image Maladies des yeux

Cataracte de l'enfant

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 14 novembre 2016

  • Définition cataracte de l'enfant

    La cataracte correspond à une opacification du cristallin, laquelle peut être totale ou partielle. Le cristallin est une lentille transparente présente dans l’œil, derrière l’iris, qui fait converger les rayons de lumière sur la rétine. En devenant opaque, la lumière ne peut plus traverser le cristallin et atteindre la rétine, ce qui provoque des troubles de la vision.

    La cataracte est congénitale lorsqu’elle intervient dès la naissance ou peu après. Or, pour se développer, le système visuel du nouveau-né a besoin de lumière. Il est donc très important de la traiter rapidement (avant l’âge de 8 semaines).

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Le deuxième avis est particulièrement important dans le cadre d’une cataracte congénitale car il s’agit d’une pathologie qui peut engendrer une altération importante et définitive de la vision de l'enfant. Bien comprendre les bénéfices / risques de l’opération et les enjeux des différents moyens de correction existants est indispensable pour participer à la décision thérapeutique. La correction / rééducation peut être contraignante pour l’enfant et la famille, il faut donc en être conscient pour pourvoir l’affronter. Il faut aussi s’assurer que ce qui est proposé corresponde bien aux dernières connaissances scientifiques de la médecine et que les causes curables ont été identifées.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Faut-il opérer ? A quel moment ? Quels sont les bénéfices / risques ?
    • Quels sont les risques que mon enfant perde la vue ? Va-t-il avoir un strabisme ? Des tremblements oculaires ?
    • Quelle acuité visuelle post-traitement est envisageable ?
    • Quelle correction choisir pour remplacer le cristallin ? Cette correction doit-elle évoluer au fur et à mesure de la croissance de l’enfant ?
    • Quelle rééducation post-opératoire ?
    • Quels sont les bénéfices / risques de lentilles intraoculaires chez l’enfant ? Comment évolue la recherche sur ce sujet ?
    Mais aussi toute autre question spécifique que vous vous posez

    Quels spécialistes consulter?

    La cataracte de l’enfant est prise en charge par un ophtalmologue, spécialisé en pédiatrie et notamment en cataracte congénitale.

    Eventuellement un pédiatre, spécialisé dans le développement de l’enfant ayant une vision réduite.

    image de docteur
    1
    médecin expert
    pour cataracte de l'enfant
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes cataracte de l'enfant

    Les symptômes sont en général discrets, un examen clinique complet et détaillé par un ophtalmologue permettra de dépister un baisse de la vision.

    En l’absence de prise en charge adaptée l’œil atteint risque de perdre la vision définitivement, on parle alors d’amblyopie.

  • Diagnostic cataracte de l'enfant

    Le diagnostic se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie.

    La cataracte congénitale peut être due à des facteurs héréditaires (25% des cas) ou à des facteurs survenus au cours de la grossesse ou peu après la naissance (25% des cas) comme par exemple une infection intra-utérine (rubéole), une exposition du fœtus à des agents toxiques (certains médicaments ou drogues), une exposition à des radiations ou une anomalie métabolique (galactosémie). Elle est parfois présente chez les prématurés et peut être associée à certains syndromes. Cependant, dans la moitié des cas, la cause n’est pas identifiée.
    Le diagnostic est fait suite à l’examen clinique mais certains examens complémentaires de première intention sont indispensables tels que le fond d’œil.

    D’autres examens complémentaires de seconde intention pourront également vous être demandés : mesure du tonus oculaire, électrorétinogramme, potentiels évoqués visuels…

  • Traitement cataracte de l'enfant

     Le choix du traitement dépend de :

    • L’âge de l'enfant et son stade de développement oculaire.
    • La date d’installation de la cataracte.
    • Sa forme et son uni ou bilatéralité.
    • Son association à un strabisme ou un nystagmus.
    • La réalisation d’une chirurgie et sa précocité, la présence d’autres traitements correctifs.
    • La présence ou non d'anomalies oculaires associées.
    • Les choix de vie pour l'enfant et sa famille et l’impact de la maladie et des traitements possibles sur leurs vies respectives.

     

    Le traitement principal de la cataracte congénitale est chirurgical. L’opération, réalisée sous anesthésie générale chez l’enfant, vise à retirer le cristallin (et parfois un fragment de l’iris). Son résultat dépend de plusieurs facteurs : la date de début de la cataracte, sa forme (totale ou partielle), l'uni ou la bilatéralité de la cataracte, la précocité de l'intervention et la présence ou non d'anomalies associées (cornée, glaucome, rétine, nerf optique, cerveau…).

    Une correction optique est nécessaire à la suite de l’opération, notamment pour pallier le manque de cristallin. Son choix dépend de l’âge de l’enfant, de son stade de croissance oculaire, et de l'uni ou la bilatéralité de la cataracte. Il peut s’agir de lunettes de forte puissance avec une épaisseur importante au centre de la lentille mais qui ne peuvent être prescrites que dans le cas où les deux yeux sont concernés par la cataracte, le cerveau ne pouvant fusionner deux images de taille différente. Il peut également s’agir de lentilles de contact, correction privilégiée dans le cadre d’une cataracte unilatérale, mais dont la pose journalière peut être complexe chez l’enfant. Il peut enfin s’agir de correction par lentille intra-oculaire, moins utilisée toutefois chez l’enfant, qui supprime la problématique de la pose journalière de lentilles mais qui requiert une chirurgie pour tout retrait ou déplacement. Dans ce dernier cas, il se peut que l’enfant doive porter également des lunettes pendant un certain temps pour s’adapter à la croissance de l’œil. Dans tous les cas, rien ne remplace l’efficacité du cristallin et il peut être nécessaire de prescrire, au moment approprié, un double-foyer ou une lunette de lecture.

    Par ailleurs, une rééducation postopératoire est le plus souvent nécessaire pour améliorer la récupération visuelle et apprendre "à voir". Elle peut être contraignante pour l'enfant et ses parents.

Télécharger la fiche

Les autres maladies des yeux

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 14/12/2018
Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de Sylvie*, souffrant d'ostéopénie, une baisse de la densité de l'os, et surtout un état physiologique précurseur de l'ostéoporose.Sylvie a 63 ans. Aujourd’hui retraitée, elle a été responsable des...
Lire la suite...
Actualité du 26/10/2018
Cette semaine nous vous partageons l'histoire de Marina, 38 ans qui souffre d’un cancer du corps de l’utérus. Marina habite près de la frontière Suisse et s’interroge sur la suite du traitement qu’elle doit effectuer. En effet,...
Lire la suite...