image Tumeurs et Cancers

Cancer de la vessie

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 2 novembre 2016

  • Définition cancer de la vessie

    La vessie est une poche qui stocke l’urine produite par les reins. L’urine est acheminée des reins jusqu’à la vessie par deux longs tubes, les uretères, et s’évacue par un autre conduit, l’urètre. La vessie est localisée sous l’utérus, pour la femme, et au-dessus de la prostate, pour l’homme.

    Un cancer de la vessie concerne les cellules de la paroi vésicale (interne à la vessie). Pour la grande majorité des cancers de la vessie, ils se forment à partir des cellules de la muqueuse (au contact de l’urine) et on parle alors de tumeur de la vessie non infiltrante du muscle (TVNIM) ou de tumeur superficielle. Si la tumeur pénètre la couche musculaire ou les organes voisins, on parle alors d’une tumeur de la vessie infiltrante du muscle (TVIM). Si les cellules cancéreuses se détachent de la vessie et atteignent les ganglions lymphatiques, le foie, les poumons ou les os pour former de nouvelles tumeurs (métastases), le cancer est alors métastatique. Certaines tumeurs de la vessie peuvent aussi être bénignes, non cancéreuses.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Le deuxième avis est particulièrement pertinent dans le cadre d’un cancer de la vessie car il s’agit d’un sujet qui a de fortes répercussions sur la vie quotidienne. Dans ce contexte, un deuxième avis permet de prendre part aux choix thérapeutiques de manière plus éclairée. Les traitements sont multiples (chirurgie, thérapies ciblées, immunothérapie et parfois radiothérapie) et il est important de définir leur ordre et le bon moment pour leur mise en œuvre. Ceci est particulièrement vrai lorsqu’une rechute intervient.

    De plus, certaines interventions peuvent être très importantes et il est nécessaire de bien définir à la stratégie de confection d’une néo-vessie en fonction de la vie de chacun, de son autonomie, de ses activités quotidiennes.

    Une bonne analyse de la vie sexuelle a aussi un impact dans le choix des techniques chirurgicales et l’analyse bénéfices attendus sur risques possibles doit être faite, entre la maximisation de la destruction de la tumeur et la conservation d’une vie intime.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • On me propose une chirurgie avec résection transurétrale de la vessie ou une cystectomie totale. Quelles sont les alternatives et leurs bénéfices / risques ?
    • Je dois subir une chirurgie, quelle est la bonne technique opératoire ?
    • Doit-on me proposer une chimiothérapie en amont de la chirurgie pour faciliter son retrait ?
    • Existe-t-il plusieurs médicaments de chimiothérapie ? Comment choisir ? Faut-il combiner ces médicaments ?
    • Je fais une rechute, quels traitements privilégier désormais ? A quel moment commencer le traitement ?
    • Quels sont les essais cliniques existants ? Suis-je éligible ?
    • J’ai une tumeur frontière à la limite entre tumeur bénigne et maligne, faut-il opérer ?

     Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez

  • Traitement cancer de la vessie

    Le choix du traitement dépend :

    • De la localisation du cancer dans la vessie
    • Du type de cellules impliquées
    • De l'infiltration par le cancer du muscle de la paroi de la vessie et jusqu’où il a progressé (stade)
    • De l'agressivité du cancer c’est-à-dire sa vitesse d’évolution (grade)
    • De l'état de santé général du patient, son âge, ses antécédents médicaux et chirurgicaux, les contre-indications à certains traitements
    • Des souhaits du patient

    Les différents traitements

    Traitement des tumeurs superficielles de la vessie, la résection transurétrale de la vessie consiste à enlever la tumeur en passant par l’urètre au cours d’une opération sous anesthésie. A la suite de l'intervention, une sonde urinaire est en général mise en place pour drainer l'uriner et éventuellement pour faire un lavage continu.

    La cystectomie totale ou ablation de la vessie constitue le traitement de référence dans le cas d’un cancer infiltrant et localisé. La vessie, ainsi que les ganglions à proximité, sont enlevés. Chez l’homme, sont également retirés la prostate, les vésicules séminales et s’il est atteint, l’urètre. Chez la femme, l’utérus et l’urètre sont généralement enlevés ainsi qu’une partie du vagin. Différentes techniques de reconstruction sont alors proposées pour évacuer l’urine.

    En cas de métastases à distance de la vessie, la chimiothérapie constitue le traitement principal. Elle est proposée dans d’autres cas, notamment en amont de la chirurgie afin de réduire la taille de la tumeur (chimiothérapie néoadjuvante), ou après la chirurgie (chimiothérapie adjuvante).

    La radiothérapie peut être associée à la chimiothérapie si le cancer a infiltré la paroi de la vessie et si une chirurgie n’a pas pu être réalisée. On parle alors de radiochimiothérapie concomitante.
    Dans le cas d’un cancer métastatique, si la maladie se stabilise après la chimiothérapie, une radiothérapie des métastases peut être réalisée afin d’atténuer la douleur ou les symptômes. Une radiothérapie palliative peut également être mise en place en fonction des symptômes.

  • Association cancer de la vessie

    La Ligue contre le Cancer

    Créée en 1918, la Ligue contre le cancer est une association loi 1901 reconnue d’utilité publiquereposant sur la générosité du public et sur l’engagement de ses bénévoles et salariés formés grâce à une école de formation agréée pour répondre aux besoins des personnes concernées par le cancer. Notre fédération, composée de 103 Comités départementaux présents sur tout le territoire national, est apolitique et indépendante financièrement. La Ligue contre le cancer est le 1er financeur non-gouvernemental de la recherche en cancérologie.
    Ses missions consistent en : 
    - l'amélioration de la qualité de vie des malades et de leurs proches avec sa plateforme téléphonique nationale d'aide, sa présence partout en France avec 300 espaces Ligue et 35 espaces de rencontre et 103 comités départementaux, la visite des malades sur 70% du territoire, des moyens financiers qui facilitent un accompagnement complet.
    - la mise en place d'une politique de recherche structurée avec la labellisation d'équipes de recherche, le programme "Carte d'identité des Tumeurs" permettant une meilleure connaissance des tumeurs pour une recherche plus efficace, la recherche épidémiologique et clinique et le soutien aux jeunes chercheurs.
    - l'information, la sensibilisation, et la prévention pour lutter efficacement contre le cancer : renforcement de la lutte contre l'alcool et le tabac, sensibilisation du public et renforcement de la participation au dépistage, éducation à la santé en milieu scolaire et en entreprise, soutien sur tout le territoire pour une baisse des inégalités et de la désinformation, mobilisation de l'opinion et de la société sur des enjeux de prévention.
    - le changement des mentalités face au cancer en répondant aux questions éthiques liées à la maladie cancéreuse grâce à son comité éthique et cancer, en se fiant à l'Observatoire sociétal des cancers pour fournir toutes les observations nécessaires concernant les aspects sociaux et sociétaux de la maladie cancéreuse, en représentant les usagers du système de santé et en promouvant les droits des personnes malades. 
    - l'engagement à l'échelle internationale avec la fondation de l'Union internationale contre le cancer (UICC) et de l'Alliance des Ligues Africaines et Méditerranéennes contre le cancer (ALIAM) et en étant membre de l'association des Ligues européennes contre le cancer (ECL).
    Contact : 01 53 55 24 00
    Localisation : 103 comités départementaux et plus de 300 espaces Ligue dans toute la France
    Agrément : National

