Maladies du système nerveux

Les maladies du système nerveux peuvent toucher : cerveau, moelle épinière, nerfs, ganglions… Leurs origines : anomalies génétiques, traumas, intoxications, infections, vieillissement… Elles comptent généralement pour moins de 3-4% des hospitalisations.

Accident ischémique transitoire

Un accident ischémique transitoire ou AIT correspond à une ischémie cérébrale transitoire, c’est-à-dire une interruption aiguë et temporaire de la vascularisation d’une partie du cerveau, à l’origine d’un dysfonctionnement neuronal. Cette ischémie cérébrale va se manifester sur le plan clinique par un déficit neurologique de survenue soudaine, et bref (par définition, il doit durer moins de 1 heure).L’accident ischémique transitoire résulte d’une occlusion artérielle...

Définition Deuxième avis Spécialistes Symptômes Diagnostic Traitement
Voir la fiche

L’algie vasculaire de la face est une maladie neurologique rare qui se caractérise par des douleurs à la tête d’une très grande violence. D’origine inconnue, ces céphalées surviennent sur une moitié de la face, lors de crises qui peuvent durer de 1 à 3 heures. Au cours de ces crises, un nerf crânien appelé nerf trijumeau, sécrète une quantité excessive de sérotonine (une substance qui permet de transmettre l'influx nerveux entre les neurones). Ce nerf trijumeau innerve...

Un anévrisme intracrânien est une malformation d’une artère cérébrale qui correspond à une dilatation focale de la paroi de cette artère intracrânienne. Au sein de cette « poche », le sang circule sous pression. La caractéristique commune des anévrismes est la fragilité de leur paroi qui peut les amener à grandir au fil du temps voire à se rompre. Les anévrismes ont des morphologies variables pouvant être dans la majorité des cas sacciformes (c’est en dire en forme de sac),...

Le cavernome est également appelé angiome cérébral. Il s’agit d’une malformation des vaisseaux sanguins du cerveau, qui se dilatent et s’agglomèrent de façon anormale, sous la forme de petites cavités, ou cavernes (d’où leur nom). Concrètement, le cavernome prend plus ou moins la forme d’une framboise, et est constituée d’une multitude de petits vaisseaux enchevêtrés. La taille d’un cavernome peut varier de quelques millimètres à plusieurs centimètres.La principale...

Les céphalées de tension peuvent être décrites comme une douleur locale au niveau de la tête ou parfois du cou, d’intensité légère à modérée, qui sont à l’origine d’une sensation d'oppression au niveau de la boîte crânienne. L’origine peut être diverse ; en effet, des douleurs au niveau de la nuque ou de la mâchoire peuvent engendrer des céphalées de tension. La fréquence est dépendante des sujets, pouvant aller de deux-trois jours à beaucoup plus chaque mois. La cause des...

La démence (ou trouble neurocognitif majeur) correspond à une altération des fonctions cognitives (en particulier de la mémoire), à l’origine d’une perte d’autonomie, en rapport avec des lésions cérébrales.La démence vasculaire est une démence faisant suite à des lésions d’origine vasculaire, appelées communément AVC (accident vasculaire cérébral).Les accidents vasculaires cérébraux regroupent de façon schématique deux grandes pathologies :D'une part, les AVC ischémiques,...

La dystonie est caractérisée par une contraction musculaire involontaire et douloureuse, provoquant des mouvements inhabituels ou des positions anormales chez le patient. Le trouble est secondaire à un malfonctionnement du système nerveux central (lieu d’information et de coordination du cerveau pour influer sur l’activité de toutes les parties du corps). Elle peut se manifester à tout âge, depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte tardif, aussi bien chez l’homme que chez la...

L’épilepsie désigne différentes affections du cerveau se manifestant par la survenue de crises épileptiques qui sont la traduction de décharges électriques anormales, synchronisées et intermittentes, de milliers de neurones, cellules nerveuses pouvant générer un "message" sous forme de courant électrique. Les neurones délivrant ces décharges sont situés dans une région plus ou moins localisée du cortex cérébral (zone la plus externe du cerveau), on parle de zone...

L’épilepsie désigne différentes affections du cerveau se manifestant par la survenue de crises épileptiques qui sont la traduction de décharges électriques anormales, synchronisées et intermittentes, de milliers de neurones, cellules nerveuses pouvant générer un "message" sous forme de courant électrique. Les neurones délivrant ces décharges sont situés dans une région plus ou moins localisée du cortex cérébral (zone la plus externe du cerveau), on parle de zone...

