Blog

Les tumeurs neuroendocrines

Par Nolwenn Degeselle le 17 novembre 2016
Une journée mondiale était organisée le 10 novembre pour sensibiliser les patients et les médecins aux tumeurs neuroendocrines, qui sont des cancers très difficiles à détecter et rares. Le nombre de cas en France est ainsi estimé à 0,9 pour 100 000 femmes et 1,1 pour 100 000 hommes.

Qu’est-ce qu’une tumeur neuroendocrine ?

 
Les tumeurs neuroendocrines sont des tumeurs rares, qui se développent à partir de cellules endocrines dispersées dans l’organisme suite à un dysfonctionnement du système endocrinien.
 
La principale difficulté du diagnostic et du traitement des tumeurs neuroendocrines (TNE) est qu’elles impliquent l’intervention plusieurs spécialistes : endocrinologues, oncologues, gastro-entérologues, biologistes etc. En effet, les cellules endocrines ont la faculté de pouvoir se développer dans différents endroits du corps : les intestins, les poumons, la tyroïde etc.
 

De nouveaux traitements prometteurs

 
Après un diagnostic parfois difficile à établir du fait de sa rareté et de la multiplicité des formes que peuvent prendre les TNE, il est nécessaire pour les patients de bien comprendre le traitement qui leur est proposé. En effet, les traitements sont nombreux et restent complexes à mettre en œuvre. C’est pourquoi des essais cliniques se multiplient afin de permettre aux patients d’en guérir.
 
Pour le traitement des tumeurs neuroendocrines iléales, un médicament a obtenu en décembre 2015 l’autorisation de mise sur le marché après une étude de phase III positive concluante.
 
Par ailleurs, un nouveau traitement (la radiothérapie métabolique) vient de montrer en phase III une très grande efficacité (l’AMM est en cours et actuellement autorisation temporaire d’utilisation).
 
Selon le Professeur Coriat, Professeur des universités et praticien hospitalier au sein du service de Gastroentérologie, Endoscopie et Oncologie digestive de l'hôpital Cochin à Paris, ces deux traitements sont récents et à proposer très tôt dans la prise en charge du patient afin d’en maximiser les chances de réussite. 
 

Un deuxième avis est essentiel

 
Demander l'avis d'un expert est d'autant plus légitime que ces maladies sont rares, le diagnostic est difficile à établir et les prises en charges sont complexes. Un deuxième avis médical est donc pertinent pour mettre toutes les chances de son côté : le patient est souvent seul avec ses questions et se trouve parfois démuni face à la grande diversité des options thérapeutiques. La médecine progresse et c’est pourquoi l’avis d’un médecin expert peut être le moyen pour les patients de mieux comprendre et d’avoir ainsi toutes les cartes en main pour mieux appréhender sa prise en charge.


Retour à la liste des articles
Catégories :
- A propos d'un deuxième avis (2)
- Associations de patients (2)
- Cancer (6)
- Spécialités (1)
- Télémedécine (3)
- Traitements (3)