Je découvre les médecins référencés

icône de la maladie "Entorse du poignet"Entorse du poignet

1|

Qu'est-ce qu'une entorse du poignet ?

Le poignet fait la jonction entre la main et l’avant-bras via différentes structures :
  • les 8 os du carpe, répartis sur 2 rangées. Les os de la première rangée sont le scaphoïde, le lunatum et le triquetrum (le pisiforme est à part). Ceux de la seconde rangée sont le capitatum, l’hamatum, le trapézoïde et le trapèze.
  • Les 2 os de l’avant-bras, le radius et l’ulna (anciennement cubitus).
  • Des tendons, sortes de cordons résistants, situés à l’extrémité d’un muscle et s’accrochant sur un os.
  • Des ligaments, faisceaux de tissu très résistants et reliant plusieurs os au sein d’une articulation.

Une entorse du poignet désigne l’élongation (entorse bénigne) voire la rupture ou l’arrachement d’un ligament (entorse grave), sans déplacement des os (luxation). Elle peut toucher :
  • un ou plusieurs ligaments intrinsèques, c’est-à-dire reliant les os du carpe entre eux. Il peut s’agir par exemple de l’articulation scapholunaire, c’est-à-dire entre le scaphoïde et le lunatum. C’est l’entorse la plus répandue du poignet, et c’est aussi la plus grave,
  • un ou plusieurs ligaments extrinsèques, c’est-à-dire reliant l’ensemble des os du carpe au radius ou aux métacarpiens (les 5 os de la paume de la main). Il peut s’agir par exemple de l’articulation radiolunaire, c’est-à-dire entre le radius et le lunatum.
Une entorse est due à un traumatisme comme un choc, une chute sur la paume ou sur le dos du poignet, ou un mouvement de trop grande amplitude. Elle survient notamment lors d’une pratique sportive, particulièrement la gymnastique, le volley, le skate ou le roller.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une entorse du poignet ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une entorse du poignet ?

Un deuxième avis est tout à fait pertinent dans le cadre d’une entorse du poignet, car la pathologie pose différentes problématiques médicales. Tout d’abord, il est essentiel de vérifier la présence d’une fracture ou d’autres traumatismes associés, car la prise en charge en sera modifiée. La précocité du diagnostic est également importante, car elle est un facteur important la guérison : plus le délai est court, meilleures sont les chances de récupération. La chirurgie nécessaire pour les cas d’entorses anciennes est plus complexe et les résultats sont moins prévisibles. D’autre part, il faut éviter de sur-traiter et de sous-traiter. Par exemple, une entorse avec rupture complète du ligament insuffisamment traitée peut engendrer une arthrose du poignet. Enfin, la collaboration du patient est cruciale dans le cadre d’un traitement médical (respect de l’immobilisation, port d’une orthèse…). Dans ce contexte, un deuxième avis fournit des informations complémentaires et favorise la nécessaire implication du patient dans la stratégie thérapeutique la plus adaptée à sa situation.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • Quels ligaments sont atteints ? S’agit-il de ligaments intrinsèques ou extrinsèques ? S’agit-il d’une élongation, d’une rupture ou d’un arrachement de ligaments ?
  • Y a-t-il d’autres lésions associées comme une fracture ?
  • On m’a dit de ne pas mobiliser mon poignet. Dois-je porter une orthèse ? Dois-je faire une rééducation ? La persistance des douleurs est-elle un témoin que mon entorse n’a pas guéri ?
  • Mes médicaments antalgiques ne soulagent pas mes douleurs. Quelles sont les autres options ?
  • Pourrais-je reprendre mon activité sportive quand mon entorse aura guéri ? Comment prévenir la survenue d’une nouvelle entorse ?
  • Le traitement médical ne fonctionne pas. Une chirurgie est-elle nécessaire ? Quels en sont les risques et les avantages ? Pourrais-je mobiliser mon poignet immédiatement après l’opération ? Est-ce douloureux ?
Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quel est le spécialiste de l'entorse du poignet ?

Un chirurgien orthopédiste spécialiste du poignet et de la main. Il est spécialiste des pathologies de l’appareil musculo-squelettique (os, muscles, tendons, articulations et ligaments). Il doit être spécialiste du poignet.
4|

Quels sont les symptômes d'une entorse du poignet ?

Les symptômes sont :
  • des douleurs qui augmentent lorsque le poignet est mobilisé ou lorsqu’une pression est appliquée sur l’articulation,
  • une mobilité anormale entre certains os ou au contraire une incapacité à effectuer certains mouvements,
  • un œdème, c’est-à-dire le gonflement d’un tissu dû à l’accumulation excessive de liquide,
  • des ecchymoses (lésions de la peau dues à une hémorragie sous-cutanée, communément appelées bleus).
5|

Comment diagnostiquer une entorse du poignet ?

Le diagnostic requiert :
  • un examen clinique. Les symptômes sont recensés et le poignet est examiné (palpation des os, évaluation de la force de serrage et de l’amplitude articulaire). On recherche la cause (pratique sportive ou professionnelle, traumatisme). Parfois, les symptômes sont frustes et c’est pourquoi il faut toujours consulter rapidement un spécialiste au moindre doute.
  • Une radiographie du poignet de face et de profil, obliques, et comparant les deux poignets. Elle permet d’exclure (sans certitude) la présence d’une fracture et de visualiser un éventuel déplacement osseux.
  • Un arthroscanner ou une arthroIRM. Ces examens d’imagerie médicale permettent d’étudier plus précisément les ligaments via l’injection d’un produit de contraste iodé dans l’articulation. Ils permettent également d’éliminer une fracture associée parfois difficile à diagnostiquer sur les radiographies.
6|

Comment traiter une entorse du poignet ?

Le traitement repose sur :
  • l’application d’une poche de glace, l’élévation du poignet et de la main au-dessus du coude pour lutter contre l’œdème et la douleur, dans les heures suivant la survenue de l’entorse,
  • une immobilisation de 3 à 4 semaines, mais pas plus de 6 semaines, sans quoi le poignet perdrait en force. Elle peut nécessiter le port d’une orthèse visant à placer le poignet dans une position neutre. Une rééducation avec un kinésithérapeute peut être prescrite s’il apparaît nécessaire de renforcer le poignet à l’issue de l’immobilisation. Le traitement non-chirurgical est indiqué pour les entorses bénignes ou les entorses des ligaments extrinsèques.
  • La prise de médicaments antalgiques afin de soulager les douleurs.
  • Une chirurgie si les symptômes persistent à l’issue du traitement médical. Elle est le plus souvent indiquée lorsqu’il s’agit d’une lésion d’un ligament intrinsèque et notamment le ligament scapho-lunaire. Elle est également indiquée dans le cas de lésions chroniques, c’est-à-dire lorsque le patient a négligé une entorse d’apparence bénigne, mais qui s’est aggravée avec le temps ou bien dont les douleurs reviennent suite à un nouveau traumatisme. Différents gestes peuvent être pratiqués, visant à reconstruire le ligament. Il peut s’agir d’une arthroscopie, c’est-à-dire qu’une mini caméra est introduite et permet de visualiser les mini instruments utilisés par de petites incisions. L’intervention est réalisée sous anesthésie loco régionale et en ambulatoire. Une arthrodèse est pratiquée dans les cas les plus avancés, aboutissant à un blocage partiel du poignet à l’aide de dispositif médical. Elle entraîne l’impossibilité d’effectuer certains mouvements.

Une entorse peut continuer de susciter des douleurs pendant plusieurs mois voire un an, même si elle a été correctement soignée. Cela peut notamment survenir en cas de changement climatique.

La prise en charge dépend :
  • de l’âge du patient,
  • de son état de santé général,
  • du caractère bénin ou grave de l’entorse,
  • de la nature de l’entorse : élongation, rupture ou arrachement du ligament,
  • du nombre et de la localisation des ligaments touchés,
  • de la localisation et de l’intensité de la douleur,
  • du délai avant la consultation,
  • de la présence conjointe d’autres lésions comme une fracture,
  • de la cause de l’entorse,
  • de la pratique d’une activité sportive ou professionnelle mobilisant fortement le poignet.

Mise à jour le 30/07/2021 Revue par le Professeur Philippe Liverneaux

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Obtenez l’avis d’un médecin spécialisé de votre problème de santé en moins de 7 jours

En savoir plus... Je commence une demande

Voici l’un des médecins référencés pour cette maladie

Photo de Philippe Liverneaux

Pr. Philippe Liverneaux

Chirurgien orthopédiste

CHU Strasbourg - Hôpital de Hautepierre

Je découvre tous les référencés
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Deuxième avis médical : quels avantages ?

Deuxième Avis

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Par Mathilde Lamolinerie le 08/01/2020

Insomnie pendant la grossesse : quelles sont les causes et comment y remédier ?

Troubles du sommeil

Insomnie pendant la grossesse : quelles sont les causes et comment y remédier ?

Par Marion Berthon le 23/11/2022

Spécialistes du sommeil : qui consulter ? Quand ?

Troubles du sommeil

Spécialistes du sommeil : qui consulter ? Quand ?

Par Céline Desrumaux le 21/11/2022

Terreurs nocturnes : à quel âge apparaissent-elles ?

Troubles du sommeil

Terreurs nocturnes : à quel âge apparaissent-elles ?

Par Marion Berthon le 16/11/2022

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

handicap et troubles du comportement
Webinaire
Handicap & troubles du comportement. Comment aider les patients et leur famille?
Jeudi 1 décembre de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires

Maladie du poignet :

Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins référencés

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avis Les médecins référencés Les maladies La prise en charge Témoignages Blog
Mentions légales Politique de confidentialité C.G.S

Copyright © Carians 2022, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !