Je souhaite l'avis d'un expert

Luxation du poignet

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

Définition
1|

Qu'est-ce qu'une luxation du poignet ?

Le poignet est une articulation à la fois solide et mobile, qui comprend plusieurs os :
  • les 8 os du carpe, répartis en deux groupes. Sur la rangée proximale, on trouve le scaphoïde, le lunatum, le pisiforme et le triquetrum, et sur la rangée distale, le trapèze, le trapézoïde, le capitatum et l’hamatum,
  • le radius, os de l’avant-bras,
  • l’ulna, os de l’avant-bras, anciennement appelé cubitus.
Au niveau de l’articulation, ces os sont recouverts de cartilage, un tissu permettant leur glissement les uns sur les autres.

On parle de luxation du poignet lorsque les surfaces cartilagineuses se sont déplacées et/ou ont perdu le contact. L’articulation est luxée ou « déboîtée », car le mouvement est impossible. La luxation peut survenir à la jointure entre n’importe quels os carpiens, mais il s’agit souvent du lunatum et du capitatum.

Une luxation du poignet est toujours causée par un traumatisme important comme la chute d’un lieu élevé ou un accident de la route.

Les personnes jeunes sont plus fréquemment touchés, car ils sont plus souvent victime d’accidents à haute énergie et leurs os résistent davantage que ceux de personnes plus âgées qui seront plus sujettes aux fractures. Cependant, les fractures restent plus répandues que les luxations. Environ 30 % des luxations ne sont pas diagnostiquées correctement.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une luxation du poignet ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une luxation du poignet ?

Un deuxième avis est tout à fait pertinent dans le cadre d’une luxation du poignet. En effet, le diagnostic n’est pas évident et n’est pas toujours posé lors d’une première consultation. Les clichés de radiographie doivent parfois être réitérés quelques jours après l’apparition de la luxation pour confirmation. La présence d’une autre lésion, comme une fracture, peut notamment éclipser la luxation. Cette situation n’est pas rare puisque la pathologie survient fréquemment lors d’un traumatisme important comme un accident de la route. Or, plus le diagnostic est précoce, meilleure sera la guérison. Si la luxation est insuffisamment traitée, elle peut évoluer en pseudarthrose (non-consolidation au bout de 6 mois), en arthrose (usure anormale du cartilage provoquant des douleurs) ou donner suite à des douleurs ou à des raideurs résiduelles. Si la luxation est réduite correctement et rapidement, la récupération est souvent satisfaisante, mais la chirurgie est le plus nécessaire pour réparer les ligaments rompus et les éventuelles fractures associées. Dans tous les cas, un deuxième avis procure des informations complémentaires, non seulement pour le diagnostic, mais aussi pour le traitement qui doit être adapté au tableau médical particulier de chaque patient.


Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • Quelle articulation est touchée ?
  • Y a-t-il d’autres lésions associées ?
  • Peut-on réduire ma luxation manuellement ou est-il nécessaire d’opérer ? Vais-je avoir mal ?
  • Au bout de combien de temps pourrais-je reprendre mon activité sportive à l’issue de mon immobilisation ?
  • Mon traitement antalgique ne supprime pas les douleurs. Quelles sont les autres options ?
  • On me propose une intervention chirurgicale. Quelles en sont les modalités ? Permet-elle de guérir entièrement la luxation ?
Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quel est le spécialiste de la luxation du poignet ?

Un chirurgien spécialiste du poignet et de la main. Il est spécialiste des pathologies de l’appareil musculo-squelettique (os, muscles, tendons, articulations et ligaments), et particulièrement causées par des traumatismes (coups, chocs, blessures subies de façon violente et soudaine). Il doit être spécialiste du poignet.
4|

Quels sont les symptômes d'une luxation du poignet ?

Les symptômes sont :
  • des douleurs au niveau du poignet et de la main. La palpation peut être très douloureuse. Cependant, l’intensité de la douleur n’est pas proportionnelle à la sévérité de la luxation,
  • une impossibilité de mobiliser son poignet normalement,
  • éventuellement des fourmillements dans toute la main à cause de la compression du nerf médian (nerf qui parcourt tout le bras jusqu’aux os du carpe),
  • une augmentation du volume du poignet,
  • une déformation du poignet,
  • un œdème (gonflement d’un tissu à cause de l’accumulation excessive de liquide) ou un hématome (amas de sang à cause d’une hémorragie dans un tissu et communément appelé bleu).
5|

Comment diagnostiquer une luxation du poignet ?

Le diagnostic requiert :
  • un examen clinique. Les symptômes sont recensés, la zone douloureuse palpée. On recherche le traumatisme à l’origine de la luxation.
  • Une radiographie du poignet de face et de profil, et deux obliques. Elle vise à identifier le type de luxation et d’éventuelles lésions associées comme une fracture. Les clichés sont parfois difficiles à analyser, c’est pourquoi un scanner est utile.
  • Un scanner. Il est surtout indiqué en cas de luxation complexe ou si la radiographie ne permet pas de poser un diagnostic. Il permet de visualiser parfaitement la position des différents os du poignet.
6|

Comment soigner une luxation du poignet ?

Le traitement repose sur :
  • la remise en place des os déplacés par un chirurgien. On dit que l’on réduit la luxation. Cela peut parfois survenir spontanément. Cette manœuvre est réalisée sous anesthésie.
  • Rarement, un traitement orthopédique consistant en une immobilisation durant 6 semaines, une fois que les os ont été remis en place. Elle peut être réalisée par un plâtre.
  • La plupart du temps, le traitement est chirurgical. Si la luxation n’a pas pu être réduite manuellement ou en présence d’une fracture : la chirurgie permet de replacer les os avec ou sans incision (réduction fermée). On peut éventuellement fixer les fragments osseux déplacés à l’aide de broches et/ou de vis. Après une cicatrisation qui dure plusieurs semaines, le patient suit ensuite une rééducation manuelle avec un kinésithérapeute.
  • La récupération est généralement de 3 mois minimum, que le traitement soit orthopédique ou chirurgical. La pratique sportive peut être reprise à l’issue des 6 mois suivant la luxation.

La prise en charge dépend :
  • de l’âge du patient,
  • de son état de santé général,
  • de la cause de la luxation,
  • du délai avant la consultation,
  • de la localisation des os déplacés,
  • de l’intensité des symptômes,
  • de la présence d’autres traumatismes associés comme une fracture,
  • de la pratique d’un sport.

Mise à jour le 16/10/2020 - Revue par le Professeur Philippe Liverneaux

Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence

Maladie du poignet :

Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Pour aller plus loin…
Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q