L’hématome sous dural se définit comme une accumulation de sang dans l’espace situé entre l’enveloppe crânienne la plus externe du cerveau appelée la dure-mère et l’enveloppe située en dessous de la dure mère : l'arachnoïde. Il s’agit le plus souvent d’une conséquence traumatique : rupture des veines de cette région du cerveau. Le traumatisme crânien (choc reçu à la tête) est souvent associé à une forte décélération, une chute violente ou un accident de la voie publique...

L’hématome sous-dural chronique correspond à une collection de sang dans l’espace sous-dural, c’est-à-dire entre la dure-mère (feuillet des méninges qui enveloppe le système nerveux) et le cerveau. Il ne s’agit donc pas d’une hémorragie ou d’un hématome dans le cerveau. C’est une pathologie assez fréquente, qui survient le plus souvent chez les sujets de plus de 60 ans car il existe alors une certaine fragilité des vaisseaux. Un autre facteur favorisant la survenue d’un...

Notre rachis cervical, situé en haut de la colonne vertébrale, est composé de 7 vertèbres. Entre chaque vertèbre, se trouve un disque, que l’on peut comparer à une sorte de coussin et qui joue le rôle d’amortisseur contre les chocs. Ce disque est constitué d’un anneau cartilagineux, fait de fibres collagènes (l’annulus), et d’un noyau plus mou formé d’une substance gélatineuse (le nucléus). Une hernie discale cervicale survient lorsqu’on observe une dégénérescence du disque...

Dans l'espace entre le cerveau et la boîte crânienne, circule un liquide appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR). Il a pour fonction d'amortir les chocs qui risqueraient d'endommager le cerveau, et il permet également d'évacuer certains déchets. On parle d’hydrocéphalie chronique de l’adulte lorsqu’il y a une quantité excessive de ce liquide qui reste dans le cerveau, à cause d’un dysfonctionnement dans le mécanisme d’évacuation ou d’absorption du...

L’infarctus cérébral, ou accident vasculaire cérébral ischémique, correspond à une ischémie cérébrale constituée, c’est-à-dire une interruption aiguë et durable de la vascularisation d’une partie du cerveau par un caillot sanguin, à l’origine de signes neurologiques déficitaires. L’infarctus cérébral constitue une urgence médicale, car des traitements permettant la destruction rapide du caillot et le rétablissement du flux artériel existent, mais ne peuvent être instaurés que...

Un kyste colloïde est une sorte de poche, remplie d’une substance semi liquide, qui se développe de façon anormale dans notre cerveau. Le troisième ventricule, quant à lui, est l’une des 4 cavités que l’on trouve à l’intérieur du cerveau. Situé au centre de celui-ci, il communique avec les ventricules latéraux par un orifice appelé le trou de Monro. Tout comme les autres cavités du cerveau, le troisième ventricule sécrète du liquide céphalo-rachidien. C’est le liquide dans...

Certaines malformations, tumeurs ou lésions du cerveau peuvent entraîner une épilepsie. Lorsque les crises d’épilepsie ne sont pas efficacement prévenues par les médicaments antiépileptiques, on parle alors d’épilepsie « pharmacorésistante ». Il est assez fréquent que l’épilepsie se déclare durant l’enfance, l’adolescence ou à l’âge de jeune adulte. Les entités les plus fréquemment responsables d’épilepsie sont : les scléroses hippocampiques, les dysplasies corticales, les...

La maladie de Parkinson est une maladie dite neuro-dégénérative. Elle se traduit par la disparition d’un certain type de neurones : celles qui produisent presque exclusivement de la dopamine. La dopamine étant un neurotransmetteur qui joue un rôle essentiel dans le contrôle des mouvements. La maladie de Parkinson se manifeste par des troubles moteurs, des tremblements, mais aussi des problèmes cognitifs. On ne connaît pas l’origine de cette pathologie, mais certaines...

Le tremblement essentiel est l’une des affections neurologiques les plus fréquentes. Cependant, son étiologie ainsi que ses mécanismes physiopathologiques restent peu connus. Traditionnellement considéré comme une « simple » affection familiale bénigne mono-symptomatique, le tremblement essentiel est en réalité une affection complexe et progressive. L’évolution est souvent lente sur de longues années voire des décennies. Il existe des traitements pharmacologiques dont...

Il s’agit d’une malformation des vaisseaux située au sein du cerveau. Les artères cérébrales communiquent avec les veines cérébrales par l’intermédiaire de petits vaisseaux appelés « nidus », sans interposition de capillaire, ce qui est normalement le cas. Il s’agit donc d’un court circuit où le sang oxygéné passe directement des artères vers les veines sans passer par le parenchyme cérébral. Le flux reçu par les veines de cette malformation sera pulsatile et à haute...

