image Maladies des os, des articulations et des muscles

Cruralgie

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 9 novembre 2016

  • Définition cruralgie

    La cruralgie est une douleur de la face antérieure de la cuisse qui peut parfois irradier vers la jambe. Cette douleur est souvent causée par une compression des racines nerveuses donnant naissance au nerf crural (également appelé nerf fémoral). C’est pourquoi la maladie est aussi connue sous le nom « névralgie crurale » ou de « sciatique du devant ». Cruralgie et sciatique ont le plus souvent des origines similaires. La différence entre les deux provient de la localisation des racines atteintes et du site douloureux.

    Le nerf crural est formé par deux racines. La première racine sort de la colonne entre la 3ème et la 4ème vertèbre lombaire et la seconde entre la 4ème et la 5ème vertèbre lombaire.

    La cruralgie affecte plus généralement les personnes à partir de 50 ans. Les causes de la pathologie sont multiples. Souvent, la compression de la racine du nerf fait suite à une hernie discale (compression d’une racine nerveuse par un disque vertébral unissant deux vertèbres sus et sous jacentes) ou à de l’arthrose vertébrale. La pathologie peut également trouver son origine dans un canal lombaire rétréci (lorsque le canal - par lequel passent les racines des nerfs pour rejoindre les membres inférieurs - se rétrécit et commence à comprimer les racines nerveuses). Cette compression des racines nerveuses peut aussi être causée par plusieurs types de syndromes dégénératifs de la colonne vertébrale (comme la spondylolisthésis, scoliose, tumeur). Mais la cruralgie peut aussi être liée à une souffrance du nerf du fait d'une cause médicale, non mécanique, comme tout particulièrement le diabète ou par une compression du nerf dans la cuisse et non dans la colonne vertébrale.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Un deuxième avis est tout à fait conseillé dans le cadre d’une cruralgie complexe, dans la mesure où cette maladie peut s’avérer particulièrement invalidante et impacter profondément la vie sociale et professionnelle du patient, mais aussi son moral. La douleur chronique est éprouvante à vivre et parfois mal comprise par l’entourage. De plus, le temps que met la douleur à disparaître est parfois impossible à prévoir. Cette incertitude est également difficile à supporter.

    Dans ce contexte, un deuxième avis permet souvent d’apporter un éclairage très utile au patient, tant sur les causes de la maladie que sur les traitements envisageables et les comportements à adopter pour éviter les récidives. Mieux informé, le patient pourra participer au mieux à l’élaboration d’une stratégie thérapeutique adaptée à sa situation.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Quelle est l’origine de ma cruralgie ?
    • Combien de temps peut durer la douleur ?
    • Quels sont les traitements adaptés à ma situation ?
    • Comment faire disparaître la douleur ?
    • Que faire en cas de crise ?
    • Une ceinture lombaire peut-elle me soulager ?
    • Comment éviter les récidives ?
    • Dois-je adapter mon mode de vie en conséquence ?
    • Mon travail est-il responsable de ma pathologie ?
    • Faut-il privilégier le repos ou au contraire muscler mon dos ?
    • Puis je continuer à faire du sport ?
    • Dois-je adapter mon alimentation ?
    • Dois-je me faire opérer ?
    • Quels sont les risques d’une intervention chirurgicale ?
    • Quelle est la technique chirurgicale qui convient à ma situation ?
    • Quels sont les suites post-opératoires ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez

    Quels spécialistes consulter?

    Les médecins référents de la cruralgie sont :
    • Le rhumatologue, spécialiste des maladies de l’appareil locomoteur. Il réalise le diagnostic et propose le traitement de première intention.
    • Le médecin de réadaptation fonctionnelle aide le patient à mettre en place des techniques pour lutter contre la douleur et retrouver les amplitudes articulaires pour lui permettre d’améliorer sa qualité de vie.
    • Le chirurgien orthopédique peut être amené à opérer le patient en cas de signes d’alarme ou dans certaines indications particulières de cruralgie rebelle aux traitements proposés.
    image de docteur
    2
    médecins experts
    pour cruralgie
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes cruralgie

    La cruralgie se définit par une douleur de la face antérieure de la cuisse irradiant vers la jambe.

    Certaines de ses caractéristiques peuvent orienter vers une étiologie. Par exemple, lorsque la cruralgie est liée à une hernie discale, la douleur augmente en cas de toux, d'éternuements, de défécation et d'efforts physiques. Les douleurs comportent parfois des décharges électriques. Le patient ressent également des fourmillements et il peut parfois se sentir comme anesthésié dans le territoire du nerf crural.

    Il existe des signes d’alarme à identifier car ils imposent un traitement chirurgical en urgence. Parmi ceux là, on peut citer principalement : un déficit moteur du membre inférieur concerné se traduisant par une faiblesse du genou lors de la station debout ou de la marche par exemple ; ou un syndrome de compression de la queue de cheval (la partie terminale de la moelle épinière constituée des dernières racines lombaires) se manifestant par des troubles sphinctériens avec incontinence et anesthésie du périnée)

  • Diagnostic cruralgie

    Le diagnostic d'une cruralgie repose essentiellement sur l'interrogatoire et l'examen clinique. Le médecin pourra proposer des examens complémentaires afin de déterminer l'origine de la pathologie. Ces examens reposent sur des tests d’imagerie médicale (radiographie, scanner ou IRM du rachis lombaire) mais aussi sur le dépistage d'un diabète jusque là inconnu.

    Il est par ailleurs essentiel devant cette douleur de cuisse d'éliminer une pathologie de la hanche qui peut mimer la cruralgie.

  • Traitement cruralgie

    Le choix du traitement d’une cruralgie dépend : 

    • De la cause de la cruralgie
    • D’éventuelles pathologies associées
    • De l’intensité de la douleur
    • De l’impact sur la vie du patient
    • De l’âge du patient, de ses antécédents familiaux et médicaux
    • De son état de santé général
    Dans un premier temps, le traitement est médicamenteux à base de paracétamol, d’anti-inflammatoires non stéroïdiens et de décontractants musculaires. Dans certains cas, les antalgiques à base de morphine sont proposés. Quand la douleur persiste, ces traitements peuvent être complétés par l'utilisation de corticoïdes ou d'autres molécules.

    Des séances de kinésithérapie sont souvent prescrites. Ces séances permettent au patient d'assouplir le rachis, puis de remuscler son dos, mais aussi d’adopter les bonnes postures et de soulager ainsi les contraintes imposées à la colonne.

    S’il existe, il est nécessaire de lutter contre un surpoids et l'équilibration du diabète est indispensable lorsque celui-ci est mal pris en charge.

    La chirurgie n'est utile qu’en cas d’échec des traitements mentionnés ci-dessus, et si la douleur persiste. Elle est également proposée lorsque la cruralgie s’accompagne de troubles moteurs (paralysie) ou des exceptionnels troubles du contrôle des sphincters (signes d’alarme). L’objectif de l’intervention est de libérer la racine comprimée. Selon les causes de la cruralgie, plusieurs types d'interventions chirurgicales peuvent être proposées : ablation d’une hernie discale, agrandissement d'un canal lombaire rétrécis, correction d'une déformation vertébrale ou encore fusion e la colonne vertébrale par le biais d’une arthrodèse (procédé qui associe la fixation des vertèbres pas différents matériaux et la pose d'une greffe osseuse).

Télécharger la fiche

Les autres maladies pour problème de dos

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 22/03/2019
Lucas a 15 ans et souffre d’un genu valgum bilatéral. Malgré des semelles qu’il porte tous les jours depuis plus d’un an, aucune amélioration de sa pathologie n’a pu être observée. La déviation de ses genoux se serait même accentuée récemment suite...
Lire la suite...
Actualité du 15/03/2019
Entraîneure de gymnastique dans le sud de Paris, Sophie a toujours beaucoup sollicité ses épaules. Suite à des douleurs récurrentes au niveau de son épaule gauche, elle passe une IRM en 2010 qui met en évidence une tendinite....
Lire la suite...