    RoseUp

    RoseUp est une association d'intérêt général créée en 2011 fondée par des patientes et des proches de patientes atteintes de cancers. L'association informe, accompagne et défend les droits des femmes pendant et après leur cancer. Elle informe par le biais de Rose Magazine, son magazine féminin, haut de gamme et gratuit. Elle accompagne en créant des solutions répondant aux problématiques quotidiennes des femmes atteintes de cancers : RoseCar, Maison Rose et Rose Coaching Emploi. RoseCar est un site de covoiturage solidaire facilitant et mutualisant les trajets entre le domicile des patientes et l'hôpital. RoseUp ouvre de plus en 2016 la première Maison Rose à Bordeaux, cette Maison Rose ayant pour vocation d'accueillir gratuitement les femmes pendant ou après leur cancer dans un univers chaleureux, rassurant et animé. La Maison Rose proposant de multiples conférences, activités (danse, peinture, photographie...) et ateliers s'impose alors comme un lieu d'échange, de rencontre et de partage d'exception. Au sein de la Maison Rose est mis en place un coaching emploi, Rose Coaching Emploi, un accompagnement collectif destiné à la reprise de la vie professionnelle.
    Site internet : https://www.rose-up.fr/
    Contact : 01 58 88 42 17
    Localisation : Paris, Bordeaux
    Agrément : National

    Tout le monde contre le cancer

    Créée en 2005, l'association Tout le Monde contre le Cancer accompagne les familles touchées par le cancer. Chaque année, l'association met en place 1000 actions dans ses 150 hôpitaux partenaires grâce à ses 350 bénévoles. L'association agit dans le but de transformer l'hôpital en un lieu de joie, de favoriser le bien-être et d'offrir des temps d'évasion en dehors de l'hôpital. L'association s'illustre à travers ses multiples actions : 
    - l'Echappée rose : 1er institut de bien-être mobile pour les femmes à l'hôpital proposant conseils beauté, soins et massages. Sur la route pendant 2 mois, l'institut itinérant a fait étape dans 31 villes en 2018. 
    - la Family Box : un petit coffret mis à disposition des familles à leur entrée à l'hôpital proposant un nécessaire de toilettes et quelques accessoires de confort pour les premiers moment à l'hôpital. Distribué dans 30 établissements depuis 2016, la Family Box met du baume au coeur des familles et tend à s'étendre à plus de villes en 2019.
    - Toques en Truck : le premier fast food à l'hôpital 
    - Rêves : la réalisation de rêves de patients après envoi de la demande de rêve du patient par les équipes soignantes des hôpitaux (rencontre de célébrités, adrénaline...)
    - les Escales au Château :  séjours de ressourcement pour les patients et leur famille animées par de multiples activités en plein air pour rassembler la famille et construire des souvenirs communs. 
    - les Opérations Vacances : séjours de vacances libres en famille grace à des mobil-homes mis gracieusement à disposition sur les côtes méditerrannéennes et atlantiques.
    - l'amélioration des équipements hospitaliers pour des ambiances plus chaleureuses
    - des opérations nationales réparties toute l'année en fonction des fêtes et moments forts où les patients bénéficient d'animations et de toutes sortes de cadeaux à travers la France.
    - ditribution de cadeaux personnalisés et adaptés à chaque enfant à l'occasion des fêtes de Noel.
    Contact : 05 65 45 41 12
    Localisation : VilleFranche, Paris
    Agrément : National
Télécharger la fiche

Les autres maladies pour tumeur urologique, cancer urologique

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 22/03/2019
Lucas a 15 ans et souffre d’un genu valgum bilatéral. Malgré des semelles qu’il porte tous les jours depuis plus d’un an, aucune amélioration de sa pathologie n’a pu être observée. La déviation de ses genoux se serait même accentuée récemment suite...
Lire la suite...
Actualité du 15/03/2019
Entraîneure de gymnastique dans le sud de Paris, Sophie a toujours beaucoup sollicité ses épaules. Suite à des douleurs récurrentes au niveau de son épaule gauche, elle passe une IRM en 2010 qui met en évidence une tendinite....
Lire la suite...