La malformation de Chiari est une malformation rare congénitale de la partie postèrieure du crâne. Le cervelet - qui est situé à l’arrière de la tête - est responsable de l’équilibre et de la coordination des mouvements. Les tonsilles (aussi appelées amygdales) cérébelleuses sont inhabituellement basses et s’engagent au travers du trou occipital (aussi appelé foramen magnum). C’est là où passent la partie haute de la moelle épinière et le tronc cérébral. Cela entraîne une...

Le méningiome est une tumeur cérébrale qui se développe au dépend des cellules des méninges (les enveloppes du cerveau). On peut les trouver n’importe où, autour du cerveau ou de la moelle épinière. Les méningiomes représentent environ 23 % de l’ensemble des tumeurs découvertes à l’intérieur du crâne, ce qui les place en 2ème position après les gliomes. Le plus souvent ce sont des tumeurs bénignes, mais il arrive qu’elles évoluent sous une forme agressive ou récidivante....

Les méninges sont les différentes enveloppes qui entourent le cerveau. Il y a plusieurs couches qui protègent le cerveau : de l’extérieur vers l’intérieur, on trouve la dure-mère, l’arachnoïde et la pie-mère. Entre l’arachnoïde et la pie-mère circule un liquide créé par le cerveau : le liquide cérébro-spinal. L’inflammation de ces enveloppes cérébrales est appelée méningite.L’encéphale désigne l’ensemble des structures nerveuses contenues dans la boîte crânienne, plus...

Survenant dans différentes parties du corps, un cancer peut s’étendre au cerveau et provoquer des tumeurs secondaires. Ces métastases cérébrales représentent la majorité des tumeurs du cerveau, avec près de 30 000 nouveaux cas par an. Les métastases cérébrales sont différentes des cancers du cerveau primitifs (ceux qui se développent à partir des cellules du cerveau. Ces cancers secondaires se développent dans le cerveau à partir de cellules cancéreuses provenant d’une tumeur...

La migraine est une affection neurologique du système nerveux central, qui se manifeste par des céphalées (ou maux de tête).Il s’agit d’une maladie fréquente : elle touche 15 % de la population, particulièrement les femmes, et peut être véritablement handicapante (autant dans la vie privée que professionnelle).La migraine chez l’enfant est également fréquente mais constitue une prise en charge particulière.La migraine fait partie des céphalées primaires, c’est-à-dire qu’il...

La migraine est une céphalée ("mal de tête") à caractère pulsatile qui survient par crise. Entre les crises, le patient retrouve une parfaite santé et un état normal.Les migraines se divisent en deux catégories : avec ou sans aura. L’aura est un ensemble de signes neurologiques transitoires (qui durent moins d’une heure), visuels, sensitifs, aphasiques (troubles du langage) ou moteurs qui précèdent ou accompagnent la migraine. La migraine hémiplégique est une forme rare de...

Le neurinome de l’acoustique, également appelé schwannome vestibulaire, est une tumeur bénigne d’origine nerveuse, développée aux dépens du nerf cochléo-vestibulaire. Ce nerf gère l’audition et l’équilibre. Dans la majorité des cas, c’est à partir du nerf vestibulaire que se développe le neurinome. Le neurinome de l’acoustique siège au niveau du méat acoustique interne ou de l’angle pontocérébelleux (c'est-à-dire l’espace situé entre la partie la plus profonde de...

Le canal rachidien est un canal à l’intérieur des vertèbres de la colonne vertébrale, dans lequel passe la moelle épinière, jusqu’à la première vertèbre lombaire en général. Puis, au niveau lombaire, seuls des nerfs dont l’ensemble forme la “queue-de-cheval” sont encore présents.Un neurinome peut quant à lui être défini comme une lésion, bénigne d’un nerf, entraînant le grossissement de celui-ci. Sa localisation peut différer, il peut se trouver soit dans l’enveloppe...

La neurofibromatose est une pathologie touchant le système nerveux, caractérisée par des tumeurs bénignes (donc non cancéreuses) sur les trajets des neurones. Ces tumeurs correspondent à des masses cellulaires de différents types qui entourent les neurones et sont nommées neurofibromes. Cette pathologie affecte de manière équivalente les deux sexes et touche tous les groupes ethniques. Une neurofibromatose est d’origine génétique et est liée à une mutation sur des gènes qui...

