image Maladies des yeux

Membrane épirétinienne

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 31 octobre 2016

  • Définition membrane épirétinienne

    La rétine est une membrane d’environ 0,5 millimètres d’épaisseur, qui tapisse le fond du globe oculaire. Elle constitue l’organe qui nous permet de voir. La macula est la partie centrale de la rétine. D’environ 1 mm de diamètre, c’est la zone où l’acuité visuelle est la plus précise.

    Une membrane épirétinienne est une très fine pellicule composée de cellules et de tissu fibreux, comme une petite peau translucide, qui vient recouvrir la macula. Lorsque cette pellicule se contracte, elle provoque un plissement de la macula, ce qui entraîne des conséquences plus ou moins gênantes.

    La membrane épirétinienne touche environ 10% de la population de plus de 60 ans. De plus, la quasi totalité des patients atteints de membrane épirétinienne a plus de 50 ans (l’âge moyen auquel la maladie survient est de 65 ans).

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Le patient atteint d’une membrane épirétinienne peut demander un second avis pour deux raisons principalement. La première raison est qu’une vitrectomie avec pelage de la membrane épirétinienne est une intervention qui, si elle offre un résultat très satisfaisant, n’en demeure pas moins extrêmement impressionnante. Un second avis permettra au patient d’en savoir plus sur le déroulement de l’intervention et du même coup de mieux s’y préparer.

    Par la suite, un deuxième avis s’avèrera très précieux lors du suivi. Celui-ci est nécessaire après une telle opération. En effet, dans les mois qui suivent l’intervention, il est fréquent qu’une cataracte se développe. Il n’est pas rare qu’une opération de la cataracte soit effectuée dans les 2 ans qui suivent l’opération de membrane. Elle peut s’avérer nécessaire pour préserver le bénéfice visuel obtenu lors de la vitrectomie et du pelage de la membrane. Dans ce contexte, un deuxième avis vous apportera toutes les informations sur le déroulement détaillé de l’opération mais aussi sur le suivi post opératoire qu’il conviendra d’assurer pour éviter des complications.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Quel est le résultat de mon bilan ophtalmologique ?
    • Quels renseignements peut-il donner sur la membrane épirétinienne qui recouvre ma rétine ?
    • Dois-je me faire opérer ?
    • Comment va se dérouler l’opération ?
    • Quels en sont les risques ?
    • Vais je retrouver mes facultés visuelles ? Au bout de combien de temps ?
    • Quel suivi vais-je devoir mettre en place ?
    • Quelles précautions vais-je devoir prendre ?
    • Comment repérer si des complications apparaissent ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez ...

    Quels spécialistes consulter?

    La membrane épirétinienne est prise en charge par un chirurgien ophtalmologue. Il est le spécialiste des opérations liées à l’oeil. Assurez-vous de sa spécialisation dans les maladies rétiniennes.
    image de docteur
    2
    médecins experts
    pour membrane épirétinienne
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes membrane épirétinienne

    Ces symptômes ne sont pas immédiatement perceptibles. Mais au fur et à mesure de son évolution, la membrane épirétinienne entraine une gêne croissante chez le patient, et une baisse de son acuité visuelle. Des déformations des images (qu’on appelle aussi des métamorphopsies), ou encore une tâche dans le champ de vision (scotome), peuvent également apparaitre.

    La maladie n’évolue jamais jusqu’à la cécité totale. Mais lorsqu'elle devient gênante et qu’une baisse de l’acuité visuelle se fait ressentir, ou encore lorsque la rétine fait souffrir le patient, cela signifie qu’il faut retirer la membrane épirétinienne. Cela se fait au cours d’une intervention chirurgicale appelée vitrectomie avec pelage de la membrane épirétinienne. L’intervention a lieu après un bilan ophtalmologique complet.

  • Diagnostic membrane épirétinienne

    Le diagnostic de membrane épirétinienne se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie.

    Dans la grande majorité des cas, on ne connaît pas les causes de cette affection. Mais 2 fois sur 10, l’examen de l’œil fait apparaître une déchirure de la rétine ou une maladie inflammatoire de l’oeil, ou parfois un diabète. On sait également que la maladie est liée à l’âge.

    Afin d’établir le diagnostic, un examen ophtalmologique complet est nécessaire pour évaluer l’acuité visuelle, ainsi que plusieurs examens complémentaires  de première intention :

    • un fond d’œil.
    • une mesure de la tension intraoculaire.
    un OCT pour évaluer précisément la rétine et le nerf optiqueLe diagnostic de membrane épirétinienne se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie.


  • Traitement membrane épirétinienne

    Le choix du traitement dépend :

    • De l’augmentation de l’épaisseur de la rétine.
    • De la gêne fonctionnelle occasionnée.
    • De la baisse de l’acuité visuelle subie par le patient.
    • Des antécédents médicaux et familiaux du patient.
    • De son âge.
    • De son état de santé général.
    Le traitement de cette affection est chirurgical. L’opération doit permettre d'enlever cette membrane qui déforme la macula. L’objectif est d’améliorer la vision (ou dans le pire des cas, de stopper la baisse de l’acuité visuelle), et de supprimer les déformations de la vue que peut engendrer l’affection. L’opération se fait en deux étapes. Dans un premier temps, le chirurgien réalise une vitrectomie, c’est à dire l’ablation du vitré, (la substance gélatineuse située devant la rétine) grâce à des instruments de microchirurgie. Puis il enlève la membrane épirétinienne à la pince (on appelle ce procédé le « pelage » de la membrane).

    L’opération se fait en ambulatoire ou lors d’une hospitalisation d’environ 2 jours. Généralement réalisée sous anesthésie locale, elle peut dans certains cas se faire sous anesthésie générale. Au cours des mois qui suivent l’opération, la vue du patient s’améliorera progressivement et sa vision gagnera en qualité.

Télécharger la fiche

Les autres maladies des yeux