image Maladies du système nerveux

Migraine

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 15 septembre 2020 - Revue par Docteur Jean-Marc Bugnicourt

  • Qu'est-ce qu'une migraine ?

    La migraine est une affection neurologique du système nerveux central, qui se manifeste par des céphalées (ou maux de tête).
    Il s’agit d’une maladie fréquente : elle touche 15 % de la population, particulièrement les femmes, et peut être véritablement handicapante (autant dans la vie privée que professionnelle).

    La migraine chez l’enfant est également fréquente mais constitue une prise en charge particulière.

    La migraine fait partie des céphalées primaires, c’est-à-dire qu’il n’existe pas de lésion cérébrale sous-jacente expliquant les céphalées.

  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une migraine ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour une migraine ?

    Un deuxième avis pour une migraine peut être intéressant en cas de doute diagnostique (le diagnostic de migraine peut être porté à tort un peu rapidement compte tenu de sa fréquence dans la population générale), ou en cas d’échec des traitements proposés (que ce soit concernant le traitement de la crise ou le traitement de fond).


    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Est-on sûr de mon diagnostic ?
    • Quelles sont les maladies à écarter pouvant ressembler à une migraine ?
    • Quels sont les potentiels facteurs déclenchants de la migraine ?
    • Quels sont les facteurs soulageant la migraine ?
    • Existe-t-il des traitements spécifiques autres que les anti-douleurs ?
    • Est-ce qu’il est judicieux de changer d’anti-douleurs ou d’augmenter les doses ?
    • Quelles sont les consignes hygiéno-diététiques à suivre pour limiter les crises ?

    Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quel est le spécialiste de la migraine ?

    Le spécialiste de la migraine à consulter est le neurologue (spécialiste des affections neurologiques).

  • Quels sont les symptômes d'une migraine ?

    Le symptôme majeur de la migraine est la céphalée (ou mal de tête) : il s’agit d’une douleur épisodique du crâne, dont le caractère pulsatile (la personne a l’impression d’entendre battre son cœur à l’intérieur de son crâne) est très caractéristique.
    La douleur intéresse généralement la moitié du crâne, droit ou gauche, mais peut également se situer en arrière du crâne, ou intéresser l’ensemble du crâne (céphalée dite « en casque »). À cela peuvent s’ajouter des nausées ou des vomissements, une intolérance à la lumière (photophobie) et/ou au bruit (phonophobie).

    Il existe de façon schématique deux types de migraine : la migraine avec et sans aura.

    L’aura migraineuse est caractérisée par des symptômes cliniques avant-coureurs (survenant avant la céphalée). Ces signes de l’aura peuvent être visuels (avec la survenue d’une tâche dans la vision, d’une vision floue ou de lignes brisées), sensitifs (sensations de fourmillements ou d’engourdissement intéressant un membre, un hémicorps). On peut également rencontrer des troubles du langage (difficultés à parler, à trouver ses mots), plus rarement d’autres manifestations (dont des sensations vertigineuses ou de vrais vertiges). L’aura dure en général entre 5 et 60 minutes, et est le plus souvent suivie de la céphalée (mais la céphalée peut être présente pendant l’aura, plus rarement avant l’aura, et encore plus rarement elle peut être absente).

    La migraine sans aura, qui est la plus fréquente des migraines, correspond à une céphalée isolée. Elle est parfois précédée de « prodromes », à savoir une humeur asthénique (grande fatigue), une certaine irritabilité, ou bien un sentiment de faim. Certains facteurs psychologiques (contrariété, anxiété), des facteurs hormonaux (règles, ou traitements contraceptifs), voire même des facteurs climatiques et alimentaires, peuvent déclencher une crise migraineuse.
  • Comment diagnostiquer une migraine ?

    Le diagnostic de migraine est clinique. Une société savante, l’International Headache Society (IHS), a établi les critères diagnostiques stricts de la migraine sans aura, forme la plus fréquente des crises migraineuses :

    A. Au moins cinq crises identiques répondant aux critères B à D.
    B. Céphalée durant de 4 à 72 heures (sans traitement).
    C. Céphalée ayant au moins deux des caractéristiques suivantes :
    • unilatérale,
    • pulsatile (« qui bat »),
    • d’intensité modérée ou sévère,
    • céphalée aggravée par les activités physiques de routine, telles que la montée ou descente d’escaliers,.
    D. Durant les céphalées, présence d’au moins l’un des caractères suivants :
    • nausée et/ou vomissement,
    • photophobie (intolérance à la lumière) et phonophobie (intolérance au bruit).
    E. L’examen clinique doit être normal entre les crises. En cas de doute, un désordre organique doit être éliminé par les investigations complémentaires appropriées.

    Le diagnostic de migraine avec aura repose également sur des critères diagnostics stricts, non détaillés ici.

    Une imagerie cérébrale est parfois pratiquée afin d’éliminer certains diagnostics différentiels. On parle alors de « migraine secondaire, ou symptomatique », sous-entendu symptomatique à une affection cérébrale nécessitant une prise en charge différente (par exemple, une migraine peut en fait révéler un accident vasculaire cérébral, ou AVC).
    C’est notamment le cas lors d’un premier épisode de migraine avec aura (il faut deux épisodes identiques pour pouvoir poser le diagnostic), ou en cas d’atypies cliniques (céphalée d’apparition brutale, dite « en coup de tonnerre », céphalée durant plus de 72 heures, aura durant plus d’une heure, etc.).
  • Comment soigner une migraine ?

    Il n’existe à ce jour pas de traitement curatif de la migraine.

    Néanmoins, la prise en charge thérapeutique passe par une information éclairée du patient quant à l’origine de la migraine (avec en particulier la part héréditaire dans certains cas) et la prescription de certaines règles hygiéno-diététiques (par exemple, l’éviction des facteurs déclenchants, et une bonne hygiène de sommeil).

    Par ailleurs, sur le plan médicamenteux, deux types de traitement peuvent être envisagés :

    • le traitement de la crise par des anti-douleurs, comme l’aspirine, le paracétamol ou les anti-inflammatoires, mais également par les triptans, une classe pharmacologique spécifiquement dédiée à la prise en charge des migraines (sous réserve de certaines précautions dont le neurologue devra vous parler),
    • le traitement de fond, à savoir un traitement médicamenteux à prendre tous les jours pendant quelques mois (et dont les bêtabloqueurs sont le chef de file) afin de diminuer de façon importante la fréquence et l’intensité des crises.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies du système nerveux