Je souhaite l'avis d'un expert

icône de la maladie "Alopécie cicatricielle"Alopécie cicatricielle

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

1|

Qu'est-ce qu'une alopécie cicatricielle ?

Une alopécie correspond à une perte de cheveux. Une alopécie cicatricielle correspond plus particulièrement à une perte capillaire irréversible au contraire de l’alopécie non-cicatricielle qui elle est réversible.

L’alopécie cicatricielle fait référence à plusieurs étiologies :

  • Les causes inflammatoires et dysimmunitaires : en effet dans certains cas, le système immunitaire est en cause, c’est ce qu’on appelle des maladies auto-immunes dans lesquelles le système immunitaire, censé protéger l’organisme des agressions extérieures (bactéries, virus, ...), se retourne contre notre propre corps. 
    Le lichen plan pilaire en fait partie, avec notamment une forme clinique particulière qu’on appelle l’alopécie frontale fibrosante, qui atteint plutôt la femme en post-ménopause. 
    Le lupus érythémateux chronique est aussi une maladie auto-immune qui peut entraîner une perte de cheveux irréversible. Cette maladie systémique touche plus fréquemment la femme jeune.
  • Les causes inflammatoires et infectieuses : on note ici quatre pathologies principales avec la cellulite disséquante, qui est une maladie dermatologique chronique rare plus fréquente chez les hommes à la peau noire ; la folliculite décalvante de Quinquaud, qui est une maladie rare apparaissant à l’âge adulte ; la pustulose érosive du cuir chevelu, qui est une affection rare également plus fréquemment rencontrée chez la femme âgée, et enfin le nodule alopéciant du scalp, cette pathologie est le plus souvent rencontrée chez l’homme jeune et correspond à l’apparition de pseudo-kyste sur le cuir chevelu entraînant une perte de cheveux.

L’alopécie cicatricielle fait donc référence à des pathologies qui sont, pour la plupart, rares. L’alopécie cicatricielle est donc plus rare que l’alopécie non-cicatricielle, qui est de loin beaucoup plus fréquente.

2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une alopécie cicatricielle ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une alopécie cicatricielle ?

L’alopécie cicatricielle faisant appel à une myriade de causes, le premier rôle du spécialiste dans le cadre d'un deuxième avis sera de confirmer le diagnostic et la cause de la perte de cheveux. Grâce à son interrogatoire et aux examens complémentaires réalisés (biopsie principalement), il pourra écarter les diagnostics différentiels d’alopécie. 

Le spécialiste dans le cadre d’un deuxième avis aura aussi pour rôle de conseiller le patient sur les traitements les mieux adaptés à sa forme d’alopécie. Les traitements n’étant pas dépourvus de risque, il informera le patient quant à la bonne utilisation de ceux-ci. Il informera de plus le patient sur l’ensemble de l’arsenal thérapeutique disponible, sur les avantages et inconvénients de chaque traitement. 

Certaines causes d’alopécie cicatricielle pouvant être chroniques, un deuxième avis pourra également être utile au cours du suivi de la maladie, à chaque étape de la progression de la maladie, et plus particulièrement en cas de rechute. 

 

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour une alopécie cicatricielle ?

  • Comment risque d’évoluer mon alopécie cicatricielle ?
  • Mon alopécie cicatricielle est-elle aiguë ou chronique ?
  • Existe-t-il un fond génétique prédisposant à ces pertes de cheveux ?
  • Existe-t-il des maladies graves sous-jacentes à l'alopécie cicatricielle ?
  • Les traitements médicamenteux présentent-ils des effets secondaires ?
  • Ces traitements doivent-ils être pris à vie ?
  • Peut-on opter dans certains cas pour une abstention thérapeutique ?
  • La greffe de cheveux est-elle possible ?
  • Existe-t-il des moyens pour prévenir la perte de cheveux ?
  • Existe-t-il des règles hygiéno-diététiques particulières ?
  • Est-ce possible de prévoir une nouvelle poussée de perte de cheveux ?

Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quels sont les spécialistes de l'alopécie cicatricielle ?

Le spécialiste de l'alopécie cicatricielle est le dermatologue.

4|

Quels sont les symptômes d'une alopécie cicatricielle ?

Le principal symptôme d'une alopécie cicatricielle qui est systématiquement présent est la constatation d’une perte de cheveux. 

Dans les formes inflammatoires et infectieuses, il existe de nombreux symptômes associés : des douleurs, des rougeurs de la peau, des sensations de brûlure et un prurit (démangeaison) important, notamment pour la pustulose érosive, la cellulite disséquante et la folliculite décalvante. 
Dans ces trois étiologies, on note également la présence de croûtes et de pustules (lésions inflammatoires remplies de pus). 

Le nodule alopéciant du scalp peut pour sa part être totalement asymptomatique ou dans certains cas légèrement douloureux. Dans cette pathologie particulière, des nodules seront palpables sur le cuir chevelu, sous forme de tuméfactions rondes sous la peau. 

