insuffisance veineuse
Témoignages

L’histoire d’Amine, 70 ans, souffrant d’insuffisance veineuse

Amine* a passé de nombreuses années à sillonner le ciel. Il était alors personnel navigant commercial en compagnie aérienne. Désormais retraité, il vit à Paris. Il profite de son temps libre pour s’adonner régulièrement à la gymnastique douce et au yoga. S’il subit quelques désagréments depuis une dizaine d’années, car il doit être traité à vie pour une hypertension artérielle et une hypercholestérolémie, il se porte plutôt bien.

Il a eu des varices il y a plus de dix ans, qui ont été traitées, sans qu’il n’ait eu besoin de recourir à la chirurgie à l’époque. Mais ses problèmes d’insuffisance veineuse semblent se réveiller à nouveau car depuis deux mois, il constate le gonflement d’une veine à l’intérieur de sa cuisse droite. 

Son médecin lui a recommandé de réaliser un stripping, ou crossectomie éveinage. Amine se demande s’il peut se passer de cette opération et a recours à un deuxième avis.

 

Des symptômes d’insuffisance veineuse qui croissent et embarrassent de plus en plus Amine

 

Depuis quelques mois, Amine ressent une gêne. Il note que la veine de sa cuisse droite devient de plus en plus saillante à l’intérieur de sa cuisse. Il constate que s’ajoute à cela un gonflement, ou œdème, à l’extrémité de sa jambe, soit sa cheville droite, en fin de journée. Il est aussi pris de crampes nocturnes qui hachent son sommeil.

Amine a déjà fait scléroser deux varices qu’il avait il y a plus de 10 ans. Les symptômes, connus de lui, se manifestant à nouveau, il consulte son médecin. Celui-ci lui fait réaliser un écho-doppler, qui permet notamment d’observer les mouvements des flux sanguins dans les vaisseaux. Au vu des résultats, il lui recommande de faire réaliser, par un chirurgien vasculaire : un stripping de la veine saphène, une des principales veines du réseau sanguin, permettant d’alimenter en sang le pied droit. Son médecin « n’envisage pas de sclérothérapie, ni la possibilité de laser ou radiofréquence », ce qu’Amine aurait privilégié à l’opération plus lourde qu’est la crossectomie éveinage. Amine souhaite obtenir un deuxième avis médical sur le traitement le plus adéquat. Il se demande s’il doit se faire opérer, quelle opération est recommandée et si cela présente un caractère d’urgence ou non. Ce deuxième avis est couvert par sa complémentaire santé.

 

Un deuxième avis qui ne confirme pas la nécessité de l’opération par crossectomie éveinage et propose des alternatives moins lourdes

 

Le médecin vasculaire sélectionné par Amine, regarde les photos des varices, lit les comptes rendus de consultation et analyse l’écho-doppler des varices. Le service deuxième avis a aussi pris soin de faire compléter un questionnaire médical à Amine, apportant des compléments d’informations sur ses antécédents médicaux, maladies, traitements actuels et toute autre information qui peut être utile pour la formulation d’un deuxième avis médical par le médecin expert sélectionné. Au bout de deux jours, il remet à Amine un compte-rendu écrit répondant à ses questions.

Amine souffre d’une dilatation variqueuse symptomatique, de la saphène droite notamment, soit une dilatation des veines, qui jouent plus difficilement leur rôle de pompe pour remonter le sang, des membres inférieurs, vers le cœur. Cette stagnation a de nombreuses conséquences dommageables pour les membres inférieurs, comme des crampes dont souffre justement Amine. La dilatation perceptible via le gonflement en surface de cette veine, peut n’être que la partie émergée du problème et des complications peuvent exister plus loin que la cuisse, le long de cette veine.

Selon le médecin expert sélectionné sur le site deuxièmeavis.fr, la pathologie variqueuse d’Amine doit être prise en charge pour différentes raisons qu’il développe.

Tout d’abord Amine présente un surpoids, ce qui constitue un facteur aggravant pouvant avoir les conséquences suivantes : « décompensation cutanée au tiers inférieur de jambe avec un risque de dermite ocre (pigmentation marron), d'eczéma variqueux voire de plaies (ulcères) ». 

Par ailleurs, ces symptômes sont amplifiés par l’absence ou la réduction de l’activité physique, notamment la marche. Une autre raison est le risque de thrombose veineuse, ou phlébite, soit une faiblesse du retour veineux qui peut déboucher sur la formation d’un caillot et être responsable d’embolie pulmonaire, pouvant aller jusqu’à un arrêt cardio respiratoire

A ce stade le médecin ne voit pas d’urgence à traiter et recommande pour commencer une surveillance de l’évolution de la pathologie variqueuse pendant un an. Mais pour toutes les raisons évoquées, le traitement reste nécessaire à plus ou moins long-terme.

Le médecin vasculaire spécialiste n’est pour autant pas favorable aux techniques ablatives endoveineuses classiques recommandées en premier avis médical : crossectomie éveinage (ou stripping) et phlébectomies.

La crossectomie éveinage est un traitement chirurgical qui peut aussi être appelée stripping (arracher en anglais). Elle a longtemps été la technique classique de référence concernant le traitement des veines saphènes, avant de se faire concurrencer par des interventions aux conséquences moins lourdes. En effet, elle nécessite souvent une anesthésie générale, pour que le chirurgien réalise des incisions par lesquelles il introduit un « stripper », qui fait office de guide semi-rigide pour couper la veine d’un côté et la (re)tirer de l’autre. Une hospitalisation est nécessaire, ainsi qu’un arrêt de travail de plusieurs semaines, des douleurs peuvent être ressenties, des hématomes apparaître (majorés par la prise d'aspirine nécessaire à Amine pour ses autres soucis de santé) ou encore le risque d'un lymphoedème secondaire, ou gonflement des vaisseaux dysfonctionnels car engorgés ou abîmés. La phlébectomie, quant à elle, est une intervention quasi similaire puisqu’il s’agit aussi de retirer les veines défectueuses, mais en les attrapant directement sous la peau, ce qui n’est pas possible pour les veines saphènes plus profondes.

 

Les recommandations du médecin expert sélectionné

 

Devant tous ces risques, le Professeur spécialiste des maladies vasculaires, recommande trois options :

  • Un traitement par laser endoveineux est la solution qu’il lui semble la plus adaptée. Par la chaleur émise par le laser, la paroi de la veine saphène se ferme. Il s’agit d’un traitement de plus en plus utilisé pour traiter les problèmes de varices de la veine saphène et qui se fait sous anesthésie locale, sans douleur, ni arrêt de travail. Une disparition de la veine gonflée et visible a peu à peu lieu.
  • Une échosclérothérapie à la mousse, est une autre option. Cela consiste en une injection, directement dans la veine, d’un agent sclérosant qui prend la forme de mousse, avec guidage par échographie si la veine n’est pas assez visible (sclérothérapie échoguidée). Cette mousse va détruire la paroi veineuse, et la veine va progressivement diminuer puis disparaître. Cette intervention peut être assortie d’une sclérothérapie liquide, qui consiste à injecter, pour compléter l’injection de mousse connue pour être plus efficace, un agent liquide.
  • Enfin le médecin recommande une surveillance simple avec réévaluation après 1 an, port de compression veineuse par chaussettes, activité de marche à raison de 30 min, deux fois par jour, surélévation des pieds la nuit de 10 cm, et prise de Ginkor pour lutter contre les crampes nocturnes.

Cette dernière option lui semble à court-terme la plus adaptée à la situation d’Amine et à moyen-terme le traitement par laser endoveineux peut être une bonne réponse si les problèmes d’Amine s’amplifient. 

 

Amine est très satisfait de ce deuxième avis médical, qui lui permet de « mieux comprendre sa pathologie ». Il exprime aussi son contentement car le médecin spécialiste a répondu à ses questions. 

Nous souhaitons un bon rétablissement à Amine. 

 

Vous vous êtes reconnus dans les troubles veineux dont Amine fait l’objet ? Vous avez reçu un premier avis médical mais vous restez avec des interrogations sur le diagnostic posé ?  Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !

 

*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Par Mathilde Lamolinerie - Publication le 05/08/2022

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

infertilité du couple
Webinaire
L'infertilité du couple : parlons-en !
Jeudi 7 juillet de 17h à 18h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Témoignages
hernie discale lombaire

L’histoire de Rémi, 43 ans, terriblement gêné par une hernie discale lombaire

Rémi* est régulièrement terrassé par une douleur insupportable dans le bas du dos.  Autrement dit, il est victime depuis 3-4 ans de lombalgies récidivantes et de plus en plus invalidantes. Une crise...

Lire la suite, 5 min de lecture

Par Mathilde Lamolinerie le 12/08/2022

acromégalie

L’histoire de Guillaume, 37 ans, atteint d'acromégalie

Guillaume* n'avait pas d'antécédents médicaux notables mais en deux ans, son état de santé s’est rapidement dégradé. Suite à un bilan hormonal, le verdict tombe : il souffre d’acromégalie et doit se...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Philippine Picault le 29/07/2022

fibrillation auriculaire

L'histoire de Catherine, 72 ans, souffrant de fibrillation auriculaire

Catherine*, jusque-là en bonne santé, a récemment reçu un diagnostic de fibrillation auriculaire. Malheureusement, elle tolère très mal le traitement prescrit. Elle s’en remet à deuxiemeavis.fr pour...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Olivia Derrien le 22/07/2022

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avis Les médecins experts Les maladies La prise en charge Témoignages Blog
Mentions légales Politique de confidentialité C.G.S

Copyright © Carians 2022, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion