Je souhaite l'avis d'un expert

icône de la maladie "Constipation fonctionnelle"Constipation fonctionnelle

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

1|

Qu'est-ce qu'une constipation fonctionnelle ?

La constipation fonctionnelle peut être définie comme une constipation sans cause organique (c’est-à-dire sans rapport avec une maladie ou avec une prise médicamenteuse identifiable). La constipation chronique est fonctionnelle dans environ 90 % des cas. Elle est définie par une défécation peu fréquente, difficile ou perçue comme incomplète. Le caractère chronique est suggéré par la survenue des symptômes six mois avant le diagnostic. Ce type de constipation atteint 16 % des adultes et un tiers des sujets âgés de plus de 60 ans. Elle est plus fréquemment retrouvée chez la femme.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une constipation fonctionnelle ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une constipation fonctionnelle ?

La constipation fonctionnelle est une pathologie fréquente qui nuit grandement à la qualité de vie des personnes atteintes. En outre, la constipation chronique par obstruction peut être à l’origine d’une incontinence anale après plusieurs années sans traitement. Un deuxième avis permet donc un diagnostic précoce et d’éliminer des pathologies différentielles. De plus, il permet d’optimiser la prise en charge des patients.

 

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour une constipation fonctionnelle ?

  • Ma constipation chronique est-elle d’origine organique ou fonctionnelle ?
  • Quels sont les risques d’une constipation fonctionnelle non traitée ?
  • Quand la rééducation ano rectale par biofeedback est-elle utile ?
  • Peut-on associer différents types de laxatifs ?
  • Quels types de laxatifs peuvent être utiles pour ma constipation ?
  • Dois-je prendre le traitement laxatif de façon quotidienne?
  • Quels sont les bénéfices et risques de la coloscopie ?
  • Qu’apporte le toucher rectal ?
  • Un traitement chirurgical est-il nécessaire pour ma constipation?

Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quels sont les spécialistes de la constipation fonctionnelle ?

Le spécialiste de la constipation fonctionnelle à consulter pour un deuxième avis est le gastro-entérologue.

4|

Quels sont les symptômes d'une constipation fonctionnelle ?

Les symptômes d’une constipation fonctionnelle peuvent être :
  • Moins de 3 évacuations de selles par semaine
  • Efforts de poussée importants dans plus d’un quart des défécations
  • Selles dures ou très fermes dans plus d’un quart des défécations
  • Sensation d’évacuation incomplète dans plus d’un quart des défécations
  • Sensation d’obstruction ou de blocage anal dans plus d’un quart des défécations
  • Manœuvre avec les doigts pour faciliter la défécation dans plus d’un quart des défécations
  • Les selles sont rarement liquides ou molles en l’absence de prise de laxatifs.
Ce dernier point est important à prendre en compte, car une fausse diarrhée peut être la conséquence d’une constipation chronique : il y a alors évacuation d’un bouchon dur avant l’apparition de selles molles voire liquides. Cette phase de diarrhée précède en général le retour à une nouvelle phase de constipation.

Les douleurs abdominales peuvent être associées à la constipation au même titre que les ballonnements, mais elles ne sont pas au premier plan de la symptomatologie, et s’améliorent en général avec l’amélioration du transit.
5|

Comment diagnostiquer une constipation fonctionnelle ?

Le diagnostic de constipation chronique repose sur le recueil précis des symptômes ci-dessus qui sont présents depuis au moins six mois. Le caractère fonctionnel de cette constipation chronique repose sur l’élimination des causes de constipation. Une des causes les plus fréquentes de constipation étant la prise médicamenteuse, le recueil exhaustif de tous les traitements pris au cours des six derniers mois est essentiel.

L’interrogatoire du patient recherchera des signes d’alarme tels qu’un amaigrissement important et involontaire, la présence de sang dans les selles, les antécédents familiaux de polypes coliques ou de cancer du côlon, les antécédents personnels de cancer gynécologique ou de maladies inflammatoires du tube digestif (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique).

L’examen clinique doit être normal ou non significatif en ce qui concerne la constipation. Le toucher rectal est nécessaire pour éliminer une atteinte organique rectale ou anale. Le toucher rectal doit aussi être dynamique, c’est-à-dire effectué lorsque le patient est au repos, lorsqu’il se retient, et lorsqu’il pousse (comme pour évacuer les selles). Ce type d’examen est important pour recherche un dysfonctionnement ano rectal avec en particulier une contraction anale inadaptée lors de l’effort de poussée.

Les examens biologiques simples doivent être normaux ou sans anomalie significative.

Une coloscopie s’impose chez les patients de plus de 50 ans surtout si un ou plusieurs signes d’alarme sont présents.

Des investigations plus spécialisées peuvent être nécessaires pour faire la différence entre une constipation avec ou sans ralentissement du transit des selles dans le côlon et/ou avec ou sans difficultés à évacuer les selles qui sont dans le rectum.
6|

Comment soigner une constipation fonctionnelle ?

L’objectif du traitement de la constipation fonctionnelle est d’obtenir des évacuations de selles normales (ni trop dures, ni trop molles) spontanément (sans l’utilisation de suppositoire ou de lavement) et régulièrement. L’évacuation des selles doit être satisfaisante (sans impression d’évacuation incomplète ou de besoin persistant).

Le premier traitement de la constipation fonctionnelle est d’assurer une prise quotidienne suffisante de fibres alimentaires.

Si la constipation persiste, l’utilisation de laxatifs s’impose. Il en existe de différents types :

  • En prise orale : les laxatifs osmotiques (macrogol, lactulose), les laxatifs de lest (mucilages à base de psyllium), laxatifs huileux (huile de paraffine), laxatifs stimulants (séné, bourdaine...),
  • Par voie locale : suppositoire à la glycérine, suppositoire à dégagement de gaz, lavement.

Si la cause de la constipation est principalement d’origine terminale (blocage de l’évacuation par dysfonctionnement entre le rectum et l’anus), une rééducation ano-rectale effectuée par des kinésithérapeutes spécialisés est nécessaire. Cette rééducation est souvent associée à un traitement par voie orale au moins au début de la prise en charge.

Mise à jour le 12/03/2021 - Revue par le Professeur Michel Dapoigny

Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Les 10 maladies digestives les plus courantes chez les personnes âgées

Gastro-entérologie

Les 10 maladies digestives les plus courantes chez les personnes âgées

Par Fanny Bernardon le 19/04/2021

Troubles digestifs : quand consulter ?

Gastro-entérologie

Troubles digestifs : quand consulter ?

Par Marion Berthon le 12/04/2021

5 minutes pour découvrir le gastro-entérologue

Spécialistes

5 minutes pour découvrir le gastro-entérologue

Par Fanny Bernardon le 31/03/2021

Je découvre le blog

Maladie des intestins :

Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q