Découvrir les médecins référencés

icône de la maladie "Rhinoplastie"Rhinoplastie

1|

Qu'est-ce qu'une rhinoplastie ?

La rhinoplastie remodèle les os du nez et la rhino-septoplastie remodèle les os du nez et la cloison nasale. Le but est de corriger les déformations apparentes et si nécessaire d’améliorer la respiration nasale dans le même temps opératoire. L’intervention s’effectue en général à partir de l’arrêt de la croissance, c’est-à-dire vers 15-16 ans. Cette opération concerne autant les hommes que les femmes et on estime qu'environ un demi-millions de Français a recours à ces techniques chaque année.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une rhinoplastie ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une rhinoplastie ?

Une rhinoplastie est une opération lourde, qui se pratique sous anesthésie générale. Elle est préconisée dans certaines indications précises, mais ne doit pas être systématiquement pratiquée. Comme toute opération, elle peut mener à certains risques non négligeables. En outre, le chirurgien doit être expérimenté. Il doit remodeler le nez sur le plan esthétique en corrigeant les troubles fonctionnels respiratoires éventuels. Un deuxième avis permet ainsi d'améliorer la prise en charge et de s’assurer de la bonne mise en place du projet chirurgical.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • Quelles sont les contre-indications à pratiquer une rhinoplastie ?
  • À partir de quel âge une rhinoplastie est-elle faisable ? Jusqu’à quel âge la peau est-elle assez élastique ?
  • Quels sont les troubles respiratoires que je ressens ?
  • Quelle est la technique chirurgicale la plus adaptée dans mon cas ?
  • Quels sont les risques de l’opération ?
  • À quel chirurgien spécialiste m’adresser ?
  • Au bout de combien de temps les troubles fonctionnels vont-ils se résorber ?
  • Quelles sont les mesures à respecter juste après l’intervention ?
Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quels sont les spécialistes de la rhinoplastie ?

Les spécialistes à consulter dans le cadre d’un deuxième avis sont :
  • un chirurgien ORL (oto-rhino-laryngologiste) si la rhinoplastie est associée à des troubles respiratoires et fonctionnels,
  • un chirurgien maxillo-facial ou un chirurgien esthétique si la demande est uniquement esthétique.
4|

Quelles sont les maladies éligibles à la rhinoplastie ?

La rhinoplastie est indiquée pour résoudre un problème esthétique. La rhino-septoplastie de même, mais en plus elle corrige des troubles respiratoires fonctionnels : obstruction nasale, altération des valves nasales, augmentation du volume des cornets inférieurs, une malformation de la cloison... Pouvant être la cause de sinusites récurrentes, d’une respiration bruyante, de ronflements, de saignements réguliers du nez.

Certaines rares pathologies congénitales, c’est-à-dire présentes depuis la naissance, peuvent également faire appel à ces procédures chirurgicales, comme la maladie de Wegener, la sarcoïdose, la sinusite fongique allergique, ou la polychondrite atrophiante.

De même, un sujet peut faire appel à une rhino(septo)plastie suite à l’ablation d’une tumeur cutanée ou consécutive à un traumatisme nasal.
5|

Comment se passe une rhinoplastie ?

Le déroulement de l’opération diffère en fonction des sujets. Le principe de l’opération est d’analyser les caractéristiques du nez pour l’adapter à la demande esthétique du patient, tout en rétablissant les éventuelles anomalies fonctionnelles associées.

L'intervention s'effectue par les voies naturelles :
  • sans incision cutanée, il s’agit d’une rhinoplastie en technique fermée,
  • si une incision cutanée est requise, elle est minime et très peu visible, effectuée entre les deux narines. Il s’agit alors d’une rhinoplastie ouverte. Elle permet de visualiser toutes les structures internes du nez en soulevant la peau et permet un remodelage complet des cartilages sous contrôle visuel direct.
Le temps chirurgical comporte un geste sur la cloison nasale et/ou un geste sur les cartilages de la pointe du nez, et/ou un geste osseux avec ou sans ostéotomies (qui sont des sections osseuses « dirigées » au niveau des os propres du nez).

Dans certains cas, le chirurgien peut être amené à :
  • effectuer une greffe cartilagineuse ou osseuse prélevée sur vous-même, à un endroit où il n’est pas primordial (cartilages de l’oreille, certaines côtes ou la cloison nasale).
  • Réaliser un remodelage particulier de la pointe du nez avec des incisions cutanées autour de la narine.
En fin d’intervention, une contention interne endonasale peut être mise en place par un méchage et/ou la mise en place de plaques de silicone. Ceux-ci seront retirés au bout de quelques jours. Une contention externe (plâtre, attelles métalliques ou en résine...) sera maintenue en place pendant quelques jours. La durée d'hospitalisation ainsi que les soins post-opératoires seront précisés par le chirurgien (en particulier lavage des fosses nasales pour évacuer les croûtes secondaires au processus de cicatrisation).

