L’histoire de Marielle, 51 ans, inquiète de sa surdité

Par Mathilde Lamolinerie le 16 octobre 2020
témoignage surdité

Marielle* est affectée par des maux et gênes à l’oreille droite depuis près de deux ans. Elle avait alors consulté un oto-rhino-laryngologiste (ORL), médecin spécialisé dans les pathologies de l’oreille. Désormais, son audition a fortement diminué ce qui l’inquiète beaucoup. Elle se rend à nouveau chez un ORL, qui, face à sa surdité, lui recommande de procéder à une tympanoplastie. L’opération est-elle la seule solution qui s’impose à elle ? Cela lui permettra-t-elle de recouvrer l’audition ? Elle demande un deuxième avis.

 

Un avis médical proposant une tympanoplastie qui inquiète Marielle

Marielle est une femme dynamique et sportive, qui se définit elle-même comme une personne enjouée. Elle pratique la course à pied, le body fitness et apprécie jouer au golf. Elle travaille dans le secteur de l’aviation et vit avec sa famille en Ile-de-France. A l’exception de migraines, soignées depuis son adolescence, elle est en très bonne forme.

 

Mais depuis plus d’un an, son oreille droite est source d’inquiétudes croissantes. De retour de congés estivaux en bord de mer, elle est soudainement sujette à des otites chroniques, avec comblement mastoïdien. S’installent petit à petit des acouphènes, la sensation d’entendre en sourdine, comme « sous l’eau », des douleurs à l’oreille droite… Elle va alors consulter un premier ORL qui lui suggère la pose d’un aérateur transtympanique (ou yoyo). Optimiste, elle ne s’y résout pas, espérant que la situation puisse se rétablir naturellement. Elle prend toutefois un traitement médicamenteux à base de cortisone, gouttes, antibiotiques. Sans succès. Ses maux s’amplifient, assortis de sinusites, jusqu’à ce qu’elle ait le sentiment d’avoir perdu l’audition de l’oreille droite. Ses acouphènes envahissent sa tête dès qu’elle est couchée ou lorsque le silence s’installe. A cela viennent s’ajouter une otalgie, soit des douleurs à l’oreille, qui se traduisent chez Marielle par une pression forte et lancinante dans l’oreille. Lorsque cela dure, s’installe alors une fatigue. Heureusement, si Marielle indique prendre moins de plaisir au quotidien pour toutes ces raisons, elle échappe à d’autres symptômes pénibles comme l’otorrhée (écoulements de l'oreille), la fièvre, les troubles du sommeil, ou encore la dépression qui peut affecter certains malades. Elle conserve sa joie de vivre, tout en s’inquiétant d’entendre de moins en moins.

 

Elle consulte alors un autre ORL qui lui diagnostique « une otite chronique avec comblement liquidien de l'oreille moyenne pouvant correspondre à un comblement liquidien d'une volumineuse cellule aérique de la partie antérieure de la mastoïde ». Il lui suggère de réaliser une intervention chirurgicale agissant sur le tympan endommagé : une tympanoplastie

 

Marielle se pose beaucoup de questions quant à l’opération chirurgicale, elle se dit qu’un deuxième avis lui serait bénéfique. Elle se tourne vers deuxiemeavis.fr qui est pris en charge à 100% par sa mutuelle et en profite pour demander si cette opération lui permettrait de retrouver son audition perdue.

 

Elle choisit le médecin spécialiste qui lui répondra et complète un questionnaire médical détaillé, permettant ainsi au médecin d’appréhender plus finement son état, l’évolution de sa maladie et ses antécédents médicaux. Elle transmet également son IRM cérébrale / scanner des rochers et les bilans auditifs réalisés (audiométrie tonale, audiométrie vocale, tympanogramme). 

 

Un deuxième avis en faveur de la pose d’un yoyo à l’oreille

L’ORL spécialisé qui analyse son dossier lui rend, dès le lendemain, un long rapport répondant à ses questions, complétant le diagnostic reçu et lui précisant les options qui s’offrent à elles. Marielle est atteinte de surdité de transmission. Si la gêne est grande pour elle et invalidante, il rassure Marielle : sa perte d’audition n’est « pas très importante » et n’est pas définitive

 

Il revient sur le diagnostic posé, pour que Marielle ait une parfaite compréhension des enjeux associés à sa pathologie. Marielle souffre d'une otomastoïdite chronique droite, soit « une inflammation de l'oreille moyenne ». Il s’agit plus précisément de la zone qui se situe derrière le tympan et dans l'os mastoïde droit et qui est chargée de transmettre les perceptions sonores captées par l’oreille externe vers l’oreille interne. La plus difficile transmission des sons dans le cas de Marielle conduit à une diminution de son audition. La cause précise de cette pathologie reste difficile à circonscrire mais il s’agit probablement d’une obstruction ou d’un mauvais fonctionnement de la trompe d'Eustache, canal d'aération qui relie le nez à l'oreille. 

 

Le médecin spécialiste constate le manque de résultats de la prise de médicaments, ce qui est malheureusement assez commun. Dans ces conditions, une intervention au cœur de l’oreille pour procéder à une aération du conduit auditif de l’oreille moyenne s’impose, mais elle peut prendre différentes formes.

 

La pose d'un aérateur transtympanique droit constitue bien le meilleur traitement à date, selon lui. L’implant (tube creux en plastique) remplace alors la trompe d’Eustache durant une période de quelques mois ou quelques années. Il s’évacue souvent naturellement ou si besoin est retiré. Le médecin spécialiste précise qu’il est habituel de procéder à la pose d’un drain temporaire, pour résorber le problème d’otites à répétition. Dans le cas de Marielle, cet aérateur pourrait être une solution intéressante, permettant l’évacuation du liquide stocké, rétablissant ainsi le rôle de l’oreille moyenne, de transmetteur entre l’oreille externe et interne. L’audition s’en trouverait alors fortement améliorée. Assez simple à réaliser, la mise en place ne nécessite généralement pas plus qu’une anesthésie locale en cabinet. Si Marielle ne se sent pas à l’aise avec cette méthode, le recours à une anesthésie générale, réalisée par un chirurgien dans une clinique en ambulatoire (hospitalisation de jour, ne nécessitant pas de rester la nuit) est envisageable.

 

Quant à la proposition de tympanoplastie, le médecin spécialiste se montre plus prudent. Selon lui, la tympanoplastie est souvent préconisée en cas de perforation du tympan, pour la colmater. Marielle ne semble pas présenter ce symptôme. Elle peut aussi être utilisée pour renforcer le tympan, qui risquerait d’être « aspiré par la dépression régnant dans la caisse du tympan à cause de l'otite muqueuse chronique et de l'otomastoïdite ». Or, il n’est pas rare que la rétraction du tympan liée à cette dépression se résorbe naturellement par le biais de l'aérateur transtympanique. Devant le peu d’informations délivrées à Marielle sur les raisons de cette proposition de tympanoplastie, il n’est pas chose aisée de comprendre ce choix. Si Marielle choisissait cette option, il serait nécessaire qu’elle prenne un temps d’échanges avec son ORL pour une parfaite compréhension des éléments ayant conduit l’ORL à faire cette recommandation.

 

Selon le médecin spécialiste, l’audition de Marielle pourrait être vraiment améliorée par la mise en place d'un aérateur transtympanique. C’est une solution simple, peut-être provisoire, mais qui permettra de juger de l'évolution ultérieure et qui n'empêchera pas la réalisation d'une tympanoplastie plus tard, si nécessaire.

 

Pour finir, il abonde dans le sens d’un suivi régulier par un ORL. Sans qu’il n’y ait un caractère d’urgence, il prévient Marielle que si rien n’est fait pour pallier l’otomastoïdite, la situation peut empirer, provoquant des infections locales et une dégradation de l’état tympanique et de l'oreille interne.

 

Marielle est très satisfaite de cet avis détaillé et sait désormais qu’il existe une alternative à la tympanoplastie.

 

Nous souhaitons bon courage à Marielle pour la suite de son parcours de soin.

 

Vous vous posez aussi des questions sur votre traitement ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !

 

*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

 

 

SOURCES : 

  • CHU Saint-Pierre, Qu'est ce qu'un drain transtympanique ?, https://www.stpierre-bru.be/fr/videos/qu-est-ce-qu-un-drain-transtympanique
  • Deuxième avis, Surdité subite de l'adulte / perte de l'audition, https://www.deuxiemeavis.fr/pathologie/surdite-subite-de-l-adulte-perte-de-l-audition
  • The MSD Manuals, https://www.msdmanuals.com

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier