Cardiovasculaire

Tout savoir sur l'échographie cardiaque

L’échographie cardiaque ou échocardiographie permet de mettre en évidence des anomalies des structures du cœur (valves, cavités, oreillettes et ventricules), d'en apprécier la gravité, de déceler des anomalies de la contractilité du muscle cardiaque

 

L'échographie cardiaque : à quoi ça sert ? 

L’échographie est un examen indolore et non-invasif : technique d'imagerie qui repose sur l'utilisation d'ultrasons qui se propagent à l’intérieur du corps. Ces ultrasons réfléchissent sur les parois d'un organe et produisent un écho en retour. Les appareils d’imagerie médicale vont mesurer cet écho et créer une image permettant ainsi de visualiser l’intérieur du corps. En cas de soupçon d’anomalie au niveau du cœur, l'échographie cardiaque est le premier examen prescrit par le médecin après auscultation au stéthoscope et l'enregistrement d'un électrocardiogramme.

 

L’échographie cardiaque est souvent couplée à un Doppler, examen qui repose sur la même technique mais mesurant et visualisant le flux sanguin à l'intérieur du coeur et des vaisseaux. L'image finalement obtenue est en noir et blanc. Lorsqu'elle est couplée à un examen Doppler, des images colorées s'y ajoutent pour représenter le flux sanguin.

 

L'échographie cardiaque : quelles indications ? pour quelles maladies suspectées ?

L'échographie cardiaque crée des images de l'anatomie cardiaque, et permet donc de repérer des anomalies structurelles, des malformations et d'apprécier la tonicité (contractilité) du myocarde et par exemple de préciser le degré d'une insuffisance cardiaque.

Examen de première intention, l’échographie cardiaque peut être prescrite dans différentes situations

  •   Avant toute chose, elle peut confirmer l’origine cardiaque de certains symptômes (tels que les essoufflements, douleurs thoracique, l'insuffisance cardiaque, la dilatation de l'aorte) et de préciser l'origine de bruits anormaux détectés à l'auscultation, maladie valvulaire, rétrécissement, fuite.
  • Le diagnostic d'une insuffisance cardiaque établi, elle permet d'en préciser l'origine, la gravité et d'en suivre l'évolution et la réponse au traitement.
  •   Ensuite, elle peut indirectement évaluer l’impact de maladies comme l’hypertension artérielle, le diabète ou ou l'hypothyroïdie sur le cœur.
  •   Le péricarde (enveloppe qui entoure le cœur) peut également être étudié : l’échographie met alors en évidence un éventuel épanchement péricardique ou un épaississement du péricarde
  • Bien sûr il existe bien d'autres situations où l'échographie est incontournable : dépistage des cardiopathies congénitales, retentissement d'un infarctus du myocarde, exploration des gros vaisseaux : aorte, artère pulmonaire...

Toutefois, l’échographie cardiaque ne permet en principe pas de faire un bilan complet d’une maladie cardiaque et par exemple ne permet pas de visualiser les coronaires, elle doit être accompagnée d’examens complémentaires tels que la coronarographie, la scintigraphie ou l'IRM.

 

L'échographie cardiaque : comment s'y préparer ?

 

L’échographie cardiaque n’est pas un examen douloureux ou invasif et ne requiert donc pas de préparation spéciale de la part du patient : elle peut être réalisée au moment de la consultation du médecin. 

Par contre, si l'échographie se fait par voie oesophagienne, il faut être à jeun.

Il n’y a par ailleurs aucun risque de complications particulières. 

 

Comment se passe une échographie cardiaque ?

Cet examen ne nécessite aucune préparation ou protection particulière et peut s’effectuer dans n’importe quelle salle à condition qu’elle puisse être assombrie. L’échographie dure entre 10 et 30 minutes et peut se faire de deux manières différentes

 

Le plus souvent, l’échographie est réalisée par voie transthoracique. Le médecin pose une sonde sur le thorax du patient (le torse doit être nu) après avoir appliqué un gel facilitant la propagation des ultrasons sur la sonde ou sur la peau. Le patient est couché sur le dos mais devra parfois se tourner sur le côté pour faire mieux apparaître certaines structures. 

 

L’autre méthode est l’échographie par voie transoesophagienne. Dans ce cas, une petite sonde doit être avalée par le patient sous anesthésie locale ou sédation. L’objectif est de se rapprocher davantage du cœur pour obtenir des images plus précises ou mieux étudier les oreillettes. Assez désagréable, cet examen est recommandé pour les patients en surpoids ou ayant une maladie des poumons qui pourraient interférer avec la qualité des images recueillies par voie transthoracique. 

 

Enfin, le médecin peut aussi proposer une échographie “de stress” pour dépister un éventuelle maladie des coronaires en comparant les contractions du muscle cardiaque au repos et lors d’un effort physique

 

A la suite de l'échographie cardiaque, le médecin peut prescrire d'autres examens complémentaires, mettre en place un traitement médicamenteux et un suivi spécifique ou conseiller un traitement chirurgical

Les maladies cardiaques ayant un impact important sur la qualité de vie, il est parfois utile pour le patient de demander un deuxième avis sur le traitement adapté à ce stade du suivi. 

Par Mathilde Franc - Publication le 19/10/2020

Catégories
Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Cardiovasculaire
chirurgie cardiaque quand y avoir recours

Chirurgie cardiaque : quand y avoir recours ?

La chirurgie cardiaque concerne toutes les opérations chirurgicales sur le cœur, mais aussi sur les vaisseaux sanguins cardiaques et thoraciques. La décision d’opérer n’est jamais anodine et nécessite...

Lire la suite

Par Fanny Bernardon le 23/11/2020

maladie cardiovasculaire deuxieme avis

Maladies cardiovasculaires : quand demander un deuxième avis ?

Les maladies cardiovasculaires sont des pathologies au diagnostic complexe qui requièrent le plus souvent des stratégies diagnostiques et thérapeutiques lourdes. Annonce du diagnostic, mise en place...

Lire la suite

Par Marion Berthon le 16/11/2020

maladies cardiovasculaires enfants

Maladies cardiovasculaires : quand le cœur des enfants va mal

Parfois, le cœur d’un enfant va mal, et le monde s’écroule. Diagnostiquées au cours de la grossesse, à la naissance ou pendant la croissance de l’enfant, les maladies cardiovasculaires  liées à une...

Lire la suite

Par Marion Berthon le 09/11/2020

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert