Select...

emphysème pulmonaire
Témoignages

L’histoire de Jérôme, 69 ans, atteint d'emphysème pulmonaire

Il y a quelques mois, Jérôme* est soudainement pris de fulgurantes douleurs thoraciques côté droit, assorties d’une sensation d’essoufflement. Des investigations médicales sont entreprises : Jérôme présente des lésions d’emphysème centro-lobulaires, ou emphysème pulmonaire. Un traitement médicamenteux lui est prescrit, permettant l’atténuation de la douleur ressentie, sans toutefois la faire disparaître totalement. Jérôme a un rendez-vous de contrôle prévu d’ici quelques mois, mais il est inquiet de la persistance des douleurs, en dépit de la prise de médicaments. Il demande donc un deuxième avis médical.

 

L’emphysème pulmonaire de Jacques : la conséquence d’années de tabagisme 

 

Jérôme est un ancien fumeur. Il a grillé sa première cigarette à 18 ans et a fumé plus d’un paquet par jour durant 45 ans. Il a arrêté il y a 5 ans. Mais ses années de tabagisme intensif se font ressentir. S’il ne se trouve, heureusement, pas gêné au quotidien et continue d’exercer son activité professionnelle, il lui est cependant plus difficile de réaliser des activités physiquement contraignantes. S’ajoute à cela un sentiment rapide d’essoufflement.

Jusqu’à il y a quelques mois, ou il ressent un très violent élancement côté droit.

C’est lors d’un scanner thoracique que Jérôme peut enfin mettre un nom sur les maux qu’il endure : emphysème pulmonaire. Des tests fonctionnels respiratoires révèlent que sa capacité pulmonaire est de 60 % et le pneumologue qui le suit détecte une trace d’infection de la plèvre, la cavité entourant les poumons. Il lui prescrit un médicament (ANORO 55/22MCG PDR 30D ) pour diminuer la gêne respiratoire apparue après cette crise aiguë. Jérôme constate avec soulagement une réduction des douleurs dans les jours qui suivent. Mais elles ne disparaissent pas totalement et il s’inquiète. L’attente du prochain rendez-vous, dans quelques semaines avec le pneumologue, lui semble difficilement surmontable. Il ressent le besoin urgent d’avoir un avis rapide d’un pneumologue. Il demande donc un deuxième avis médical.

 

Un deuxième avis médical apporté par un pneumologue expert

 

Jérôme fait parvenir son dossier médical comprenant examens biologiques (sang, urine, gaz du sang en air ambiant…), scanner thoracique, radiographie, comptes rendus, ordonnances, lettres, Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR) – au médecin spécialiste qu’il a choisi sur le site deuxiemeavis.fr. Ce service est pris en charge par sa mutuelle.

Le médecin expert sélectionné prend connaissance des résultats, il contacte Jérôme pour avoir des précisions et rend un deuxième avis. Il s’agit d’un compte-rendu écrit transmis via la messagerie du site deuxiemeavis.fr. Jérôme a le loisir de lire ce deuxième avis médical au moment opportun et de le parcourir à nouveau si nécessaire. Il a ainsi une meilleure compréhension de sa maladie et des évolutions de celle-ci.

Le pneumologue sélectionné, spécialiste de l'étude et du traitement des maladies relatives aux poumons, bronches et plèvre, rappelle les antécédents médicaux de Jérôme : tabagisme important et durable avant arrêt, hypertension, hypercholestérolémie… Par chance, Jérôme n’a pas été exposé à des produits toxiques dans sa vie professionnelle,ce qui peut représenter un facteur aggravant.

Il analyse ensuite l’évolution de la maladie pour en expliquer dans le détail l’origine à Jérôme.

La première radiographie du thorax, présentait des anormalités. Le scanner réalisé, en raison de la persistance de la douleur et de l’essoufflement, vient apporter des éléments d’information supplémentaires. En état de fonctionnement normal, les poumons contiennent de bronches, qui se subdivisent entre autres en structures plus petites dont les bronchioles. Les bronches assurent le passage de l’air entre l’intérieur et l’extérieur du poumon, notamment par l’effet des alvéoles, situées à l’extrémité des bronchioles.  

 

Un deuxième avis médical qui évoque plusieurs pathologies

 

Dans le cas de Jérôme, de nombreux dysfonctionnements sont visibles au niveau des poumons. Le médecin expert évoque plusieurs pathologies.