La neuromyélite optique (NMO) est une pathologie inflammatoire démyélinisante du système nerveux central (SNC) qui affecte de manière prédominante le(s) nerf(s) optique(s) et/ ou la moelle épinière, le cerveau n’étant pas atteint ou de manière très limitée.La neuromyélite optique est une maladie rare (prévalence estimée entre 1 et 4,4 cas pour 100 000), d’origine auto-immune qui apparaît en moyenne vers l’âge de 40 ans mais des cas en pédiatrie et à plus de 80 ans ont été...

La colonne vertébrale est constituée de vertèbres reliées entre elles par des disques (structure cartilagineuse de soutien et d’amortissement) et à travers lesquelles passe la moelle épinière. La moelle épinière distribue ensuite au niveau de chaque membre un pédicule nerveux permettant aux membres de se mouvoir, et à la peau de ressentir. La colonne est divisée en différentes régions : la région cervicale au niveau de la nuque et du début du dos, la région thoracique pour la...

La névralgie d’Arnold est une douleur d’origine nerveuse causée par la compression du nerf d’Arnold aussi appelé le nerf grand occipital. C’est une forme particulière de névralgie faciale et crânienne.  Le nerf d’Arnold est un nerf spinal (ou nerf rachidien) qui prend naissance au niveau des vertèbres cervicales postérieures, entre les deux premières vertèbres cervicales (C1 et C2). C’est un nerf sensitif pur responsable de l’innervation de la partie postérieure du cuir...

La névralgie du nerf trijumeau résulte d’une inflammation ou une compression du nerf trijumeau (principal nerf sensitif du visage), qui provoque une décharge électrique ressentie au niveau du cuir chevelu, du front, du nez, des mâchoires et des gencives. Les crises durent quelques secondes à quelques minutes et surviennent en salves. Leur caractère imprévisible rend cette affection particulièrement mal acceptée. La névralgie du nerf trijumeau est une pathologie assez...

La paralysie faciale se caractérise par une atteinte du nerf facial. Cette atteinte engendre une perte du fonctionnement de certains muscles du visage. La paralysie peut être partielle ou totale. De chaque côté du visage, l’ensemble des muscles de la mimique sont sous la dépendance du nerf facial.Il existe deux types de paralysie faciale : centrale ou périphérique. La première, qui est la plus fréquente, est la paralysie faciale périphérique. Cette paralysie, concerne tous...

Le schwannome est une tumeur exclusivement bénigne qui se développe à partir d’une variété de cellules nerveuses gliales (cellules qui entourent les neurones), appelées les cellules de Schwann. Ces cellules ont pour fonction d’assurer l’isolation de la gaine de myéline (enveloppe de tissus blanche entourant les axones pour accélérer la transmission de l’influx nerveux) des axones du système nerveux périphérique. La propagation de l’influx est ainsi rapide, il est dit...

La sciatique (ou névralgie du nerf sciatique) se manifeste par une douleur intense et très caractéristique, déclenchée lorsque les racines du nerf sciatique sont comprimées ou irritées. Cette douleur est ressentie depuis le haut des fesses et irradie le long de la cuisse, de la jambe, jusque dans le pied.D’où vient le problème ? Au bas de la colonne vertébrale, plusieurs racines nerveuses émergent et sortent de la colonne entre les vertèbres. Elles se rejoignent ensuite pour...

La sclérose en plaques (SEP) est une pathologie chronique inflammatoire qui touche notre système nerveux central. C’est-à-dire le système qui permet de commander et de coordonner nos fonction vitales. Les zones les plus affectées sont le cerveau, les nerfs optiques et la moelle épinière. A cause de la maladie, la transmission des influx nerveux est altérée. Les messages envoyés par le cerveau ne sont plus transmis au reste du corps comme il conviendrait. C’est la raison pour...

Le spina bifida est une malformation rare de la colonne vertébrale. La colonne vertébrale renferme la moelle épinière. Il existe deux spina bifida différents : Le spina bifida aperta, dans ce cas la partie arrière de la colonne vertébrale ne se referme pas : la moelle spinale ressort. Il y a une ouverture dorsale des vertèbres et la moelle épinière ressort de manière plus ou moins prononcée. Le spina bifida fermé, cas moins grave. Dans ce dernier, il n’y a pas de hernie. Un...

Le syndrome de Morton correspond à la compression d’un nerf dans la plante du pied, lors de son passage sous un ligament unissant 2 os métatarsiens, soit qu’il soit malade lui même (« névrome » sorte de nodule fibreux), soit par un élément extérieur inflammatoire (« bursite »). Cela concerne 3 fois sur 4, le nerf qui innerve les troisième et quatrième orteils, dans le 3e espace intermétatarsien. Cette origine multiple explique les différents noms donnés à cette pathologie :...

