image Maladies du système nerveux

Névralgie cervico brachiale

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 23 novembre 2020

  • Qu'est-ce qu'une névralgie cervico brachiale ?

    La colonne vertébrale est constituée de vertèbres reliées entre elles par des disques (structure cartilagineuse de soutien et d’amortissement) et à travers lesquelles passe la moelle épinière. La moelle épinière distribue ensuite au niveau de chaque membre un pédicule nerveux permettant aux membres de se mouvoir, et à la peau de ressentir. La colonne est divisée en différentes régions : la région cervicale au niveau de la nuque et du début du dos, la région thoracique pour la première moitié du dos, et la région lombaire pour la deuxième moitié et le bas du dos (il y a aussi les régions sacrées et coccygienne pour le bassin).

    La névralgie est une pathologie du nerf, qui le rend douloureux. Dans la névralgie cervico brachiale, le nerf atteint émane d’une vertèbre cervicale et innerve le bras. La compression et l’irritation du nerf induisent différents symptômes, qui, si la pathologie n’est pas prise en charge, peuvent avoir des conséquences neurologiques sévères. Les névralgies peuvent avoir des causes différentes, traumatiques, inflammatoires, etc. Néanmoins, elles proviennent souvent d’une pathologie discale (atteinte du disque), liée à l’usure ou à un choc, venant comprimer ensuite la moelle ou le nerf : il s’agit d’une hernie discale.

  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une névralgie cervico brachiale ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour une névralgie cervico brachiale ?

    La prise en charge chirurgicale d'une névralgie cervico brachiale peut susciter une discussion et un désaccord, ce qui peut être une raison de prendre un deuxième avis. Par ailleurs, les traitements de la douleur d’origine nerveuse sont complexes, et nécessitent aujourd’hui une prise en charge adaptée, car il existe de nombreux traitements divers et variés, plus ou moins adaptés au cadre de vie.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour une névralgie cervico brachiale ?

    • Est-on sûr de mon diagnostic de névralgie cervico brachiale ?
    • Y a-t-il une indication chirurgicale ?
    • Quels sont les risques de l’opération (si elle est nécessaire) ?
    • Quels sont les risques de complications neurologiques irréversibles ?
    • Quels sont les traitements pour la douleur ?
    • Quelles sont les séquelles éventuelles ?
    • Quelles sont les conduites à tenir en période de rétablissement et même à long terme ?

    Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Qui sont les spécialistes de la névralgie cervico brachiale ?

    Les spécialistes à consulter en cas de névralgie cervico brachiale sont :

    • Un neurologue
    • Un chirurgien neurologue
    • Un chirurgien orthopédique du rachis
    • Un médecin spécialisé dans la prise en charge de la douleur.
  • Quels sont les symptômes d'une névralgie cervico brachiale ?

    Les douleurs d’une névralgie cervico brachiale s'étendent du bras (parfois les doigts aussi) à l’épaule, jusqu’au cou.

    Ces douleurs peuvent être associées à une perte de sensibilité à la douleur, au chaud, au froid, ou au toucher.

    Par ailleurs, on note aussi des sensations de fourmillements, d’engourdissement, de décharges électriques, caractéristiques d’une atteinte neurologique.

    Si la compression est volumineuse, elle peut aussi toucher d’autres régions de la moelle concernant les jambes, et entraîner une faiblesse musculaire ou également une perte de sensibilité dans ces membres.

    La névralgie cervico brachiale peut aussi se manifester par une perte de repères dans l’espace et de tonus : cela se traduit par une perte des objets lorsqu’on les tient dans la main ou qu’on veut les attraper par exemple.

  • Comment diagnostiquer une névralgie cervico brachiale ?

    Les symptômes cliniques sont importants pour aiguiller le diagnostic, surtout que les douleurs neurologiques sont très spécifiques.

    Autrement, les examens complémentaires sont pratiqués pour confirmer le diagnostic de névralgie cervico brachiale et orienter ensuite le traitement suivant la localisation et la sévérité de la lésion et de la compression.

    La radiographie permettra d’identifier le niveau vertébral de la lésion et d’apprécier la courbure de la colonne vertébrale. Le scanner permet d’identifier davantage la taille de la lésion par une image plus précise du disque, et aussi de voir si des éléments pathologiques articulaires y sont associés. L’IRM permet d’avoir un cliché plus détaillé des tissus mous (mais moins bon des structures osseuses), et donc de confirmer le diagnostic. Les 3 examens ne sont pas forcément réalisés (en général radio et scanner suffisent).

    L’électromyogramme, permettant d’apprécier l’état des nerfs périphériques (appellation des nerfs une fois sortis de la moelle) peut aussi être pratiqué pour voir s’ils conduisent toujours l’information de façon efficace. Les potentiels évoqués moteurs et sensitifs peuvent aussi être utilisés pour analyser l’état de la moelle épinière.

  • Comment soigner une névralgie cervico brachiale ?

    Pour le traitement de la douleur, des médicaments anti-douleurs sont prescrits (dolipranes, parfois morphine pour des douleurs très intenses).

    Néanmoins, il existe aujourd’hui des traitements particuliers basés sur de la neurostimulation. Ils sont spécialisés en douleurs d’origine nerveuse, et sont indiqués en dernière intention pour des douleurs intenses, persistantes et handicapantes (pour le sommeil par exemple). Il existe la neurostimulation électrique transcutanée : il s’agit d’une technique utilisant un système d’électrodes collées à la peau (pas d’implantation chirurgicale), envoyant des stimulations électriques le long du nerf atteint afin de soulager la douleur. La neurostimulation médullaire repose sur un dispositif implantable, nécessitant une opération chirurgicale. Ce dispositif est inséré au niveau de la moelle épinière et prend le relais sur la fonction du nerf endommagé via la disposition d’électrodes sur la peau (envoyant une stimulation électrique).

    Enfin, il existe aussi (souvent en dernière intention) un traitement par thérapie intrathécale : on introduit un cathéter (aiguille reliée à une pompe ou un dispositif délivrant une substance) ou un dispositif permettant de délivrer directement une substance antidouleur à la moelle épinière. Ce dernier traitement nécessite également une opération chirurgicale.

    Les lésions associées à la névralgie s’accompagnent souvent d’une réaction inflammatoire qui nécessitent une prescription de corticoïdes ou d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens. Des myorelaxants agissant sur la contracture musculaire peuvent aussi être indiqués.

    Un traitement orthopédique est prescrit : il s’agit du port d’une minerve afin de limiter les mouvement du cou et de la tête, majorant les douleurs.

    Un traitement chirurgical peut être envisagé si les bénéfices de l’opération par rapport à ses risques sont plus importants, et que les traitements orthopédiques et médicamenteux sont inefficaces. L’opération permettra de réduire la hernie et sera suivie d’une prescription d’antibiotiques ensuite.

Je télécharge la fiche

Les autres maladies du système nerveux