Je découvre les experts

icône de la maladie "Prothèse totale de hanche"Prothèse totale de hanche

1|

Qu'est-ce qu'une prothèse totale de hanche ?

La hanche correspond à l’articulation entre le bassin et le fémur (os de la cuisse). En cas de dysfonctionnement par usure ou après un traumatisme de cette articulation ou de douleur persistante suite à différentes pathologies, la prothèse totale de hanche constitue un traitement possible. La prothèse totale de hanche consiste à remplacer l’articulation abîmée, elle se posera lors d’une chirurgie au bloc opératoire. 

La prothèse totale de hanche (PTH) est composée de plusieurs parties qui remplacent l’articulation de la hanche : la cupule qui est implantée au niveau du bassin, la tige qui s’intègre dans le fémur. Ces deux éléments s’articulent par la tête prothétique qui fait le lien entre la cupule et la tige, et donc correspond à l’articulation à proprement parler. 

Il existe différents types de prothèses en fonction des matériaux utilisés, de la forme de la prothèse, ainsi que du couple de frottement (céramique, métal, polyéthylène). Le spécialiste conseille le patient en fonction de chaque cas pour que la prothèse soit la plus adaptée possible.

2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis dans le cas d’une prothèse totale de hanche ?

Pourquoi demander un deuxième avis dans le cas d’une prothèse totale de hanche ?

Un deuxième avis vous permettra de poser l’ensemble de vos questions et de comprendre entièrement le fonctionnement d’une prothèse totale de hanche. Il est très important que le patient comprenne bien le traitement par prothèse totale de hanche et qu’il ait conscience des enjeuxrisques et bénéfices pour y adhérer pleinement. 

Un deuxième avis auprès d’un spécialiste est aussi utile, car il permet de s'assurer que l’ensemble des examens nécessaires ont été réalisés avant l’opération chirurgicale.

Un deuxième avis permet aussi au patient de confirmer que ce traitement est le plus adapté à son cas personnel. 

Un deuxième avis peut enfin et surtout intervenir dans le cadre du suivi du patient post opération, notamment quand des douleurs persistent.

 

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées dans le cas d’une prothèse totale de hanche ?

  • Suis-je éligible à la chirurgie ?
  • Combien de temps va durer ma chirurgie ?
  • Combien de temps risque de durer ma convalescence ?
  • Au bout de combien de temps pourrais-je marcher seul ?
  • Quand pourrai-je reprendre la conduite ?
  • Comment se déroule la rééducation ?
  • Ma pathologie va-t-elle avoir une incidence sur d'autres organes ?
  • Comment se déroule la révision d’une prothèse totale de hanche ?
  • Est-il normal que ma hanche soit douloureuse en post-opératoire ?
  • Y a-t-il d’autres alternatives thérapeutiques à la prothèse totale de hanche dans mon cas ?
  • Quelle doit être la fréquence des consultations de suivi ?

Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quelles sont les maladies éligibles à la prothèse totale de hanche ?

La prothèse totale de hanche peut être indiquée dans plusieurs cas, on retrouve notamment :

  • La coxarthrose, ou arthrose de la hanche, c’est une pathologie fréquente qui est douloureuse.
  • Une fracture du col fémoral, c’est-à-dire de la partie supérieure du fémur.
  • Une révision de prothèse : au bout de plusieurs années, la prothèse peut être remplacée, en cas de descellement ou d’usure. Actuellement, la survie des prothèses est supérieure à 90 % à 10 ans.
  • Une instabilité après la pose de la prothèse totale de hanche : dans ce cas le patient a déjà une prothèse, mais celle-ci se révèle non-fonctionnelle ou douloureuse. Il est important de consulter dans ce cas de figure, car cela n’est pas normal.
  • La polyarthrite rhumatoïde, c’est une maladie auto-immune qui détruit les articulations.
  • L’ostéonécrose, cela correspond à la “mort” d’une partie de la tête fémorale et peut avoir plusieurs origines.
4|

Comment se passe la pose d'une prothèse totale de hanche ?

Avant l’opération, un bilan préopératoire est recommandé.
Une consultation avec un anesthésiste est aussi nécessaire en préopératoire et est systématiquement réalisée.

