Mise à jour le 5 novembre 2020 - Revue par Professeur Eddy Cotte

  • Hémorroïdes : de quoi s'agit-il ?

    Les hémorroïdes sont une maladie très fréquente qui touchent les adultes de tout âge, femme et homme. Les symptômes sont variés, mais le plus souvent à type de gêne ou douleurs et saignements. Elles entraînent parfois aussi des prolapsus parfois très inconfortables.
    Le traitement repose sur des mesures hygiéno-diététiques, des pommades locales pour commencer. Ensuite, des techniques dites mini invasives, telles que la ligature, peuvent être proposée.

    Si la situation devient plus gênante, un traitement chirurgical plus ou moins invasif pourra être proposé, par le proctologue ou le chirurgien.

    Depuis peu, après qu’on ait compris qu’une partie des symptômes, en particulier les saignements, sont liés à un trop grand développement des artères qui apportent le sang aux hémorroïdes, on est capable de proposer une technique moins invasive qui s’appelle l’embolisation.

  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour les hémorroïdes ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour des hémorroïdes ?

    Le retentissement sur la qualité de vie des patients souvent jeunes et actifs est tel qu’une solution efficace doit être proposée. Étant donné que la chirurgie qui touche une zone anatomique intime est souvent crainte par les patients, l’embolisation peut apporter une aide importante. Elle doit être proposée par le radiologue interventionnel, dans le cadre d’une collaboration avec le proctologue/gastro-entérologue ou le chirurgien digestif.

    Mieux informé, le patient pourra prendre une part active dans le choix de la stratégie thérapeutique la plus adaptée à sa situation personnelle. En outre, le patient peut ainsi rentrer en contact avec un radiologue interventionnel, à même de poser l’indication d’embolisation et de la réaliser.

     

    Quelles questions poser dans le cadre d'un deuxième avis pour des hémorroïdes ?

    • Dois-je nécessairement me faire opérer ?
    • En quoi consiste l’opération chirurgicale à ciel ouvert ? Comporte-t-elle des risques ?
    • Comment se déroule l’embolisation percutanée ?
    • Est-ce que l’opération pourra faire disparaître totalement mon affection ?
    • Les hémorroïdes peuvent elle récidiver ?
    • L’embolisation améliore-t-elle le prolapsus ?
    • Le traitement est-il douloureux ?
    • Quel type de surveillance dois-je mettre en place ?

    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.

  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes des hémorroïdes ?

    Dans le cadre des hémorroïdes, même si le médecin généraliste peut faire le diagnostic, le premier spécialiste consulté est habituellement le proctologue ou le gastro-entérologue.

    Un radiologue interventionnel peut également intervenir et proposer la technique de l’embolisation, qu’il discutera en collaboration avec le proctologue (gastro-entérologue ou chirurgien digestif).

  • Quels sont les symptômes des hémorroïdes ?

    Dans bon nombre de cas, lorsque la maladie n’est pas trop développée, les hémorroïdes entraînent des symptômes bien tolérés : suintement, traces de sang autour des selles, douleurs légères et passagères. 

    Il faut souligner le fait que des saignements apparus récemment sans hémorroïdes chez un patient de plus de 50 ans ou ayant des antécédents familiaux de cancer du côlon doivent conduire à faire réaliser une coloscopie systématique.
    Malheureusement, parfois, les saignements deviennent gênants par leur répétition, leur survenue imprévisible, leur importance parfois impressionnante tachant les sous-vêtements ou la cuvette des toilettes à chaque selle.

    Parfois aussi, le prolapsus (sortie par l’anus des hémorroïdes) peut devenir gênant par sa fréquence ou son volume. 

    Enfin, une des caractéristiques des hémorroïdes est l’irrégularité des saignements, avec des poussées entremêlées de périodes de calme provisoire, que l’on ne parvient pas à expliquer.

  • Comment diagnostiquer les hémorroïdes ?

    Le diagnostic des hémorroïdes repose sur un examen proctologique conduit par un médecin spécialiste (proctologue, gastro-entérologue, chirurgien digestif).

  • Comment soigner les hémorroïdes ?

    Le choix du traitement des hémorroïdes dépend :

    • Des caractéristiques du patient (coexistence avec d’autres maladies comme les inflammations digestives chroniques ...).
    • Des caractéristiques des hémorroïdes (grade, symptômes, anatomie).
    • Des souhaits du patient.

    Les possibilités chirurgicales pour traiter les hémorroïdes sont nombreuses. De la ligature simple a la chirurgie de réduction fixation résection, en passant par la ligature contrôlée par doppler et l’embolisation. Le choix est personnalisé, en fonction des symptômes et du stade de la maladie, au mieux proposé par un médecin proctologue.

    L’embolisation est une intervention qui permet d'obstruer les artères qui irriguent les hémorroïdes par des coils (ressort en métal) ou des particules calibrées. L’embolisation est pratiquée par un radiologue interventionnel et est faite grâce au guidage par l’image. À l’aide d’une ponction d’une artère au poignet ou à la cuisse, un cathéter est introduit jusqu’aux artères hémorroïdales supérieures et ou moyennes. On y dépose des petits ressorts métalliques (ou coils) qui permettent d’obstruer définitivement l’artère dilatée. L’intervention se fait en ambulatoire, et le patient ressort de l’hôpital 4 heures après l‘intervention.

Je télécharge la fiche

Maladie du rectum :

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 16/05/2020
Depuis de nombreuses années, Paul*, comme certains membres de sa famille, est sujet à des crises d’hémorroïdes. Ses maux ont récemment empiré et il s’interroge sur les suites à donner.  Hémorroïdes : des douleurs et gênes croissantes Paul connaît...
Lire la suite...
Accédez facilement à un médecin expert de votre maladie pour obtenir son avis écrit en moins de 7 jours