image Maladies gynécologiques, Maladies urologiques

Oligospermie

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 27 mai 2020

  • Définition oligospermie

    L’oligospermie survient lorsqu’on dénombre une quantité anormalement faible de spermatozoïdes dans le sperme de l’homme. Pour le patient, cette pathologie peut entrainer des difficultés, voire même une impossibilité, à procréer de manière naturelle. On considère que quelqu’un souffre d’oligospermie dès lors que la concentration de spermatozoïdes est inférieure à 15 millions par millilitre (cette valeur a été définie par l’OMS). L’oligospermie peut être légère, modérée ou sévère, selon le nombre de spermatozoïde détectés. Les causes de la maladie sont variables et nombreuses. Elles peuvent être liées à des traumatismes dans les parties génitales, à la présence de varices dans les testicules (varicocèle), à une obstruction partielle des canaux qui permettent au sperme de sortir, à des problèmes d’ordre génétiques, infectieux, environnementaux… Enfin, l’oligospermie peut être réversible ou irréversible, selon les causes de son apparition.
  • Intérêt d'un deuxième avis ?

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    La demande d’un deuxième avis est tout à fait légitime dans le cas d’une oligospermie. Les problèmes d’infertilité peuvent être une véritable source d’angoisse et de déception pour le couple, mais aussi de culpabilité pour l’homme qui se sent responsable de cet échec. Un second avis médical permet bien souvent de mieux comprendre les causes de la maladie et donne un éclairage supplémentaire sur les différents traitements qui existent. Mieux informé, le couple pourra adhérer pleinement à la stratégie thérapeutique qu’il aura choisie. Une adhésion pleine et entière de la part de l’homme comme de la femme augmentera les chances de réussite du traitement, car ce dernier demande généralement un investissement personnel important.
     

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Quelle est la quantité de spermatozoïdes dans mon sperme ?
    • Quel est le degré de gravité de ma pathologie ?
    • Peut-on améliorer la qualité de mon sperme sans passer par la PMA ?
    • Dois-je faire appel à la PMA pour pouvoir enfin avoir un enfant ?
    • Quel procédé me conseillez-vous ?
    • Quelles sont les différentes étapes du processus et combien de temps dure-t-il ?
    • Quelles sont les chances de réussir à avoir un enfant ? Quels sont les facteurs qui sont pris en compte ?
    • Comment puis-je me préparer ? Dois-je demander une aide psychologique ?
     
    Mais aussi toutes les autres questions que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels spécialistes consulter ?

    Dans le cadre d’une oligospermie, c’est l’andrologue, un médecin spécialisé dans l’appareil génital masculin, qui prendra en charge le patient et lui proposera un traitement adapté.
  • Symptômes oligospermie

    La maladie ne se manifeste par aucun symptôme, si ce n’est la difficulté que peut avoir un homme de procréer.
  • Diagnostic oligospermie

    Le diagnostic de l’oligospermie est obtenu grâce à un examen spécifique d’analyse des spermatozoïdes : le spermogramme. Cet examen permet d’évaluer le nombre de spermatozoïdes présents dans l’éjaculat, mais aussi leur morphologie, leur mobilité et leur vitalité.
  • Traitement oligospermie

    Le choix du traitement dépend
    • Du nombre de spermatozoïdes détectés lors du spermogramme
    • Des antécédents familiaux et médicaux du patient
    • De son état de santé général
    • De son mode de vie
    • De ses choix

    Traitement

    Dans le cas d’une oligospermie légère ou modérée le médecin préconise de lever les facteurs potentiellement en cause (hygiène de vie, exposition à la chaleur, etc.) et de contrôler le spermogramme 3 mois plus tard. En effet, une oligospermie peut être ponctuelle et non retrouvée sur un examen ultérieur. En cas de persistance des explorations plus poussées seront nécessaires (examens génétiques, échographie testiculaire et des voies uro-génitales, etc.). En cas de varicocèle (ou varice des testicules), un traitement chirurgical ou par radiologie interventionnelle pourra se discuter.

    Pour les formes d’oligospermie sévère, le médecin conseillera probablement de se tourner vers la procréation médicalement assistée. Plusieurs procédés existent. Le choix se fait en fonction du degré de sévérité de la pathologie.

    La fécondation in vitro (FIV) permet de recréer en laboratoire, la fécondation qui se fait normalement dans les voies génitales de la femme (trompes). On prélève des ovocytes sur les ovaires de la femme préalablement stimulés, pour les mettre en contact avec des spermatozoïdes prélevés chez l’homme. La fécondation se fait au laboratoire et l’embryon obtenu est replacé dans l’utérus de la femme.

    La fécondation in vitro avec ICSI (injection spermatique) fonctionne sur le même principe, mais cette fois le biologiste sélectionne soigneusement un spermatozoïde, choisi sur ses caractéristiques morphologiques et de mobilité, et l’introduit directement dans l’ovocyte de la femme. Cela suppose une préparation préalable des ovocytes. L’ICSI est proposée dans le cas d’une oligospermie sévère. 
     
Je télécharge la fiche

Les autres maladies pour infertilité, stérilité

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 08/07/2020
Lorsqu’un couple est diagnostiqué d’infertilité, plusieurs options s’offrent à lui, dont le recours au don d’ovocytes. Technique rarement pratiquée et connue en France en raison de l’insuffisance des dons pour répondre à la demande, elle représente...
Lire la suite...
Actualité du 01/07/2020
En cas d’infertilité constatée, plusieurs options s’offrent à un couple pour mener à bien leur projet parental. Si la procréation médicalement assistée est aujourd’hui particulièrement mise en avant en raison des progrès...
Lire la suite...