Pendant l’opération elle-même, le patient pourra choisir d’être sous anesthésie générale ou rachianesthésie après discussion avec l’anesthésiste. La chirurgie se déroule au bloc opératoire et est de durée variable selon les cas. Le chirurgien coupe le col fémoral et retire la partie supérieure du fémur dont la partie usée, et mettra en place les différents éléments de la prothèse elle-même.

En postopératoire, le séjour à l'hôpital peut être réalisée en ambulatoire, mais dure classiquement entre 24 h et une semaine. Le patient commence à marcher avec des béquilles quelques heures, dès le lendemain de l’opération. La douleur peut être importante dans les premiers jours après l’intervention, mais des antalgiques seront prescrits. Un traitement anticoagulant sera aussi mis en place pour éviter le risque thrombo-embolique (phlébites, embolie pulmonaire).

La rééducation devra être mise en place très tôt et sera faite régulièrement. Elle sera associée à un suivi radio-clinique, tous les 2-3 mois au départ, puis tous les ans. 

5|

Quels sont les bénéfices et les risques d’une prothèse totale de hanche ?

Quels sont les bénéfices d’une prothèse totale de hanche ?

La prothèse totale de hanche est un traitement particulièrement efficace contre les douleurs d’arthrose notamment, ou les douleurs causées par d’autres dysfonctionnements de la hanche. Cette intervention permet de retrouver de la mobilité et permet à l’articulation d’être fonctionnelle.

Aujourd’hui, les techniques de chirurgie permettent un taux de réussite très élevé. L’objectif est la “hanche oubliée” mais cela varie en termes de délai et de patients.

 

Quels sont les risques liés à une prothèse totale de hanche ?

Comme toutes les interventions chirurgicales, la prothèse totale de hanche comporte des risques et des effets indésirables peuvent survenir. 

On retrouve en premier lieu les effets secondaires liés à l’anesthésie, comme une perte de sensation ou une intolérance au produit anesthésiant.

Ensuite, une telle opération nécessite une ouverture pour accéder à la hanche, cela laissera donc une cicatrice (bien qu’elle soit assez réduite grâce aux techniques actuelles). Il peut arriver que cette cicatrice soit douloureuse.

De plus, il y a des effets secondaires propres à la chirurgie elle-même. La phlébite (c’est-à-dire un caillot dans les veines profondes) est un effet secondaire qui peut survenir, des anticoagulants seront prescrits pour éviter au plus possible ce risque.
Il est aussi possible que certains vaisseaux sanguins soient lésés au cours de la chirurgie ce qui causerait un hématome.  Le risque d’infection est à prendre en compte, car cela peut avoir des conséquences graves. Une réintervention et une antibiothérapie seront la solution dans ce cas.

Enfin, certaines complications sont possibles après la chirurgie et sont à connaître pour les prévenir le plus efficacement possible.
La prévention de ce risque est aidée par le kinésithérapeute, qui enseignera les mouvements à risque et une reprise d’activité précoce.

La luxation, c’est-à-dire un déboîtement de la prothèse, est l'une de ces complications.

Mise à jour le 03/08/2021 Revue par le Professeur Nicolas Reina

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Deuxième avis médical : quels avantages ?

Deuxième Avis

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Par Mathilde Lamolinerie le 08/01/2020

Laparotomie, la chirurgie à « ventre ouvert »

Traitements et examens

Laparotomie, la chirurgie à « ventre ouvert »

Par Marion Berthon le 01/12/2021

Les bêtabloquants, qu'est ce que c'est ?

Orientation, information, accompagnement

Les bêtabloquants, qu'est ce que c'est ?

Par Marion Berthon le 29/11/2021

L’écho-doppler vasculaire en 5 questions

Cardiovasculaire

L’écho-doppler vasculaire en 5 questions

Par Philippine Picault le 24/11/2021

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

webinaire cancer de la prostate
Webinaire
Adénome et cancer de la prostate :
Comment éviter l’opération ?
Jeudi 25 novembre 2021 de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Revoyez les en replay
Voir tous nos webinaires

Prothèse :

  • Prothèse d'épaule douloureuse
  • Prothèse de genou douloureuse
  • Prothèse de hanche douloureuse
  • Prothèse cheville
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion