image Tumeurs et Cancers

Cancer du canal anal

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 8 janvier 2018- Revue par Professeur Thierry André

  • Définition cancer du canal anal

    Le canal anal est la partie terminale du tube digestif, mesurant 3 à 4 cm et située entre le rectum et la peau de la marge de l'anus. D’une longueur d’environ 4 centimètres, ce petit canal a pour rôle d’empêcher les matières fécales de sortir de manière incontrôlée. En cela, il est aidé par les muscles qui l’entourent de part et d’autre (les sphincters interne et externe). Le cancer du canal anal est peu fréquent (seulement 2% de l’ensemble des cancers de l’appareil digestif). Il touche principalement les personnes de plus de 65 ans, et en particulier les femmes.

    Dans la très grande majorité des cas, il s’agit d’un cancer épidermoïde (qui affecte la peau et les muqueuses). Pour les hommes comme pour les femmes, les facteurs de risques sont : les infections liées à la présence du papillomavirus humain, la séropositivité HIV, l’immunosuppression, le tabagisme, les rapports passifs anaux et la multiplication des partenaires sexuels ou encore l’âge.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Le cancer du canal anal est une maladie rare, méconnue et qui affecte le patient au plus profond de son intimité. Plusieurs types de traitement coexistent, en fonction du degré d’évolution de la maladie. Certains de ces traitements entrainent des séquelles avec lesquelles faut apprendre à vivre (séquelles digestives, urinaires, gynécologiques voire, dans les cas les plus grave, une ablation totale du rectum). Dans ce contexte, il est nécessaire de bien comprendre la maladie et les différentes options thérapeutiques que peut offrir la médecine. Un deuxième avis permet au patient de faire toute la lumière sur les tenants et les aboutissants de cette pathologie. Mieux éclairé, le patient pourra faire ses choix en toute connaissance de cause, et prendre part de façon active à son traitement. L’adhésion du patient à son programme de soin demeure un élément capital dans la réussite de celui-ci.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189

    Témoignage

    J'ai un cancer rare et j'habite à 1h30 de route de mon médecin spécialiste (soit 3h aller-retour quand il n'y a pas de circulation). Le service deuxiemeavis.fr est vraiment très pratique, pas besoin de se déplacer. J'ai eu le choix en fonction de ma maladie d'avoir un 2eme avis donné par un professeur en oncologie spécialisé dans le cancer que j'ai. Il aurait fallu que je me déplace à Paris pour avoir la chance d'avoir un rendez-vous avec ce professeur et ce pas dans les mêmes délais. Il faut souvent 2 voire 3 mois pour avoir un rendez-vous. Sa réponse a été très rapide en 48h et détaillée.
    Merci beaucoup

    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Quels sont les traitements pour soigner un cancer anal ?
    • Quel est le degré d’évolution de mon cancer ?
    • Dans mon cas, peut-on éviter la chirurgie ?
    • En quoi consiste le traitement par radiothérapie et chimiothérapie ?
    • Quels sont les effets secondaires de ces traitements ?
    • Est il possible de guérir sans avoir une chirurgie ?
    • En quoi consiste l’amputation abdominopérinéale ? Comment se déroule l’intervention ?
    • Comment vit-on avec une stomie ? Peut-on avoir une vie proche de la normale ?
    • Quels sont les risques de récidive ?
    • Quels traitements s’il existe des métastases ?
    Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez

    Quels spécialistes consulter?

    • Un oncologue spécialisé en gastro-entérologie
    • Un chirurgien spécialisé en chirurgie viscérale
    image de docteur
    2
    médecins experts
    pour cancer du canal anal
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes cancer du canal anal

    Au début, le cancer du canal anal est asymptomatique. Les signes de la maladie n’apparaissent qu’une fois que la tumeur a grossi. Le premier signal qui doit alerter le patient est le saignement anal, ainsi que la présence de sang dans les selles. Parmi les autres symptômes, viennent les douleurs et des démangeaisons dans la région de l’anus, l’incontinence anale, ou encore la présence d’une grosseur ou d’une lésion.

