sur la pertinence d’une intervention chirurgicale dans votre cas. Mieux informé, vous pourrez ainsi prendre part à l’élaboration d’une stratégie thérapeutique adaptée à votre situation.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • Quel est le degré de sévérité de ma lithiase biliaire ?
  • Comment faire pour atténuer les douleurs ?
  • Vais-je devoir me faire opérer ?
  • Comment se déroule l’opération ?
  • L’intervention comporte-t-elle des risques ?
  • Comment vit-on sans vésicule biliaire ?
  • Dois-je changer de comportement ? D’alimentation ?
  • Après l’intervention, y a-t-il encore des risques de récidives ?
Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quels sont les spécialistes de la lithiase biliaire (calculs vésiculaires) ?

Un gastro-hépato-entérologue. C’est le spécialiste qui étudie les maladies du tube digestif et du foie, ainsi que leurs traitements.

Un chirurgien spécialisé en chirurgie viscérale. C’est le spécialiste des interventions sur les organes abdominaux (comme la rate, le foie, les intestins, la vésicule…). C’est lui qui prendra en charge l’ablation de la vésicule biliaire.
4|

Quels sont les symptômes d'une lithiase biliaire (calculs vésiculaires) ?

La plupart du temps, les calculs n’entraînent aucun symptôme. Quand ils apparaissent (c’est-à-dire dans 25 % des cas environ), ces derniers sont la manifestation d’une crise hépatique. Dans ce cas, une violente douleur est rapidement ressentie dans l’abdomen, généralement en haut à droite. Elle est accompagnée de nausées, de vomissements, parfois de fièvre et d’une hypercoloration des urines.

La maladie peut entraîner trois types de complications : une inflammation de la vésicule biliaire (la cholécystite aiguë), une inflammation des canaux biliaires (la cholangite aiguë) ou encore, une inflammation du pancréas (la pancréatite aiguë). Ce sont généralement des complications qui constituent des urgences médicales. Par ailleurs, les personnes souffrant de calculs biliaires présentent, à long terme, un peu plus de risque d’être atteintes d’un cancer de la vésicule biliaire. Mais cette dernière complication reste cependant très rare.
5|

Comment diagnostiquer une lithiase biliaire (calculs vésiculaires) ?

Le diagnostic se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie. Les facteurs qui peuvent augmenter les risques de développer une lithiase (calcul) biliaire sont : l’obésité, l’inactivité physique, le diabète, les œstrogènes, mais aussi la génétique ou encore une alimentation pauvre en fibres.

Des examens paracliniques doivent aussi être prescrits. Ainsi devant une suspicion de lithiase biliaire, il faudra réaliser une prise de sang comprenant un bilan hépatique complet, une lipasémie et une CRP. Une échographie hépatique doit aussi être réalisée.
6|

Comment soigner une lithiase biliaire ?

Le choix du traitement dépend :
  • des symptômes ressentis,
  • de l’âge du patient,
  • de facteurs aggravants (comme le diabète),
  • d’éventuelles maladie associées (comme la présence d’un ulcère),
  • des antécédents médicaux et familiaux du patient,
  • de son état de santé général.

Parmi les traitements proposés il y a les médicaments, pour soulager la douleur, et la chirurgie, pour retirer les calculs et éviter qu’ils n’entraînent des complications.
  • Les traitements médicamenteux
    Le médecin propose généralement des antalgiques pour diminuer la douleur, notamment en cas de colique hépatique. Il peut associer aux antidouleurs, des antispasmodiques du type Spasfon. Enfin, certains antiémétiques, comme le Primpéran, permettent de lutter contre les nausées et les vomissements.
  • Le traitement chirurgical
    L’intervention chirurgicale n’est proposée que si le patient souffre d’un certain nombre de symptômes. En effet, la plupart des personnes qui présentent des calculs ne ressentiront aucune douleur de toute leur vie. Dans ce cas, il est recommandé de s’abstenir d’intervenir. En revanche, lorsque le patient a développé une colique hépatique, qu’il souffre d’une inflammation de la vésicule ou encore que les calculs obstruent le canal cholédoque, on lui propose généralement une ablation de la vésicule biliaire, afin de prévenir les complications ou les récidives. Cette intervention est pratiquée une fois la crise passée. Dans les situations les plus difficiles, elle est réalisée par chirurgie traditionnelle (le chirurgien ouvre l’abdomen). Mais quand c’est possible, le médecin procède à une laparoscopie. Cette méthode de chirurgie endoscopique permet d’introduire du matériel chirurgical ainsi qu’une mini caméra, par des petites incisions d’un cm environ, pratiquées dans l’abdomen. La technique est beaucoup moins invasive, laisse peu de cicatrices et les douleurs post-opératoires sont moins grandes. Dans les deux cas, l’opération se déroule sous anesthésie générale.

Ajouter le 15/09/2020

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
L'histoire d'Isabella, 58 ans, souffrant d'une probable lithiase biliaire

Témoignages

L'histoire d'Isabella, 58 ans, souffrant d'une probable lithiase biliaire

Par Olivia Derrien le 29/01/2021

Site parfait pour prendre une décision médicale en toute Indépendance. Réponse rapide et professionnelle. Je recommande

Fred

Très bon accueil, très bonne écoute, les conseils donnés ont ouvert des possibilités de prise en charge intéressantes, merci beaucoup.

Denis

Je consulte d'autres témoignages
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
La coelioscopie : que se passe-t-il avant, pendant et après ?

Gynécologie, urologie

La coelioscopie : que se passe-t-il avant, pendant et après ?

Par Marion Berthon le 14/06/2021

Les troubles digestifs de l'enfant

Gastro-entérologie

Les troubles digestifs de l'enfant

Par Marion Berthon le 26/04/2021

Troubles digestifs : face à quels symptômes consulter ?

Gastro-entérologie

Troubles digestifs : face à quels symptômes consulter ?

Par Fanny Bernardon le 29/03/2021

Je découvre le blog

Maladie de la vésicule :

  • Cancer des voies biliaires
  • Ampullome
  • Cancer de la vésicule biliaire
  • Cholangiocarcinome
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Deuxiemeavis.fr - Paris Biotech Santé - 29 rue du Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris

Rejoignez-nous !

Marion