L'histoire de Claire, 45 ans, souffrant d’un kyste mucoïde suite à une ligamentoplastie

Par Philippine Picault le 29 mai 2020
témoignage kyste mucoïde ligamentoplastie
Claire* a été victime d'une rupture du ligament croisé antérieur lors d’une chute de ski. A la suite d’une chirurgie orthopédique, un premier kyste est apparu. Après avoir été retiré, un autre kyste est rapidement survenu.

Claire s’est tournée vers deuxiemeavis.fr, un service pris en charge à 100% par sa complémentaire santé, pour obtenir un deuxième avis sur les traitements possibles en cas de kyste mucoïde récidivant


Le diagnostic du kyste mucoïde

Claire a été traitée par ligamentoplastie pour soigner sa rupture du ligament croisé antérieur. La rééducation immédiate avec un kinésithérapeute a permis la disparition complète de ses douleurs et une récupération presque totale des fonctions motrices de son genou.

Néanmoins, un an après cette guérison une grosseur au niveau de la cicatrice accompagnée de vives douleurs et de difficultés motrices sont apparues. Les examens ont révélé la présence d'un kyste localisé dans le tunnel de ligamentoplastie.

C’est la vis résorbable qui a lui a été posée pour réparer sa rupture du ligament croisé antérieur qui est à l’origine de ce kyste. Ces vis sont composées d'une sorte de "sucre" qui fondent dans l’os progressivement. Ce kyste mucoïde en réaction à la ligamentoplastie est un évènement rare et imprévisible

Claire a dû se faire opérer à nouveau pour l’enlever. Néanmoins, quelques mois après, une nouvelle grosseur douloureuse au niveau de la cicatrice est réapparue.

Son médecin ne lui préconise pas une nouvelle chirurgie dans l’immédiat. Il estime que ce kyste récidivant devrait se rompre de lui-même et il a prescrit à Claire des anti-inflammatoires.

Claire sollicite un deuxième avis sur sa situation et le traitement proposé car les douleurs ne lui permettent pas un retour à une vie normale et le kyste grossit jour après jour.
 

La situation médicale de Claire nécessite une nouvelle opération

En 4 jours, Claire a reçu l’avis complet d’un chirurgien orthopédiste spécialiste du genou qu’elle a pu sélectionner sur le site deuxiemeavis.fr

Pour le Professeur qui a analysé sa demande, il n’y a aucun doute, Claire doit se refaire opérer. Le kyste, en plus d’être très douloureux, grossit trop rapidement pour attendre. 

L’objectif de l’opération sera de faire une exérèse du kyste (c’est-à-dire son ablation chirurgicale) et un curetage osseux en y associant un comblement osseux. Le produit utilisé pour le comblement n'est pas déterminant, il peut être utilisé indifféremment de l’os ou du ciment

Le médecin expert insiste sur l’importance du curetage, il doit être très large pour limiter le risque de récidive.

Par ailleurs, il indique à Claire qu’il faut profiter de cette intervention pour faire des prélèvements sur le kyste afin de réaliser une analyse anatomopathologique (analyse au microscope) et déterminer la nature du kyste et ses conséquences sur l’os. Cela permettra également de rechercher s’il reste des débris de vis résorbable.

Le Professeur prévient Claire que même avec un geste chirurgical bien réalisé, il peut encore y avoir des récidives.

Ce deuxième avis est très éclairant pour Claire, qui a désormais toutes les informations nécessaires pour prendre part à la décision médicale sereinement. Elle a d’ailleurs pu échanger avec son médecin qui a demandé des précisions supplémentaires auxquelles le Professeur a répondu.

Nous souhaitons bon courage à Claire pour la suite de son parcours. 

Vous vous posez aussi des questions sur votre traitement ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin


*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier