Témoignages

L'histoire de Sybille, 55 ans, souffrant d'un prolapsus utérin

Il y a 15 ans, Sybille* s’est vue diagnostiquer un prolapsus utérin. Son gynécologue de l’époque avait jugé que ce n’était pas grave et qu’il n’était pas nécessaire de le traiter. Aujourd’hui, une aggravation de ce prolapsus utérin a poussé son nouveau médecin à lui faire passer des examens. Ils ont révélé de nombreux troubles, ce qui inquiète beaucoup Sybille. 



Les troubles de la statique pelvienne

 

Le plancher pelvien est un ensemble de muscles et de ligaments qui maintient les organes dans le bas ventre de la femme : la vessie, l’utérus et le rectum. 

 

L’âge, les grossesses ou encore une opération chirurgicale peuvent traumatiser ce plancher pelvien et créer ce qu’on appelle un prolapsus génital ; dans le langage courant une “descente d’organe”. Certains organes peuvent alors sortir par le vagin, de façon isolée ou simultanée. On parle de cystocèle pour une descente de la vessie, d’hystérocèle pour une descente de l’utérus ou encore de rectocèle pour une descente du rectum. 

 

Les symptômes vont varier selon l’importance du prolapsus, on retrouve parfois une sensation de pesanteur dans le ventre, des difficultés à uriner ou à aller à la selle, une incontinence urinaire, une incontinence anale, des douleurs lors des rapports sexuels et dans des cas plus sévères l’extériorisation des organes.

 

Dans le cas de Sybille, le prolapsus utérin diagnostiqué il y a 15 ans n’a pas été pris en charge. Dernièrement elle est davantage gênée par la pesanteur au niveau de son bassin et une extériorisation est visible. Elle souffre également du syndrome de l’intestin irritable avec une constipation importante et des douleurs à la défécation. Elle a récemment décidé de consulter un médecin afin de faire le point sur l’évolution de ses problèmes. 

 

Après de nombreux examens d’imagerie médicale, le diagnostic de prolapsus utérin et d'une élytrocèle est posé. Cela signifie qu’elle souffre d’une descente de l’utérus et d’une descente de l’intestin grêle qui vient se glisser entre le vagin et le rectum

On lui propose un traitement chirurgical par voie basse afin de faire remonter les organes. Mais Sybille a très peur de se faire opérer, alors pour prendre la bonne décision elle décide de demander un deuxième avis médical auprès du service deuxiemeavis.fr qui est pris en charge par sa mutuelle.



Un deuxième avis éclairant et rassurant

 

En quatre jours, la patiente a reçu un avis très détaillé d’un Professeur en chirurgie viscérale et digestive sur son dossier médical. Il confirme le diagnostic posé qui permet de confirmer l’ensemble des troubles dont Sybille souffre. 

 

En effet, il visualise une descente de la vessie et de l’utérus mais aussi un rectocèle, le rectum bombe en avant dans le vagin. La patiente présente également un élytrocèle : l'intestin grêle, quand il vient se glisser entre le vagin et le rectum, appuie sur ce dernier, ce qui majore sa gêne à la défécation et entraîne une pesanteur pelvienne.

 

Il y a un relâchement général de tous les organes du pelvis qui est très important, il n’y a donc pas d’alternative à la chirurgie selon le médecin expert. Cependant, du fait de l’importance des prolapsus dont elle souffre, il lui recommande plutôt une intervention par coelioscopie. En effet, c’est une technique peu invasive, seulement des petits trous de quelques millimètres sont effectués sur le ventre et l’opération se fait à l’aide d’une caméra. L’expert explique à Sybille qu’il y a un risque de récidive plus faible que les techniques par voie basse et que la technique permet de corriger l'ensemble des troubles correctement. 

 

Il rassure la patiente : les risques de complication sont très faibles et il est préférable qu’elle se fasse opérer maintenant car elle est jeune et en forme. Le risque, si elle attend, est que les troubles s’aggravent et qu’une intervention s’impose dans 10 ou 15 ans. 

 

Le médecin expert reste tout de même prudent et alerte Sybille sur le fait que la chirurgie ne règlera pas son problème de troubles fonctionnels intestinaux. Cependant, le traitement chirurgical lui permettra de retrouver une meilleure qualité de vie, car il améliorera considérablement ses symptômes. 

 

Sybille est très satisfaite de l’avis obtenu grâce à deuxiemeavis.fr. Grâce aux explications très complètes et détaillées de l’expert, elle a mieux compris sa pathologie et aborde désormais l’opération plus sereinement

 

Nous lui souhaitons bon courage pour la suite de son parcours de soin.

 

Vous vous posez aussi des questions sur votre traitement ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !



*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Par Olivia Derrien - Publication le 12/03/2021

Catégories
Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Témoignages
témoignage accident ischémique transitoire

L’histoire d’Anne, 57 ans, ayant une suspicion d’accident ischémique transitoire

Anne*, 57 ans, a été victime d’un malaise avec perte de connaissance durant le confinement. Elle n’a pas osé se rendre aux urgences pendant cette période si compliquée. Aujourd’hui, d’autres symptômes...

Lire la suite

Par Olivia Derrien le 16/04/2021

témoignage prolapsus génital

L'histoire de Marie Clotilde, 72 ans, souffrant d'un prolapsus génital

Marie Clotilde*, 72 ans, est une retraitée bordelaise active. Mère de trois grands enfants, elle s’occupe beaucoup de ses petits-enfants malgré des problèmes de santé répétés. Victime d’une...

Lire la suite

Par Marion Bonne le 09/04/2021

témoignage migraines

L'histoire de Virginie, 49 ans, souffrant de migraines

Virginie* vit au rythme de ses migraines. Après avoir consulté différents médecins et essayé plusieurs traitements, elle se tourne vers deuxiemeavis.fr afin de faire le point sur sa situation.  Le...

Lire la suite

Par Olivia Derrien le 02/04/2021

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert