image Maladies du système nerveux

Hématome sous-dural chez l'enfant

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 15 septembre 2020 - Revue par Docteur Bertrand Mathon

  • Qu'est-ce qu'un hématome sous-dural chez l'enfant ?

    L’hématome sous dural se définit comme une accumulation de sang dans l’espace situé entre l’enveloppe crânienne la plus externe du cerveau appelée la dure-mère et l’enveloppe située en dessous de la dure mère : l'arachnoïde. Il s’agit le plus souvent d’une conséquence traumatique : rupture des veines de cette région du cerveau. Le traumatisme crânien (choc reçu à la tête) est souvent associé à une forte décélération, une chute violente ou un accident de la voie publique sont donc souvent en cause. Il peut également s’agir d’un traumatisme post natal chez le nouveau-né, suite à des difficultés au moment de l’accouchement.

    Le facteur de risque principal chez l’enfant est l’existence d’une coagulopathie : maladie responsable d’un défaut de la coagulation sanguine, facilitant l’aggravation du saignement et la formation d’un hématome.

    Lorsque l’hématome comprime le cerveau, la mortalité est élevée, les séquelles sont fréquentes : la prise en charge est donc une urgence. Une hospitalisation en réanimation neurologique et une évacuation chirurgicale de l’hématome sont nécessaires.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour un hématome sous-dural chez l'enfant ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour un hématome sous-dural chez l'enfant ?

    • Récidive d’un hématome sous dural.
    • Pathologie rare/maladie de la coagulation associées.
    • Complications de l’hématome sous dural.
    • Hématome sous dural chronique.
    • Séquelles motrices/neurologiques importantes.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Est-il possible que l’hématome sous dural de mon enfant régresse spontanément ?
    • Quelle est la cause de cet hématome sous dural ?
    • Est-ce douloureux pour mon enfant ?
    • Est-il possible d’éviter l’intervention chirurgicale ?
    • Est-il possible que mon enfant n’ait pas de séquelles ?
    • Quels sont les risques de l’opération chirurgicale ?
    • Quelles sont les complications à redouter ?
    • Est-il à risque de récidive ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes de l'hématome sous-dural chez l'enfant ?

    Les spécialistes à consulter sont un neurochirurgien ou un neurologue.
  • Quels sont les symptômes d'un hématome sous-dural chez l'enfant ?

    Des symptômes généraux tels que des vomissements, de la fatigue ou encore une crise d’épilepsie peuvent permettre de s’alerter. De plus, la création de l’hématome sous dural engendre une hypertension intracrânienne par l’accumulation de liquide comprimant les zones du cerveau situées autour de celui-ci. Des troubles de conscience tels qu’une somnolence importante peuvent donc apparaître très rapidement. La compression créée par l’hématome peut également être à l’origine d’une crise d’épilepsie (convulsions généralisées) ou encore d’une paralysie de la moitié droite ou gauche du corps. Des troubles de l’équilibre ou de la respiration peuvent également apparaître. Enfin, dans les formes les plus graves, l’hématome sous-dural peut se révéler par l’apparition d’un coma.
  • Comment diagnostiquer un hématome sous-dural chez l'enfant ?

    L’examen neurologique clinique complet peut permettre de mettre en évidence des symptômes en faveur de l’existence d’un hématome sous-dural. Le scanner cérébral est l’examen clé du diagnostic. Il doit être systématique chez l’enfant dans le cas d’apparition de troubles de la conscience ou de symptômes neurologiques inquiétants. Il permet de voir une zone hypodense (plus sombre) en forme de croissant : il s’agit d’une masse formée par le sang accumulé : un hématome.

    Une radiographie du crâne peut également être associée pour vérifier l’existence potentielle de fractures.
  • Comment traiter un hématome sous-dural chez l'enfant ?

    Lorsque cet hématome engendre des signes neurologiques, il s’agit d’une urgence neurochirurgicale absolue. Un transfert en urgence par le SAMU dans un centre de neurochirurgie est à mettre en oeuvre. La chirurgie consiste à ouvrir le crâne, évacuer l’hématome formé et parfois drainer celui-ci pendant quelques jours à l’aide d’un drain externe. Les complications sont cependant graves et fréquentes.

    Il existe des complications précoces dont les plus fréquentes sont :
    • la contusion cérébrale : il s’agit de lésions du cerveau créées par la transmission de l’onde de choc au moment du traumatisme ayant causé l’hématome. Elles peuvent engendrer un œdème causé par l’inflammation. Des troubles de la conscience et un coma sont fréquemment associés. Les séquelles neurologiques seront alors le plus souvent très importantes.
    • L’hémorragie méningée traumatique : peut être causée par la contusion cérébrale. Elle se manifeste par des maux de tête très intenses (le plus souvent situés derrière les yeux). Le traitement consiste seulement en l’administration d’anti-douleurs, la résolution et l’évolution sont généralement spontanément résolutives sans séquelle.

    Il existe également des complications chroniques :
    • l’hématome sous dural chronique (cependant rare chez l’enfant). Il survient dans 50 % des cas sans traumatisme crânien. Il est la conséquence d’une évolution chronique d’un hématome persistant plus de 3 semaines suite à une hémorragie initiale inaperçue pouvant être causée par des problèmes de coagulation par exemple. L’hématome s’élargit alors de plus en plus. Sa prise en charge est identique à celle d’un hématome sous dural classique: évacuation chirurgicale.

    Les séquelles les plus fréquentes sont un retard du développement psychomoteur, des crises d’épilepsie mais également des déficits moteurs (paralysies) neurologiques ou des troubles de l’équilibre.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies du système nerveux