image Maladies gynécologiques, Maladies urologiques

Adénome de la prostate

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 16 novembre 2017- Revue par Professeur Grégoire Robert

  • Définition adénome de la prostate

    La prostate est une glande, uniquement masculine et située sous la vessie à proximité des voies urinaires et génitales. La prostate a un rôle important dans la reproduction puisqu’elle sécrète une partie du liquide séminal, composant du sperme. Du fait de sa localisation, les problèmes de prostate peuvent entraîner des troubles urinaires ou érectiles.

    L’hyperplasie bénigne de la prostate (ou adénome de prostate) est la tumeur bénigne la plus fréquente chez l’homme.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Le deuxième avis est pertinent dans le cadre d’un adénome de la prostate car il s’agit d’un sujet sensible compte tenu des enjeux d’impuissance et d’incontinence urinaire associés. Dans ce contexte, et dans les cas complexes, un deuxième avis permet de prendre part aux choix thérapeutiques de manière plus éclairée. Les traitements sont multiples, notamment en cas de traitements médicamenteux ou chirurgicaux, et il est important de définir les options les plus adaptées au patient.

    Le lien entre les troubles sexuels et l’adénome de la prostate nécessite une étude approfondie car les troubles sexuels sont souvent d’origine multifactorielle et la composante somatique peut ne pas être prépondérante. La gêne sociale occasionnée doit aussi être bien appréhendée car il n’y a pas de relation directe avec la taille de l’adénome de la prostate et les troubles urinaires occasionnés.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Existe-t-il plusieurs traitements médicamenteux ? Comment choisir ? Faut-il combiner ces médicaments ?
    • On me propose une chirurgie avec résection prostatique. Quelles sont les alternatives et leurs bénéfices / risques ?
    • Puis je bénéficier d’une embolisation prostatique ?
    • Je dois subir une chirurgie, quelle est la bonne technique opératoire ?

     Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.

    Quels spécialistes consulter?

    Un urologue qui est à la fois médecin et chirurgien. Il est le spécialiste des reins, des voies urinaires des hommes et des femmes, du système reproducteur masculin (appareil uro-génital masculin) et des glandes surrénales. Pour toute question concernant le traitement médical ou chirurgical de l’adénome de prostate. Assurez-vous de sa spécialisation « adénome de prostate ».

    image de docteur
    6
    médecins experts
    pour adénome de la prostate
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes adénome de la prostate

    L’hyperplasie bénigne de la prostate est responsable de la grande majorité des troubles mictionnels de l'homme à partir de 50 ans. Ces troubles résultent de l’obstacle créé sur la voie urinaire, soit par un phénomène d’obstruction urinaire, soit par l’irritation vésicale qu’elle entraine, et se traduisent par les signes suivants :

    • Pollakiurie : Émission trop fréquente de petites quantités d'urine, c'est le symptôme le plus souvent rapporté par les patients, qui entraîne, dans ses deux variantes diurne et nocturne, le maximum de gêne sociale et de détérioration de la qualité de vie.
    • Symptômes dysuriques : besoin impérieux, diminution de la force du jet (cette «absence de pression» est le plus souvent considérée à tort par le patient comme une «conséquence de l'âge »), sensation de miction incomplète ou en plusieurs temps
    • Troubles de la continence : incontinence, rétention…

     

  • Diagnostic adénome de la prostate

    Le diagnostic se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie.

    Les deux principaux facteurs de risque de l’hypertrophie bénigne de la prostate sont l’âge et le statut hormonal du patient.

    Des examens sont aussi prescrits :

    Le diagnostic de l’hypertrophie bénigne de la prostate repose sur le toucher rectal : le médecin introduit un doigt dans l’anus pour palper la prostate. Il peut aussi prescrire un ECBU, c’est un examen des urines qui recherche une infection qui peut mimer les mêmes symptômes que l’hypertrophie bénigne de la prostate.

    Pour rechercher un retentissement sur le rein, on dose la créatininémie (substance qui permet d’évaluer l’activité du rein).

    Une échographie du rein, de la vessie et de la prostate permet d’évaluer le volume prostatique et recherche un retentissement sur la vessie et le rein.

    En cas de doute avec un cancer de la prostate, le médecin prescrit un dosage du PSA (marqueur de la prostate qui doit faire rechercher un cancer de la prostate s’il est élevé).

  • Traitement adénome de la prostate

    Le choix du traitement dépend :

    • De l’importance de la gêne ressentie et de son impact dans la vie quotidienne
    • Du volume de l’adénome 
    • De l’âge du patient et de son état de santé général 
    • De l’avis et des préférences du patient

    Les différents traitements

    Selon le patient et la gêne ressentie, une simple surveillance peut être proposée, ou des traitements médicamenteux (qui luttent contre la contraction des voies urinaires et permettent d'uriner facilement, ou qui réduisent le volume de la prostate), une embolisation voire une intervention chirurgicale.

    La chirurgie de l'adénome de la prostate peut ainsi être proposée lorsque le traitement médicamenteux est inefficace, la gêne importante ou en cas de complication, et diverses techniques chirurgicales sont alors possibles.

    A défaut, la pose de prothèses (stents) dans le canal par lequel s'écoule l'urine (l'urètre) peut être proposée dans certains cas aux personnes qui ne sont pas opérables.

    L’embolisation est une technique en évaluation qui semble apporter de bons résultats avec très peu de complications. En particulier, elle permet d’éviter l’éjaculation rétrograde post opératoire.

    Des perturbations de la sexualité chez les patients ayant un adénome de la prostate (troubles de l’éjaculation, effets secondaires sur la libido et l'érection) peuvent être engendrées par les traitements médicamenteux mais ils sont aussi souvent rattachés à la dégradation de la qualité de vie occasionnée par les troubles mictionnels, leur dimension psychologique est importante.

Télécharger la fiche

Les autres maladies pour trouble urinaire

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 01/12/2017
Cette semaine, nous avons décidé de vous parler d’Hugo, 35 ans, qui habite à Chambéry.Tout commence en 2013. Alors qu’il pratique le kick boxing. Hugo remarque un claquement sonore mais indolore au niveau du ménisque interne de son genou droit...
Lire la suite...
Actualité du 24/11/2017
Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de Jean, qui souffre d’un cancer de la prostate.Jean a 65 ans, il habite dans la région nantaise. Ancien expert comptable, il est aujourd’hui retraité et compte bien profiter de...
Lire la suite...