Une nouvelle technique, la rhinoplastie ultrasonique, minimise les risques liés à l’opération en permettant des ostéotomies peu traumatiques. La durée de l’intervention diffère selon la complexité du projet, elle varie entre 2 et 4 heures en moyenne. Une hospitalisation en ambulatoire est le plus souvent possible, c’est-à-dire rentrer le matin et sortir le soir.

Ces techniques seront réalisées sous anesthésie générale, qui nécessite de ne pas prendre certains médicaments anticoagulants.

Quel suivi après une rhinoplastie ?

À la suite de l’opération, une attelle en résine est posée et peut être gardée sur le nez pendant environ 6 jours. Lorsqu’elle est enlevée, le nez est en général encore gonflé (œdème) et n’est donc pas représentatif de la forme définitive qu’il aura. Des sprays nasaux (sérum physiologique) sont prescrits par le chirurgien afin d’éviter le gonflement. Il convient en général d'être en arrêt pendant sept jours, le temps de la récupération. Les efforts trop intenses sont également à éviter dans les 30 jours après l’opération. Après l’intervention, une première consultation est nécessaire au bout de sept jours. L’attelle est enlevée à ce moment-là, ainsi que les fils cutanés non résorbables. Une autre consultation est requise un mois après l’opération. Elle a pour simple objectif de vérifier le nouvel aspect du nez et la bonne évolution de celui-ci. Deux autres consultations, à trois mois et un an, sont en général prises avec le chirurgien, la première pour vérifier le résultat fonctionnel, et la deuxième pour s’assurer du résultat définitif de l’opération.
6|

Quels sont les bénéfices et les risques d’une rhinoplastie ?

Quels sont les bénéfices d'une rhinoplastie ?

Une rhinoplastie (ou septo-rhinoplastie) a pour avantage de corriger l’esthétique du nez ainsi qu’une éventuelle obstruction chronique associée.

Quels sont les risques d’une rhinoplastie ?

Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complication.

Les risques immédiats sont :
  • œdème et un hématome de la face sont habituels, plus ou moins importants, et vont persister plusieurs jours. Ces effets indésirables sont moins courants avec la rhinoplastie ultrasonique.
  • Larmoiement lié à l'irritation des voies lacrymales, en général passager.
  • Trouble de la sensibilité des dents de la mâchoire supérieure, temporaire.
  • Saignement post-opératoire possible dans les suites immédiates de l'intervention, ainsi qu’au moment du déméchage.
  • Érosion cutanée à l'ablation du plâtre ou de l'attelle, de cicatrisation spontanée.
Les risques secondaires sont :
  • troubles de sensibilité du nez qui peuvent persister pendant quelques semaines.
  • Perforation séquellaire de la cloison, parfois cause de sifflements lors de la respiration, de la formation de croûtes, ou de petites hémorragies.
  • Persistance d'une obstruction nasale due à des adhérences, à des brides cicatricielles à l’intérieur des fosses nasales ou à l'importance de la déformation initiale du cartilage.
  • Dans de très rares cas les incisives supérieures peuvent rester insensibles.
  • Si les résultats morphologiques sont le plus souvent satisfaisants, parfois la déformation nasale peut persister ou récidiver après intervention. Elle est due le plus souvent à une déformation initiale complexe.
Les complications graves et/ou exceptionnelles sont :
  • nécrose, c'est-à-dire une mortification de la peau, augmentant les délais de cicatrisation et laissant une cicatrice inesthétique.
  • Complication infectieuse grave, à type de méningite ou d'abcès par fuite du liquide céphalorachidien.
  • Troubles de l’odorat définitif.
  • Une complication ophtalmologique comme une altération de la vue est rarissime.

Mise à jour le 17/02/2023 Revue par le Professeur Christian Debry

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Obtenez l’avis d’un médecin spécialisé de votre problème de santé en moins de 7 jours

En savoir plus...Je commence une demande

Voici l’un des médecins référencés pour cette maladie

Photo de Christian Debry
Pr Christian Debry

Oto-rhino-laryngologiste (ORL)

CHU Strasbourg - Hôpital de Hautepierre

Je découvre tous les médecins référencés
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Deuxième avis médical : quels avantages ?

Deuxième Avis

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Par Mathilde Lamolinerie le 08/01/2020

Comment soigner une tendinite du bras ?

Orthopédie

Comment soigner une tendinite du bras ?

Par Marion Guérin le 17/05/2024

Perte de chance et inégalités en santé, comment y remédier ?

Orientation, information, accompagnement

Perte de chance et inégalités en santé, comment y remédier ?

Par Marion Berthon le 16/05/2024

L’hypertension artérielle : comment la soigner ?

Webinaires

L’hypertension artérielle : comment la soigner ?

Par Capucine de la Brosse le 15/05/2024

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

webinaire maladies thyroide
Webinaire
Maladies de la thyroïde : comprendre et traiter les troubles
Mardi 28 mai de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires

Maladie du nez :

  • Atrésie des Choanes
  • Anosmie
  • Rhinosinusite chronique
  • Rhinite chronique
  • Mucocèle ethmoïdale antérieure
  • Polype nasal
Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris