image Maladies gynécologiques, Maladies urologiques

Tératospermie

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 30 décembre 2016

  • Définition tératospermie

    La tératospermie survient lorsque moins de 4% des spermatozoïdes présents dans l’éjaculat masculin sont dits « typiques » ou normaux. Les 96% restant sont porteurs d’anomalies ou présentent une altération de leur morphologie. Un spermatozoïde normal se compose d’une tête ovale, un corps intermédiaire une fois et demi plus long que la tête, et une longue queue fine (le flagelle) qui favorise sa mobilité. Les anomalies détectées peuvent affecter aussi bien la tête du spermatozoïde, que sa partie intermédiaire ou encore son flagelle. Il existe également des formes combinées d’anomalies.

    La tératospermie est généralement la cause d’une infertilité masculine. En effet, les altérations sur la morphologie des spermatozoïdes peuvent affecter leur mobilité et les empêcher d’atteindre l’ovule. Il existe différents degrés de sévérité de tératospermie qui peut être qualifiée de légère, modérée ou sévère. Plus le degré  de sévérité sera élevé, plus la procréation naturelle sera a priori difficile.

    On connaît mal les causes de cette anomalie. L’origine peut être infectieuse, médicamenteuse, génétique, anatomique (varicocèle ou varices des testicules), environnementale ou liée à l’hygiène de vie. Il existe enfin des formes réversibles de tératospermie. C’est pourquoi on demande généralement au patient de pratiquer un second examen, à 3 mois d’intervalle du premier, afin de détecter la persistance de l’anomalie.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Un deuxième avis est tout à fait pertinent dans le cadre d’une tératospermie. Il permet au couple de bien prendre la mesure de l’engagement personnel qui lui sera demandé s’il emprunte la voie de la procréation médicalement assistée. En effet, bien que l’homme soit le seul à être affecté par la tératospermie, les techniques de PMA impliquent la participation active des deux membres du couple. Même si de son côté, la femme n’a pas de problème à procréer, elle devra quand-même suivre un traitement de stimulation ovarienne par des injections d’hormones. Dans ce contexte, un second avis peut apporter un éclairage supplémentaire et permettre au couple de se faire une idée claire et précise de ce parcours, qui s’avère parfois éprouvant et qui peut malmener libido et sentiments.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Quel est le degré de sévérité de ma tératospermie ?
    • Ma maladie est-elle irréversible ou bien existe-t-il des moyens d’améliorer la qualité de mes spermatozoïdes ?
    • Dois-je faire appel à la PMA pour pouvoir enfin avoir un enfant ?
    • Quelle technique utiliser dans mon cas ?
    • En quoi consiste cette technique et combien de temps dure l’ensemble du parcours ?
    • Quel est son pourcentage de réussite ? Quels sont les facteurs qui sont pris en compte ?
    • Est-ce que cela peut avoir un impact sur ma vie personnelle et amoureuse ?
    Mais aussi toutes les autres questions que vous vous posez.

    Quels spécialistes consulter?

    L’andrologue est le spécialiste de l’appareil génital masculin. C’est donc lui qui prend en charge toutes les maladies liées à l’infertilité masculine.
    image de docteur
    2
    médecins experts
    pour tératospermie
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes tératospermie

    Le symptôme qui fait suspecter une tératospermie est la difficulté qu’un homme peut avoir à procréer.

  • Diagnostic tératospermie

    Le test de référence permettant de diagnostiquer la maladie est le spermogramme. Cet examen permet d’analyser les spermatozoïdes contenus dans l’échantillon de sperme prélevé chez le patient, en laboratoire. On étudiera leur morphologie bien sûr, mais aussi leur mobilité, leur vitalité, et leur nombre.

  • Traitement tératospermie

    Le choix du traitement dépend:

    • Du degré de sévérité de la tératospermie
    • Des antécédents familiaux et médicaux du patient
    • De son mode de vie
    • De ses choix
    Traitement
    On ne connait généralement pas la cause de la maladie. On ne peut donc pas agir dessus. Néanmoins, dans les cas d’une tératospermie légère à modérée, certaines action thérapeutiques permettent parfois de corriger les altérations de la morphologie du spermatozoïde. Le médecin propose généralement d’administrer des compléments vitaminiques qui contiennent des antioxydants, pour améliorer la qualité du sperme.

    En revanche, les cas sévères de la maladie sont généralement irréversibles. Dans ce cas, le patient désireux d’avoir des enfants doit faire appel à la procréation médicalement assistée. Plusieurs techniques existent. Leur choix dépend du degré de gravité de la pathologie, et des souhaits du couple.

    Dans le cas d’une IIU, le sperme prélevé et préparé au laboratoire est directement introduit dans l'utérus de la femme dont les ovaires ont été stimulés. La fécondation si elle a lieu, se fera de manière naturelle dans les trompes.

    La fécondation in vitro (FIV) permet de recréer en laboratoire, la fécondation qui se fait normalement dans les voies génitales de la femme (trompes). On prélève des ovocytes sur les ovaires de la femme préalablement stimulés, pour les mettre en contact avec des spermatozoïdes prélevés chez l’homme. La fécondation se fait au laboratoire et l’embryon obtenu est replacé dans l’utérus de la femme.

    La fécondation in vitro avec ICSI (injection spermatique) fonctionne sur le même principe, mais cette fois le biologiste sélectionne soigneusement un spermatozoïde, choisi sur ses caractéristiques morphologiques et de mobilité, et l’introduit directement dans l’ovocyte de la femme. Cela suppose une préparation préalable des ovocytes. L’ICSI est proposée dans le cas d’une oligospermie sévère.
     

Télécharger la fiche

Les autres maladies pour infertilité, stérilité

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 24/05/2019
Norah a 38 ans, elle est atteinte d’une neuromyélite optique depuis 18 ans. C’est une maladie démyélinisante, c’est-à-dire qu’elle favorise la disparition de la myéline qui est la gaine entourant les fibres nerveuses. Par conséquent, les nerfs ne...
Lire la suite...
Actualité du 17/05/2019
C’est au mois de juin 2017 que Claire connaît sa première crise de douleurs abdominales. Les douleurs sont telles qu’elle se rend aux urgences. Le scanner qui lui est prescrit montre une diverticulose colique. Le diagnostic de...
Lire la suite...