Tout d’abord, une pathologie bronchopulmonaire de fond avec emphysèmes centraux globulaires. L’emphysème pulmonaire est le plus souvent l’évolution vers un stade ultime et irréversible de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Il est très souvent le fait d’années intensives de tabagisme et impacte le fonctionnement normal des poumons, entraînant des difficultés respiratoires, un essoufflement croissant et des douleurs pulmonaires. L’inhalation de substances toxiques va déboucher sur une hypertrophie des alvéoles, avec destruction de leurs parois, créant alors des espaces qui se remplissent d’air (bulles). Dans le cas d’un fumeur, les alvéoles perdent leur élasticité et ne sont plus alors en capacité d’assurer l’absorption de l’oxygène et la suppression des déchets de dioxyde de carbone. Ceci va dans le sens des examens réalisés par le pneumologue rencontré par Jérôme, qui ont fait voir une capacité pulmonaire qui n’est plus qu’à 60 %.

Le médecin expert écarte une infection par le coronavirus

Mais il précise qu’un des médicaments prescrits par Jérôme est d’origine récente et que les symptômes observés, peuvent laisser à penser à une possible pneumopathie d'hypersensibilité d'origine médicamenteuse. Celle-ci vient s’ajouter aux difficultés pulmonaires déjà existantes de Jérôme.

Il mentionne enfin les améliorations ressenties par Jérôme depuis la prise d’un autre médicament (Anoro), qui semble donc porter ses fruits.

En conclusion, il conseille l’arrêt et le remplacement non urgent d’un des médicaments et la poursuite de celui qui semble efficient.  Pour plus de tranquillité d’esprit, il lui suggère de réaliser un contrôle tomodensitométrique (appareil permettant de réaliser des radiographies sous de nombreux angles différents) et fonctionnel respiratoire à la rentrée.

 

Jérôme a été très agréablement surpris par le très grand sérieux apporté par le médecin sélectionné. Il a notamment apprécié les échanges qu’il a eu, à l’initiative du médecin expert qui souhaitait des compléments d’information pour lui rendre l’avis le plus éclairé. Il a le sentiment que l’origine de ses maux a été réellement mise à jour, avec des détails lui apportant une compréhension bien plus complète de sa maladie. Il a aussi été sensible aux échanges de qualité avec le service deuxième avis en amont de sa mise en relation avec le médecin expert. 

 

Nous souhaitons un bon rétablissement à Jérôme ! 

 

Malgré les explications de votre médecin référent, vous vous posez encore des questions sur votre maladie ? Vous avez besoin d’avoir des explications écrites et détaillées ? Vous vous interrogez sur l’existence de traitements alternatifs ? Alors demandez un deuxième avis médical. Le service deuxième avis est pris en charge par votre complémentaire santé. En moins de 7 jours il vous sera remis par un expert dans son domaine.

 

*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Publication le 15/07/2022 par Mathilde Lamolinerie

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

webinaire maladies thyroide
Webinaire
Maladies de la thyroïde : comprendre et traiter les troubles
Mardi 28 mai de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Témoignages
L'histoire de Malik, 42 ans, atteint de coxarthrose

L'histoire de Malik, 42 ans, atteint de coxarthrose

Il y a une vingtaine d’années, Malik* subissait un grave accident de la voie publique qui lui infligeait de multiples fractures, notamment du fémur droit. Après plusieurs opérations tout était rentré...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Hortense Fisset le 10/06/2024

L’histoire d’Anne, 61 ans, atteinte d’une hyperparathyroïdie

L’histoire d’Anne, 61 ans, atteinte d’une hyperparathyroïdie

Anne* âgée de 61 ans se trouvait confrontée à une nouvelle série de défis de santé qui semaient le doute dans son esprit. Ayant été opérée pour une hyperparathyroïdie droite en 2020, elle avait espéré...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Mathilde Miloudi Prey le 03/06/2024

L’histoire de Vincent, 52 ans, atteint d’une sclérose en plaques

L’histoire de Vincent, 52 ans, atteint d’une sclérose en plaques

Il y a 13 ans, lors d’un footing, les premiers symptômes d’une sclérose en plaques sont apparus pour Vincent : des fourmillements dans les jambes. Le diagnostic a été posé suite à une IRM, il était...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Olivia Derrien le 27/05/2024

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris