Je souhaite l'avis d'un expert

icône de la maladie "Adénome de la prostate"Adénome de la prostate

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

1|

Qu'est-ce qu'un adénome de la prostate ?

La prostate est une glande, uniquement masculine et située sous la vessie à proximité des voies urinaires et génitales. La prostate a un rôle important dans la reproduction puisqu’elle sécrète une partie du liquide séminal, composant du sperme. Du fait de sa localisation, les problèmes de prostate peuvent entraîner des troubles urinaires ou érectiles.

L’hyperplasie bénigne de la prostate (ou adénome de prostate) est la tumeur bénigne la plus fréquente chez l’homme.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour un adénome de la prostate ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour un adénome de la prostate ?

Le deuxième avis est pertinent dans le cadre d’un adénome de la prostate car il s’agit d’un sujet sensible compte tenu des enjeux d’impuissance et d’incontinence urinaire associés. Dans ce contexte, et dans les cas complexes, un deuxième avis permet de prendre part aux choix thérapeutiques de manière plus éclairée. Les traitements sont multiples, notamment en cas de traitements médicamenteux ou chirurgicaux, et il est important de définir les options les plus adaptées au patient.

Le lien entre les troubles sexuels et l’adénome de la prostate nécessite une étude approfondie car les troubles sexuels sont souvent d’origine multifactorielle et la composante somatique peut ne pas être prépondérante. La gêne sociale occasionnée doit aussi être bien appréhendée car il n’y a pas de relation directe avec la taille de l’adénome de la prostate et les troubles urinaires occasionnés.


Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • Existe-t-il plusieurs traitements médicamenteux ? Comment choisir ? Faut-il combiner ces médicaments ?
  • On me propose une chirurgie avec résection prostatique. Quelles sont les alternatives et leurs bénéfices / risques ?
  • Puis-je bénéficier d’une embolisation prostatique ?
  • Je dois subir une chirurgie, quelle est la bonne technique opératoire ?
Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quels sont les spécialistes de l'adénome de prostate ?

Un urologue qui est à la fois médecin et chirurgien. Il est le spécialiste des reins, des voies urinaires des hommes et des femmes, du système reproducteur masculin (appareil uro-génital masculin) et des glandes surrénales. Pour toute question concernant le traitement médical ou chirurgical de l’adénome de prostate. Assurez-vous de sa spécialisation « adénome de prostate ».
4|

Quels sont les symptômes de l'adénome de la prostate ?

L’adénome de la prostate est responsable de la grande majorité des troubles mictionnels de l'homme à partir de 50 ans. Ces troubles résultent de l’obstacle créé sur la voie urinaire, soit par un phénomène d’obstruction urinaire, soit par l’irritation vésicale qu’elle entraîne, et se traduisent par les signes suivants :
  • Pollakiurie : émission trop fréquente de petites quantités d'urine, c'est le symptôme le plus souvent rapporté par les patients, qui entraîne, dans ses deux variantes diurne et nocturne, le maximum de gêne sociale et de détérioration de la qualité de vie.
  • Symptômes dysuriques : besoin impérieux, diminution de la force du jet (cette « absence de pression» est le plus souvent considérée à tort par le patient comme une « conséquence de l'âge »), sensation de miction incomplète ou en plusieurs temps…
  • Troubles de la continence : incontinence, rétention…
5|

Comment diagnostiquer un adénome de la prostate ?

Le diagnostic se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie. Les deux principaux facteurs de risque de l’hypertrophie bénigne de la prostate sont l’âge et le statut hormonal du patient. Des examens sont aussi prescrits.

Le diagnostic de l’hypertrophie bénigne de la prostate repose sur le toucher rectal : le médecin introduit un doigt dans l’anus pour palper la prostate. Il peut aussi prescrire un ECBU, c’est un examen des urines qui recherche une infection qui peut mimer les mêmes symptômes que l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Pour rechercher un retentissement sur le rein, on dose la créatininémie (substance qui permet d’évaluer l’activité du rein).

Une échographie du rein, de la vessie et de la prostate permet d’évaluer le volume prostatique et recherche un retentissement sur la vessie et le rein.

En cas de doute avec un cancer de la prostate, le médecin prescrit un dosage du PSA (marqueur de la prostate qui doit faire rechercher un cancer de la prostate s’il est élevé).
6|

Comment soigner un adénome de la prostate ?

Le choix du traitement dépend :
  • De l’importance de la gêne ressentie et de son impact dans la vie quotidienne
  • Du volume de l’adénome 
  • De l’âge du patient et de son état de santé général 
  • De l’avis et des préférences du patient

Les différents traitements :

Selon le patient et la gêne ressentie, une simple surveillance peut être proposée, ou des traitements médicamenteux (qui luttent contre la contraction des voies urinaires et permettent d'uriner facilement, ou qui réduisent le volume de la prostate), une embolisation voire une intervention chirurgicale.

La chirurgie de l'adénome de la prostate peut ainsi être proposée lorsque le traitement médicamenteux est inefficace, la gêne importante ou en cas de complication, et diverses techniques chirurgicales sont alors possibles.

A défaut, la pose de prothèses (stents) dans le canal par lequel s'écoule l'urine (l'urètre) peut être proposée dans certains cas aux personnes qui ne sont pas opérables.

L’embolisation est une technique en évaluation qui semble apporter de bons résultats avec très peu de complications. En particulier, elle permet d’éviter l’éjaculation rétrograde post opératoire.

Des perturbations de la sexualité chez les patients ayant un adénome de la prostate (troubles de l’éjaculation, effets secondaires sur la libido et l'érection) peuvent être engendrées par les traitements médicamenteux mais ils sont aussi souvent rattachés à la dégradation de la qualité de vie occasionnée par les troubles mictionnels, leur dimension psychologique est importante.
7|

Auteur de la fiche

Chirurgien urologue, le Professeur Grégoire Robert est professeur des universités – praticien hospitalier (PU-PH) et chef du service d’urologie et de transplantation rénale du CHU Bordeaux.

 

Spécialisé dans la prise en charge médico-chirurgicale de l'hyperplasie bénigne de la prostate et des cancers pelviens (prostate et vessie), le Professeur Grégoire Robert privilégie les techniques mini-invasives pour les situations les plus courantes et les approches chirurgicales pluri-disciplinaires pour les cas les plus complexes.

 

En tant que professeur des universités, Grégoire Robert conduit des activités de recherche dans ces différents domaines et enseigne à l'Université de Bordeaux.

Mise à jour le 15/09/2020 - Revue par le Professeur Grégoire Robert

Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
L'histoire de Léon, 71 ans, souffrant d'un adénome de la prostate

Témoignages

L'histoire de Léon, 71 ans, souffrant d'un adénome de la prostate

Par Olivia Derrien le 27/11/2020

Site parfait pour prendre une décision médicale en toute Indépendance. Réponse rapide et professionnelle. Je recommande

Fred

Très bon accueil, très bonne écoute, les conseils donnés ont ouvert des possibilités de prise en charge intéressantes, merci beaucoup.

Denis

Je consulte d'autres témoignages
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Maladies chroniques : êtes-vous concerné ?

Orientation, information, accompagnement

Maladies chroniques : êtes-vous concerné ?

Par Marion Berthon le 07/12/2020

Trouble urinaire :

  • Lithiase urinaire
  • Vessie Neurologique
  • Infection urinaire (cystites récidivantes)
  • Incontinence urinaire
  • Neuromyélite optique (NMO)
  • Fistules urinaires
  • Embolisation prostate
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q