image Maladies des os, des articulations et des muscles

Instabilité du coude

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 7 juillet 2020 - Revue par Professeur François Rannou

  • Qu'est-ce qu'une instabilité du coude ?

    Le coude est un complexe articulaire composé de :
    • 3 articulations : huméro-ulnaire, huméro-radiale et radio-ulnaire proximale, à la rencontre entre l’humérus (os du bras), l’ulna et le radius (os de l’avant-bras)
    • 7 faisceaux ligamentaires. Un ligament est un faisceau de fibres permettant d’unir deux os au sein d’une articulation. 
    • 13 muscles.
    Une instabilité du coude peut être :
    • rotatoire postéro-latérale. Elle est souvent causée par une atteinte du ligament collatéral latéral (LCL). C’est l’instabilité la plus fréquente. 
    • Rotatoire postéro-médiale en varus (tendance à tourner vers l’intérieur). Elle fait souvent suite à une lésion du ligament collatéral latéral (LCL).
    • En valgus (tendance à tourner vers l’extérieur). Elle est souvent la conséquence de la pratique de sports de lancer (javelot, baseball) et d’une atteinte du ligament collatéral médial (LCM).

    L’instabilité peut être aiguë ou chronique. Elle peut avoir une origine :
    • osseuse : séquelles d’une fracture, d’une pathologie impliquant une destruction osseuse,
    • ligamentaire : séquelles d’une entorse (lésion des ligaments au niveau d’une articulation) ou d’une luxation (perte de contact entre les os au sein d’une articulation).
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une instabilité du coude ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour une instabilité du coude ?

    Un deuxième avis est tout à fait pertinent dans le cadre d’une instabilité du coude. Les causes de cette pathologie sont multiples et la prise en charge est donc unique pour chaque patient. Elle peut être plus ou moins lourde en fonction de l’invalidité engendrée par la pathologie, de la simple rééducation à la chirurgie. La coopération du patient est essentielle afin d’obtenir une récupération satisfaisante et d’éviter une récidive. Un deuxième avis procure des informations complémentaires et permet au patient d’adhérer à la proposition thérapeutique qui lui est faite. Son implication sera favorisée par la bonne compréhension des enjeux de sa maladie et de son traitement.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Quelle est la cause de mon instabilité du coude ? Quelles sont les structures touchées ? 
    • Quel traitement est le plus adapté à ma situation ?
    • On me propose une rééducation. Quels en sont les modalités ? Quels sont les résultats attendus ?
    • On me propose une chirurgie. En quoi va-t-elle consister ? Aurais-je mal ? Devrais-je quand même faire de la rééducation ? Y-a-t-il un risque de récidive ?
    • Puis-je continuer le sport tant que ma pathologie n’est pas guérie ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes de l'instabilité du coude ?

    Les spécialistes à consulter sont :
    • un rhumatologue. C’est le spécialiste des douleurs et des maladies des os, des articulations, des muscles et des tendons.
    • Un chirurgien orthopédiste. Il est spécialiste des pathologies de l’appareil musculo-squelettique (os, muscles, tendons, articulations et ligaments). Il doit être spécialiste du coude.
    • Un médecin de médecine physique et de réadaptation (médecin rééducateur).
  • Quels sont les symptômes d'une instabilité du coude ?

    Les symptômes dépendent du type d’instabilité :
    • des douleurs,
    • une gêne fonctionnelle,
    • une paresthésie : ensemble des troubles du sens du toucher comme des fourmillements, picotements, engourdissements.
  • Comment diagnostiquer une instabilité du coude ?

    Le diagnostic requiert :
    • un examen clinique. Le médecin examine le coude et effectue des tests comme le test d’appréhension postéro-latéral ou pivot shift test. Le patient ressent une instabilité lorsque le médecin effectue une manœuvre particulière. Les traumatismes anciens ou récents sont aussi identifiés.
    • Une radiographie du coude de face et de profil. Elle met en évidence une atteinte des ligaments et des articulations et permet de rechercher des lésions associées.
    • Une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) apporte des informations plus précises sur l’état des ligaments.
  • Comment soigner une instabilité du coude ?

    Le traitement repose sur celui de la cause ayant engendré l’instabilité du coude. Il s’agit donc d’abord de traiter la fracture, l’entorse ou la luxation. De plus, si l’instabilité est :
    • chronique, en valgus, on propose un traitement conservateur via une rééducation avec un kinésithérapeute. Elle vise à renforcer les muscles et à retrouver une bonne perception de son coude.
    • Plus sévère, rotatoire postéro-latérale ou postéro-médiale, on envisage une chirurgie. Plusieurs gestes sont réalisés afin de réparer et de stabiliser les ligaments, libérer les nerfs, replacer les segments osseux déplacés. Une ostéosynthèse peut ainsi être pratiquée, permettant de fixer les os à l’aide de matériel comme des broches, des vis ou des agrafes.

    La prise en charge dépend :
    • de l’âge du patient,
    • de son état de santé général,
    • de la cause de la pathologie,
    • de son ancienneté,
    • de la localisation et de la nature des lésions,
    • de la nature aiguë ou chronique de l’instabilité,
    • du type d’instabilité,
    • de l’intensité des symptômes.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies du coude

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 15/06/2020
Il n’est parfois pas facile de concilier la vie au travail avec ses problèmes de santé. Si certains éprouvent des difficultés à assurer leur emploi comme ils le faisaient avant la maladie, aménager et adapter les conditions de travail peut être une...
Lire la suite...
Actualité du 10/06/2020
Un scanner, une contraception, de la rééducation… Les prescriptions de votre médecin ne se limitent pas aux médicaments. Mais saviez-vous qu’il peut aussi vous prescrire du sport ? Et oui, dans le cadre d’une maladie chronique,...
Lire la suite...