  • Diagnostic cancer du canal anal

    L’examen clinique comporte des touchers pelviens (rectal et vaginal le cas échéant), avec schéma annoté (examen sous Anesthésie Générale si nécessaire), une évaluation de la fonction sphinctérienne et une étude du périnée. Une anuscopie-rectoscopie avec biopsies est indispensable. Des examens d’imagerie médicale comme l’IRM ano-rectale, le scanner thoracique, abdominal et pelvien ou l’écho-endoscopie annale viennent compléter les premiers bilans. Une Imagerie métabolique par TEP au 18 FDG (fluor 18) est parfois recommandée en fonction du stade du cancer du canal anal pour rechercher des ganglions pelviens ou inguinaux non suspectés par l’imagerie classique

  • Traitement cancer du canal anal

    Le traitement dépend :

    • De la taille et du stade de la tumeur
    • De son emplacement
    • D’une éventuelle propagation aux ganglions lymphatiques
    • Des antécédents médicaux du patient (VIH, cancer vaginal antérieur…)
    • Des antécédents familiaux
    • Du mode de vie du patient
    • De ses choix

    Les différents traitements 

    Lorsque la tumeur est diagnostiquée alors qu’elle n’en est qu’à un stade local ou locorégional, les traitements de référence sont la radiothérapie et la chimiothérapie, utilisées seules ou de façon combinée. La réponse à la radio-chimiothérapie devant être évaluée au minimum 6 à 8 semaines après la fin du traitement, un délai supplémentaire allant jusqu'à 6 mois est souvent nécessaire avant de décider si une chirurgie est nécessaire ou non. En plus de mettre un terme au développement de la tumeur, ce traitement doit permettre de conserver les capacités fonctionnelles du canal anal du patient.

    Mais lorsque la radiothérapie ne donne pas les résultats escomptés, si la tumeur a atteint un stade avancé ou en cas de récidive, l’amputation abdominopérinéale est alors envisagée. Cette intervention se traduit par l'ablation définitive du rectum et de l'anus. Le colon est ensuite redirigé vers une ouverture artificielle créée sur la paroi de l’abdomen (stomie). Il s’agit d’un traitement chirurgical aux conséquences impactantes et qui doit être discuté au cas par cas.

    Le médecin peut également recourir à la chirurgie lorsqu’il se trouve en présence de petites tumeurs, (qu’on associe davantage à des tumeurs cutanées, plutôt qu’à des tumeurs du canal anal). Il pratique dans ce cas l’exérèse de la tumeur.

    Si la maladie a engendré des métastases, une chimiothérapie est en général indiquée.

  • Association cancer du canal anal

    La Ligue contre le Cancer

    Créée en 1918, la Ligue contre le cancer est une association loi 1901 reconnue d’utilité publiquereposant sur la générosité du public et sur l’engagement de ses bénévoles et salariés formés grâce à une école de formation agréée pour répondre aux besoins des personnes concernées par le cancer. Notre fédération, composée de 103 Comités départementaux présents sur tout le territoire national, est apolitique et indépendante financièrement. La Ligue contre le cancer est le 1er financeur non-gouvernemental de la recherche en cancérologie.
    Ses missions consistent en : 
    - l'amélioration de la qualité de vie des malades et de leurs proches avec sa plateforme téléphonique nationale d'aide, sa présence partout en France avec 300 espaces Ligue et 35 espaces de rencontre et 103 comités départementaux, la visite des malades sur 70% du territoire, des moyens financiers qui facilitent un accompagnement complet.
    - la mise en place d'une politique de recherche structurée avec la labellisation d'équipes de recherche, le programme "Carte d'identité des Tumeurs" permettant une meilleure connaissance des tumeurs pour une recherche plus efficace, la recherche épidémiologique et clinique et le soutien aux jeunes chercheurs.
    - l'information, la sensibilisation, et la prévention pour lutter efficacement contre le cancer : renforcement de la lutte contre l'alcool et le tabac, sensibilisation du public et renforcement de la participation au dépistage, éducation à la santé en milieu scolaire et en entreprise, soutien sur tout le territoire pour une baisse des inégalités et de la désinformation, mobilisation de l'opinion et de la société sur des enjeux de prévention.
    - le changement des mentalités face au cancer en répondant aux questions éthiques liées à la maladie cancéreuse grâce à son comité éthique et cancer, en se fiant à l'Observatoire sociétal des cancers pour fournir toutes les observations nécessaires concernant les aspects sociaux et sociétaux de la maladie cancéreuse, en représentant les usagers du système de santé et en promouvant les droits des personnes malades. 
    - l'engagement à l'échelle internationale avec la fondation de l'Union internationale contre le cancer (UICC) et de l'Alliance des Ligues Africaines et Méditerranéennes contre le cancer (ALIAM) et en étant membre de l'association des Ligues européennes contre le cancer (ECL).
    Contact : 01 53 55 24 00
    Localisation : 103 comités départementaux et plus de 300 espaces Ligue dans toute la France
    Agrément : National

    Tout le monde contre le cancer

    Créée en 2005, l'association Tout le Monde contre le Cancer accompagne les familles touchées par le cancer. Chaque année, l'association met en place 1000 actions dans ses 150 hôpitaux partenaires grâce à ses 350 bénévoles. L'association agit dans le but de transformer l'hôpital en un lieu de joie, de favoriser le bien-être et d'offrir des temps d'évasion en dehors de l'hôpital. L'association s'illustre à travers ses multiples actions : 
    - l'Echappée rose : 1er institut de bien-être mobile pour les femmes à l'hôpital proposant conseils beauté, soins et massages. Sur la route pendant 2 mois, l'institut itinérant a fait étape dans 31 villes en 2018. 
    - la Family Box : un petit coffret mis à disposition des familles à leur entrée à l'hôpital proposant un nécessaire de toilettes et quelques accessoires de confort pour les premiers moment à l'hôpital. Distribué dans 30 établissements depuis 2016, la Family Box met du baume au coeur des familles et tend à s'étendre à plus de villes en 2019.
    - Toques en Truck : le premier fast food à l'hôpital 
    - Rêves : la réalisation de rêves de patients après envoi de la demande de rêve du patient par les équipes soignantes des hôpitaux (rencontre de célébrités, adrénaline...)
    - les Escales au Château :  séjours de ressourcement pour les patients et leur famille animées par de multiples activités en plein air pour rassembler la famille et construire des souvenirs communs. 
    - les Opérations Vacances : séjours de vacances libres en famille grace à des mobil-homes mis gracieusement à disposition sur les côtes méditerrannéennes et atlantiques.
    - l'amélioration des équipements hospitaliers pour des ambiances plus chaleureuses
    - des opérations nationales réparties toute l'année en fonction des fêtes et moments forts où les patients bénéficient d'animations et de toutes sortes de cadeaux à travers la France.
    - ditribution de cadeaux personnalisés et adaptés à chaque enfant à l'occasion des fêtes de Noel.
    Contact : 05 65 45 41 12
    Localisation : VilleFranche, Paris
    Agrément : National
Télécharger la fiche

Les autres maladies pour tumeur digestive, cancer digestif

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 24/05/2019
Norah a 38 ans, elle est atteinte d’une neuromyélite optique depuis 18 ans. C’est une maladie démyélinisante, c’est-à-dire qu’elle favorise la disparition de la myéline qui est la gaine entourant les fibres nerveuses. Par conséquent, les nerfs ne...
Lire la suite...
Actualité du 17/05/2019
C’est au mois de juin 2017 que Claire connaît sa première crise de douleurs abdominales. Les douleurs sont telles qu’elle se rend aux urgences. Le scanner qui lui est prescrit montre une diverticulose colique. Le diagnostic de...
Lire la suite...