Le syndrome du canal carpien correspond à la compression d’un nerf appelé nerf médian, qui a pour fonction de mettre en mouvement certains muscles du pouce, ainsi que permettre la sensibilité de la face palmaire et de la pulpe de l’index, du majeur et de la moitié de l’annulaire. Ce nerf traverse un canal (ou plutôt un tunnel) situé dans le poignet et qui s’étend jusqu’à la main, appelé canal carpien. Ce canal se referme en avant à l’aide d’un ligament, appelé le ligament...

Le nerf cubital, ou nerf ulnaire, prend naissance au niveau de la fosse axillaire, c’est-à-dire au niveau de l’épaule, pour finir au niveau des 4ème et 5ème doigts qui correspondent respectivement à l’annulaire et à l’auriculaire. Il est principalement sensitif et moteur pour ces doigts. À hauteur du coude, ce nerf traverse un canal ostéofibreux : le tunnel cubital. Ce tunnel cubital peut être un lieu de compression pour le nerf, on parle alors de syndrome du tunnel cubital....

Le syndrome neurogène périphérique correspond à une atteinte du système nerveux périphérique toutes causes confondues.Le système nerveux est composé de deux éléments principaux : le système nerveux central qui correspond à la moelle épinière et au cerveau, et le système nerveux périphérique qui correspond à l’ensemble de nos nerfs (les nerfs crâniens, les nerfs des membres (racines nerveuses, plexus, puis troncs nerveux), ainsi que les nerfs constituant le système nerveux...

Un traumatisme crânien est défini par un choc porté sur la tête (le crâne), entraînant un trouble de conscience (bref ou prolongé). Le traumatisme crânien est à l’origine d'un ébranlement du cerveau (un peu comme secoué dans une boîte), par un système de coup et contre-coup, ce qui provoque un étirement et des contraintes sur les neurones et leurs axones (“câbles”). Le grand mécanisme est celui de la décélération brutale, où le LCS qui est le liquide qui entoure le...

Dans notre cerveau, le système nerveux central est constitué de deux types de cellules : les neurones, qui reçoivent et traitent les informations, et les cellules gliales, qui entourent et nourrissent nos neurones. Ces cellules gliales sont très nombreuses et de différents types:  les astrocytes, les oligodendrocytes, les épendymocytes et les cellules microgliales.Ce qu’on appelle gliomes, ce sont les tumeurs qui se développent au dépend des cellules gliales. Les gliomes...

Les tumeurs de la moelle épinière, dites intramédullaires, sont des affections rares. Les tumeurs intramédullaires représentent 5 % des tumeurs primitives du système nerveux central. Leur incidence est évaluée à 4 cas par million d’habitants et par année.Ces tumeurs peuvent être bénignes ou malignes. Les principales tumeurs intramédullaires sont les épendymomes, les astrocytomes et les hémangioblastomes.

Les tumeurs du système nerveux dans la colonne vertébrale, dites intradurales (à l’intérieur de la méninge qui est l’enveloppe qui recouvre la moelle épinière) et extramédullaires (extérieures à la moelle épinières) sont des affections rares et généralement bénignes.Les principales tumeurs intradurales et extramédullaires sont les méningiomes et les neurinomes rachidiens.

Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
L’histoire de Jonathan, 17 ans, atteint d’épilepsie

Témoignages

L’histoire de Jonathan, 17 ans, atteint d’épilepsie

Par Marion Bonne le 04/09/2020

Site parfait pour prendre une décision médicale en toute Indépendance. Réponse rapide et professionnelle. Je recommande

Fred

Très bon accueil, très bonne écoute, les conseils donnés ont ouvert des possibilités de prise en charge intéressantes, merci beaucoup.

Denis

Je consulte d'autres témoignages
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
5 minutes pour découvrir le rhumatologue

Orthopédie

5 minutes pour découvrir le rhumatologue

Par Fanny Bernardon le 13/01/2020

Le neurochirurgien et l’orthopédie

Orthopédie

Le neurochirurgien et l’orthopédie

Par Fanny Bernardon le 06/01/2020

A qui s’adresser en cas de malformation pelvienne et médullaire rare ?

Maladie rare, maladie orpheline

A qui s’adresser en cas de malformation pelvienne et médullaire rare ?

Par Joséphine de Becdelièvre le 14/08/2019

A qui s’adresser en cas de sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot ?

Maladie rare, maladie orpheline

A qui s’adresser en cas de sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot ?

Par Joséphine de Becdelièvre le 26/12/2018

Je découvre le blog
Pour aller plus loin…
Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q