image Maladies des os, des articulations et des muscles

Gonarthrose

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 19 janvier 2017- Revue par Docteur Frédéric Sailhan

  • Définition gonarthrose

    L'articulation du genou relie le fémur, le tibia et la rotule. La gonatrhrose désigne l’arthrose qui affecte l’articulation du genou. Elle survient quand le cartilage qui protège l’articulation du genou se détruit ou s’use progressivement. Au fur et à mesure que le cartilage s’abîme, les os entrent peu à peu en contact direct les uns avec les autres. Cela provoque une gêne lors des mouvements de la jambe et une douleur souvent intense s’installe.

    Dans 35% des cas, l’arthrose du genou se développe dans le point de jonction situé entre le fémur et la rotule (c’est ce quo appelle l’arthrose femoro-patellaire). Dans 65% des cas, elle affecte le point de jonction situé entre le fémur et le tibia (c’est l’arthrose fémoro-tibiale). Ces points de jonction sont également appelés des compartiments. Lorsque l’ensemble des compartiments de l'articulation sont touchés, on parlera de gonarthrose globale.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Un deuxième avis est tout à fait indiqué dans le cadre d’une gonarthrose, compte tenu du retentissement de cette maladie sur la vie quotidienne du patient. La gonarthrose est une pathologie qui peut sérieusement handicaper celui qui en souffre. Le retentissement affecte la vie sociale et professionnelle du patient, qui souhaite retrouver sa mobilité et moins souffrir. D’autre part, il existe de nombreux traitements, dont l’efficacité varie selon les situations. Il n’est pas toujours facile de connaitre le bon moment pour solliciter une intervention chirurgicale. De même qu’il est parfois compliqué d’évaluer le rapport bénéfice / risque d’une prothèse ou d’ostéotomie par exemple. Dans ce contexte, un second avis est recommandé car il vous permet de mieux connaître votre maladie, les traitements qui existent mais aussi les avantages et les inconvénients de chacun d’entre-eux. Mieux informé, vous serez mieux équipé pour participer de manière éclairée à l’élaboration d’une stratégie thérapeutique adaptée à votre situation.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Quel est le degré d’évolution de mon arthrose du genou ?
    • Quels sont les traitements qui existent et qui sont adaptés à ma situation ?
    • Comment faire diminuer la douleur ?
    • Est-il recommandé que je me fasse opérer ?
    • Quels sont les risques de l’opération ?
    • Quels sont les avantages et les inconvénients d’une ostéotomie par rapport à la pose d’une prothèse ?
    • En quoi consistent les injections d’acide hyaluronique ? Quels peuvent en être les effets indésirables ?
    • Quels sont les effets de la rééducation ?
    • Quelles sont les mesures que je peux adopter dans ma vie quotidienne pour améliorer la situation ?
    • Que faire en cas de crise douloureuse ?
    • Si je maigris, la douleur et la gêne que je ressens vont-elles disparaître ?
    • La pratique du sport est-elle un facteur aggravant ?

    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez

  • symptômes gonarthrose

    Les symptômes de cette pathologies sont caractéristiques. Dans un premier temps c’est la douleur qui alerte le patient. Puis peu à peu, la jambe présente une raideur de plus en plus prononcée et une gêne se fait ressentir lors des mouvements les plus courants. Au fil du temps, les effet de l'arthrose peuvent faire apparaître une déformation de l'articulation du genou. Il arrive que la jambe se désaxe vers l’extérieur jusqu’à présenter une forme de X (ou genu vagum) - ou à l’inverse vers l’intérieur, jusqu'à se positionner en forme de O ( c’est le genu varum). Ces déformations risquent d’entraver la marche.

  • Diagnostic gonarthrose

    Il existe de nombreuses causes, physiques et physiologiques, qui expliquent l’apparition de la gonarthrose. L’obésité, une malformation de la jambe, un traumatisme, ou encore le diabète peuvent être à l’origine de cette pathologie.

    Avec l’arthrose de la hanche, la gonarthrose est la forme d'arthrose la plus fréquente. Elle survient généralement à partir de 50 ans mais l’incidence augmente avec l’âge. La majorité des personnes affectées sont âgés de plus de 70 ans. Les femmes sont davantage atteintes que les hommes. Le nombre de personnes qui souffrent d’arthrose en France est évalué entre 9 et 10 millions. On estime que dans 40% des cas, il s’agit de gonarthrose.

  • Traitement gonarthrose

    Le choix du traitement dépend

    • Du degré de sévérité de la maladie
    • Du type de gonarthrose
    • De la cause de son apparition
    • De la gêne ressentie par le patient
    • De l’impact de la maladie sur la vie quotidienne du patient
    • De l’âge du patient
    • De ses antécédents médicaux et familiaux
    • De son état de santé général
    • De ses choix

    Les différents traitements

    Il n'existe pas réellement de traitement curatif de l'arthrose du genou. Toutefois, un certain nombre de solutions peuvent soulager les symptômes et diminuer la gêne occasionnée par cette forme d’arthrose.

    Dans un premier temps, certaines mesures non médicamenteuses et comportementales peuvent apporter une réelle amélioration. Il s’agit notamment de réduire sa surcharge pondérale, de pratiquer une activité physique et de faire des exercices de rééducation. l’entretien d’une activité physique en endurance (marche, natation). Le recours à certains équipements (genouillère, semelles orthopédiques, canne), peuvent également apporter un bénéfice.

    Parmi les traitements médicamenteux, le médecin prescrit généralement des antalgiques (comme le paracétamol pour les gonathroses légères), des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour réduire l’inflammation et la douleur, ainsi que des analgésiques comme la codéine, si la douleur résiste aux anti-inflammatoires.

    L’injection de corticoïdes pratiquées au coeur de l’articulation peut s’avérer très efficaces à court terme, mais le nombre d’injection doit être limité.

    Enfin, les injections d'acide hyaluronique ont pour objectif d’améliorer la lubrification de l'articulation et donc de limiter la douleur lors du mouvement. Mais leur effet semble relativement limité et ces injections occasionnent aussi des effets secondaires.

    En cas de gonarthrose sévère, le médecin peut proposer une intervention chirurgicale. L’ostéotomie consiste à sectionner un morceau d’os pour modifier l’axe de la jambe. L’objectif de l’ostéotomie est de reporter le poids du corps sur une autre zone de l’articulation, moins abîmée et donc plus solide.

    Une autre solution est de remplacer complètement l’articulation défectueuse par une prothèse. Cette intervention est pratiquée en dernier recours, car elle risque de provoquer une thrombose veineuse (lorsqu’un un caillot de sang se forme dans une veine et l’obstrue).

    Enfin, des exercice de kinésithérapie et d’ergothérapie permettent au patient d’améliorer la mobilité de leur jambe en la musclant et en apprenant de nouvelles postures. L’objectif est encore une fois de diminuer la gêne ressentie lors des mouvements de la vie quotidienne.

Télécharger la fiche

Les autres maladies du genou