électromyographie
Neurologie

Électromyographie : l'examen incontournable des maladies neurologiques

Maladie de Parkinson, épilepsie, sciatique avec hernie discale lombaire, nevralgie cervico-brachiale par hernie discale cervicale ou encore méningiome, névralgie du nerf trijumeau... Les noms de certaines de ces maladies résonnent peut-être familièrement, car vous, ou un proche, les avez croisées sur votre chemin de vie.

Elles ont toutes en commun d’être des maladies neurologiques, soit des maladies du système nerveux ou du cerveau. Les maladies du système nerveux peuvent toucher : cerveau, moelle épinière, nerfs, ganglions… Leurs origines sont à chercher du côté des anomalies génétiques, des traumatismes, des intoxications, des infections, ou du vieillissement Elles comptent généralement pour moins de 3-4 % des hospitalisations.

Lorsqu’il y a suspicion d’atteinte du système nerveux périphérique, ou si celle-ci est avérée, l’électromyographie est un examen par lequel il faudra peut-être passer. Mais de quoi s’agit-il ?

 

Comprendre ce qui est mesuré lors d’une électromyographie

 

Pour communiquer avec les muscles et les faire réagir, le cerveau leur envoie des signaux électriques. En effet, les fibres musculaires, contenues dans le muscle, englobent une fibre nerveuse guidant l’activité du muscle : contraction ou relâchement. S’il n’est pas stimulé nerveusement, le muscle est « électriquement silencieux ». Son activité électrique augmente lorsque celui-ci se contracte. Les signaux électriques donnent ainsi des « ordres » qui passent à travers la moelle épinière, puis par les nerfs jusqu’aux muscles. 

L’électromyographie ou EMG est un des examens utilisés pour réaliser cet enregistrement de l’activité électrique d’un nerf ou d’un muscle. Cette activité, dite conduction nerveuse, se mesure en étant retranscrite sur un ordinateur, par un tracé, appelé électromyogramme.

Des stimulations électriques envoyées aux nerfs, en différents points, permettent d’étudier leur fonctionnement. Ce qui est analysé est plus précisément le temps écoulé, ou vitesse de conduction, entre le déclenchement de la stimulation électrique et la contraction du muscle qui s'ensuit. Lorsqu’il y a un dysfonctionnement dans l’activité électrique, si le temps n’est pas jugé normal, trop ralenti par exemple, le tracé est anormal. Ceci peut advenir lorsqu’une des zones nécessaires à la bonne conduction nerveuse (moelle épinière, muscles ou nerfs), est victime d’une lésion.   

L’électromyographie est notamment préconisée lorsque le patient souffre d’un des symptômes suivants : douleurs, faiblesses musculaires, picotements, fourmillements, engourdissements

C’est un des électro diagnostics existants pour détecter les pathologies musculaires, causées notamment par l’usure des muscles, créant des inflammations et rendant la mobilité plus difficile, par exemple. On y a aussi recours pour diagnostiquer certaines maladies des nerfs

Il permet d’identifier l’origine de la pathologie et plus précisément les nerfs et muscles impliqués.

 

Comment se déroule une électromyographie ?

 

L’électromyographie ne demande pas de préparation en amont. L’examen dure moins d’une heure.

Le patient est assis ou allongé, selon les nerfs testés. Des aiguilles ou des capteurs sont placés par un médecin, dans le muscle ou sur la peau. Une stimulation électrique est envoyée à un autre endroit du nerf. Une machine, connectée aux aiguilles ou capteurs, enregistre la vitesse de conduction du signal pendant la contraction et le relâchement du muscle. L’activité électrique, traduite sous forme de tracé (électromyogramme) est analysée par le médecin. 

En fonction des résultats de l’électromyographie, des examens complémentaires peuvent être nécessaires, ou si la pathologie, ou la zone impliquée, fait l’objet d’un diagnostic clair après l’électromyographie, un suivi médical peut-être assuré et des traitements prescrits.   

Sans comporter de risques, du fait de l’insertion d'aiguilles ou encore des stimulations électriques dispensées pour l’examen, celui-ci peut être gênant ou inconfortable pour certains patients.

 

Vous êtes sujets à des fourmillements, picotements ou avez le sentiment que vos muscles ne réagissent pas toujours comme souhaité ? Vous avez réalisé une électromyographie ou un examen de la conduction nerveuse et vous avez le sentiment de ne pas comprendre pleinement le diagnostic qui a été posé ? Vous avez besoin de clarifications sur le traitement envisagé ?  

Parce que les maladies neurologiques et de la conduction nerveuses sont à prendre au sérieux à temps, vous pouvez demander un deuxième avis médical. Ce deuxième avis est pris en charge par votre mutuelle et délivré en moins de 7 jours par un médecin expert reconnu dans son domaine.

 

SOURCES :

  • Le Manuel MSD, Électromyographie (EMG) et études de la conduction nerveuse, https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/les-faits-en-bref-troubles-du-cerveau,-de-la-moelle-épinière-et-des-nerfs/diagnostic-des-maladies-du-cerveau,-de-la-moelle-épinière-et-des-nerfs/électromyographie-emg-et-études-de-la-conduction-nerveuse?query=électromyographie
  • Information santé, Comment fonctionne une machine d'électromyographie, https://www.youtube.com/watch?v=Z4WIb2RUNDA
  • Encyclopédie médicale, L'électromyographie (EMG ) - Electromyography, https://www.youtube.com/watch?v=d-Xl-tb95H8
  • ELECTROMYOGRAPHIE, http://univ.ency-education.com/uploads/1/3/1/0/13102001/physio2an13-vi15electromyographie.pdf

Par Mathilde Lamolinerie - Publication le 19/07/2021

Catégories
Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Neurologie
diagnostic maladies neurologiques

Maladies neurologiques : comment se passe le diagnostic ?

On entend par maladie neurologique toutes les atteintes du système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière) et du système nerveux périphérique (les nerfs). Les maladies neurologiques et les...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Marion Berthon le 12/07/2021

symptômes maladies neurologiques

Les principaux symptômes des maladies neurologiques

Les maladies neurologiques concernent le cerveau, les nerfs et la moelle épinière (à l’intérieur de la colonne vertébrale). Les symptômes de ces maladies sont variés, des plus bénins aux plus graves :...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 05/07/2021

les maladies neurologiques

Maladies neurologiques : ce qu'il faut savoir

Quoi de plus complexe que le système nerveux, chapeauté par le cerveau ? Quand il est atteint, l’ensemble de l’organisme est déréglé. Nous partons aujourd’hui à la découverte de ces maladies...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Marion Berthon le 28/06/2021

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Deuxiemeavis.fr - Paris Biotech Santé - 29 rue du Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris

Rejoignez-nous !

Marion