La cellulite disséquante du cuir chevelu, peut également se manifester par de nombreux nodules inflammatoires douloureux, voire même des abcès (élément remplis de pus signant une infection bactérienne). 

Pour les causes auto-immunes, les symptômes dépendent plus particulièrement de la cause précise.

Dans le lichen plan pilaire, la lésion peut être asymptomatique ou au contraire être inflammatoire, entraînant une gêne ou une démangeaison. La présence de petites peaux autour des plaques d’alopécie n’est pas rare. 
Dans la forme particulière de l’alopécie frontale fibrosante, l’alopécie concerne la lisière du cuir chevelu et peut s’accompagner d’une dépilation des sourcils. 

Pour le lupus érythémateux chronique, il existe de nombreux symptômes possibles associés à la perte capillaire. En effet, cette maladie auto-immune peut toucher les articulations donnant ainsi des douleurs articulaires, elle peut aussi toucher le cœur et les poumons, donnant alors des douleurs thoraciques ou des toux, il est également possible qu’elle touche le rein ou encore d'autres organes. 
Les manifestations cutanées du lupus restent tout de même les plus fréquentes avec l’apparition de plaques rouges sur les zones exposées au soleil (dos des mains, visage,...) et sur le cuir chevelu qui peut donc être touché, c’est ce qui nous intéresse ici. La présence d’une rougeur de la peau du cuir chevelu est fréquente dans ce cas avec une desquamation de la peau.

5|

Comment diagnostiquer une alopécie cicatricielle ?

Bien que l’examen clinique avec l’observation des lésions avec ou sans dermatoscope (une sorte de loupe) est essentiel, c’est la biopsie qui permettra de poser le diagnostic d'alopécie cicatricielle avec l'identification de la cause précise. Une biopsie consiste en un prélèvement cutané sous anesthésie locale. 

Lorsque des pustules sont présentes, un prélèvement sera également effectué en vue d’un examen microbiologique. De manière plutôt systématique, des examens bactériologiques (bactéries) et fongiques (champignons) seront effectués. 

Dans le cas spécifique du lupus érythémateux chronique, si la maladie n’est pas connue jusqu’alors, un bilan immunologique sera nécessaire pour effectuer le diagnostic. 

La distinction entre ces différentes causes cicatricielles de perte de cheveux est parfois difficile. Les examens complémentaires seront donc fondamentaux pour effectuer un diagnostic causal précis. 

Il existe des diagnostics différentiels, des causes à ne pas confondre avec les étiologies évoquées précédemment. Par exemple, les teignes du cuir chevelu peuvent ressembler cliniquement à une cellulite disséquante.
Certaines alopécies non-cicatricielles peuvent être confondues avec des alopécies cicatricielles comme la pelade ou la trichotillomanie par exemple.

6|

Comment soigner une alopécie cicatricielle ?

Les différents traitements de l’alopécie cicatricielle disponibles dépendent de sa cause. Dans tous les cas, les traitements médicamenteux ont pour but d’empêcher la formation d’une nouvelle plaque inflammatoire alopéciante et de ralentir si possible l’évolution de la maladie. 

Il existe des traitements médicamenteux parmi lesquels on trouve :

  • Les antibiotiques : afin de combattre une infection bactérienne ou de la prévenir. Ces médicaments sont utiles dans la cellulite disséquante, la folliculite décalvante, la pustulose érosive ou encore le nodule alopéciant.
  • Les corticoïdes ou des dermocorticoïdes : avec leur double rôle anti-inflammatoire et immunosuppresseur, ils sont utilisés dans le lupus érythémateux chronique, le lichen plan pilaire ou encore la pustulose érosive où ils se sont montrés particulièrement efficaces.
  • Les antipaludéens de synthèse : médicaments initialement conçus contre le paludisme, ils peuvent aussi être utiles dans le lupus ou le lichen plan pilaire.
  • Les immunosuppresseurs : ils seront utilisés dans les maladies auto-immunes dans le but “d’éteindre” le système immunitaire afin de stopper l’agression.

Dans le cas particulier de la pustulose érosive, un traitement oral par zinc est associé à la corticothérapie :

  • Le minoxidil : il s’agit d’un traitement qui favorise la pousse des cheveux, il peut être utilisé pour favoriser la repousse dans les zones non-cicatricielles.

Il existe aussi des traitements non-médicamenteux comme les implants capillaires ou les prothèses capillaires (perruques). 

Un suivi psychologique peut aussi trouver son intérêt. La perte de cheveux pouvant être invalidante d’un point de vue esthétique, un support psychologique et une réassurance est nécessaire.

Mise à jour le 15/01/2021 - Revue par le Docteur Pierre-André Becherel

Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence

Maladies du cuir chevelu :

  • Dermite séborrhéique
  • Alopécie androgénétique
  • Alopécie de traction
  • Pelade
  • Kyste sur le cuir chevelu
  • Psoriasis du cuir chevelu
  • Kératose actinique
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q