image Maladies du système nerveux

Névralgie du nerf trijumeau

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 15 décembre 2017- Revue par Docteur Bertrand Mathon

  • Définition névralgie du nerf trijumeau

    La névralgie du trijumeau résulte d’une inflammation ou une compression du nerf trijumeau (principal nerf sensitif du visage), qui provoque une décharge électrique ressentie au niveau du cuir chevelu, du front, du nez, des mâchoires et des gencives. Les crises durent quelques secondes à quelques minutes et surviennent en salves. Leur caractère imprévisible rend cette affection particulièrement mal acceptée. La névralgie du trijumeau est une pathologie assez fréquente qui touche environ un Français sur 5 000. Dans les deux tiers des cas, il s'agit d'un patient âgé de plus de 60 ans. Les femmes sont les plus touchées.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Une névralgie du trijumeau peut dégrader sérieusement la qualité de vie de celui qui en souffre. Dans la prise en charge, il faut prendre le temps de voir si une évolution favorable est possible, sans nécessairement passer par la chirurgie. Tout l’enjeu est donc de bien choisir le moment, et de mesurer au mieux le rapport entre les avantages et les risques de tel ou tel traitement. Dans ce contexte, un deuxième avis est tout à fait pertinent. Il permet au patient de recevoir l’information nécessaire pour prendre part, de manière éclairée, à l’élaboration d’une stratégie thérapeutique adaptée à sa situation.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    Que peut-on faire pour réduire les douleurs ?
    • Puis-je me satisfaire d’un traitement médical ?
    • Vais-je devoir subir une opération chirurgicale ?
    • Quelle est la technique chirurgicale la plus appropriée à mon cas ?
    • En quoi consistera l’intervention ?
    • Quels sont les risques de l’intervention ?
    • Vais-je perdre la sensibilité du visage ?
    • Pourrai-je retrouver une vie normale, sans douleur ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez

    Quels spécialistes consulter?

    Un neurologue, c’est le médecin spécialiste du système nerveux. Il confirmera le diagnostic clini-quement, et prescrira les éventuels examens complémentaires. Il prescrira les traitements pour contrôler la douleur. En cas d’échec de la prise en charge médicale, il vous adressera au chirur-gien.

    Un neurochirurgien spécialisé dans la chirurgie de la douleur. C’est lui qui posera l’indication opératoire, qui décidera de la technique la plus appropriée et qui réalisera l’intervention.
    image de docteur
    2
    médecins experts
    pour névralgie du nerf trijumeau
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes névralgie du nerf trijumeau

    Bien que les crises soient brèves, l'intensité de la douleur ressentie est telle que les personnes atteintes de névralgie du trijumeau peuvent être très gênées dans la vie quotidienne. En outre, la crainte perpétuelle d'une nouvelle crise rend cette affection très invalidante.

    La douleur est de type décharge électrique sur le trajet d’une ou de plusieurs branches du nerf trijumeau. Il n’y a généralement pas d’anesthésie ni de déficit de la motricité de l’hémiface.

    Parfois, c'est un acte banal qui déclenche la crise, comme le fait de se laver les dents, de brosser ses cheveux ou de mastiquer. Lorsqu'elle est déclenchée par la pression ou la palpation d'une zone particulière, on parle de "zone gâchette".

  • Diagnostic névralgie du nerf trijumeau

    L’examen clinique suffit le plus souvent à diagnostiquer la névralgie du trijumeau dans sa forme typique. Une IRM cérébrale est volontiers demandée pour comprendre la cause de la névralgie, notamment dans les cas atypiques. Elle vise à rechercher une éventuelle tumeur qui comprimerait le nerf trijumeau à sa racine, des anomalies des vaisseaux sanguins (venant également comprimer le nerf) ou une sclérose en plaques chez un adulte jeune.

  • Traitement névralgie du nerf trijumeau

    Le choix du traitement dépend :

    • De l’intensité de la douleur
    • De la fréquence des crises
    • De la tolérance du patient face à sa douleur
    • De l’efficacité du traitement médicamenteux
    • De l’existence d’autres signes neurologiques
    • Du retentissement de la pathologie sur la vie quotidienne
    • D’éventuelles autres pathologies associées
    • De l’âge du patient
    • De ses antécédents médicaux et familiaux
    • De son état de santé général
    Les différents traitements : 

    Les antalgiques habituels sont inefficaces, mais certains médicaments antiépileptiques permettent parfois de soulager la douleur. Après, plusieurs années de traitement, il peut y avoir un phénomène d’échappement, malgré une bonne réponse initiale. Certains médicaments antimigraineux peuvent aussi être utiles. A défaut, on peut être amené à faire appel à la chirurgie.

    Lorsque c’est un vaisseau sanguin qui comprime le nerf trijumeau, le chirurgien peut séparer le vaisseau du nerf en interposant du matériel entre les deux. Cette technique est généralement efficace sur les douleurs. Si la cause est une tumeur, elle peut être retirée chirurgicalement.

    Une autre technique chirurgicale fait appel à la thermocoagulation : elle consiste à détruire par la chaleur, en passant par la joue, les petites fibres nerveuses du nerf trijumeau à l'origine de la douleur. En revanche, les grosses fibres procurant les sensations tactiles sont conservées.

    Un traitement par radiochirurgie au Gamma Knife est enfin proposé. Il s'agit d'une technique d'irradiation très précise réalisée après la pose d’un cadre de stéréotaxique sur le crâne du patient. Ce traitement est non-invasif, mais à l’inconvénient d’avoir des effets retardés dans le temps.

Télécharger la fiche

Les autres maladies du système nerveux

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 14/12/2018
Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de Sylvie*, souffrant d'ostéopénie, une baisse de la densité de l'os, et surtout un état physiologique précurseur de l'ostéoporose.Sylvie a 63 ans. Aujourd’hui retraitée, elle a été responsable des...
Lire la suite...
Actualité du 26/10/2018
Cette semaine nous vous partageons l'histoire de Marina, 38 ans qui souffre d’un cancer du corps de l’utérus. Marina habite près de la frontière Suisse et s’interroge sur la suite du traitement qu’elle doit effectuer. En effet,...
Lire la suite...