image Maladies gynécologiques, Maladies urologiques

Asthénozoospermie

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 22 décembre 2016

  • Définition asthénozoospermie

    L’asthénozoospermie (ou asthénospermie) est une affection du sperme due à une mauvaise mobilité des spermatozoïdes. Habituellement, on classe les spermatozoïdes en quatre groupes : les rapides (a), les lents (b), les mobiles sur place (c) et les immobiles (d). On considère qu’une personne est atteinte d’asthénospermie lorsque son pourcentage de spermatozoïdes mobiles (issus des groupes a et b) est inférieur à 32%.

    En cas de réduction de la capacité des spermatozoides à se déplacer, la migration du vagin vers les trompes, site de la fécondation, est moindre, réduisant la probabilité de rencontre entre avec l’ovule. Cette altération constitue par conséquent une des causes d’infertilité masculine. Bon nombre des patients concernés se tournent alors vers la procréation assistée, lorsqu’ils souhaitent avoir un enfant.

    Les causes d’asthénospermie sont très nombreuses. Elle s’associe le plus souvent à une diminution de la concentration de spermatozoïdes dans l’éjaculat (oligozoospermie) et/ou un nombre excessif de spermatozoïdes de formes anormales (tératozzospermie). Les causes d’asthénospermie peuvent être génétiques, hormonales, infectieuses ou liées aux modes de vie (tabac, polluant environnementaux). Une dilatation des veines des testicules (varicocèle) est parfois pointée du doigt. Enfin, la fièvre ou encore la consommation de certains médicaments, peuvent également, de façon temporaire, réduire le degré de mobilité des spermatozoïdes.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    L’infertilité masculine est très difficilement vécue par le couple. L’homme éprouve un sentiment d’échec, de culpabilité, d’impuissance. Quant à la femme, elle doit accepter l’intervention, très pesante, de la médecine pour pouvoir enfin procréer, bien que n’ayant souvent aucun facteur personnel d’infertilité. Pour endurer ce parcours du combattant qu’est la procréation assistée, il faut s’armer de beaucoup de patience et d’écoute. L’homme comme la femme doivent savoir exactement à quoi s’attendre avant de s’engager dans une FIV. Dans ce contexte, un deuxième avis est évidemment conseillé. En apportant un supplément d’informations, de précisions, d’explications, le spécialiste permet au couple de mieux se préparer à l’épreuve qui l’attend. Mieux armés, l’homme et la femme pourront participer pleinement à la stratégie thérapeutique qui leur permettra de traiter leur infertilité.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Quelle est l’origine de ma maladie ?
    • Mon asthénospermie est-elle temporaire ou définitive ?
    • Peut-on résoudre le problème sans passer par la PMA ?
    • Quelles solutions existent dans mon cas ?
    • En quoi consiste la fécondation in vitro ? Et la FIV par ICSI ?
    • Combien de temps dure une tentative ?
    • Faut-il envisager une assistance psychologique ?
    • Combien de tentatives faudra-t-il faire avant d’espérer avoir un bébé ?

    Mais aussi toutes autres les questions spécifiques que vous vous posez.

    Quels spécialistes consulter?

    Le médecin référent pour l’asthénozoospermie est un médecin de la reproduction, un urologue ou un andrologue, spécialisés dans l’appareil génital masculin et le traitement des maladies qui s’y rapportent. Bien souvent un même médecin peut cumuler ces spécialités.
    image de docteur
    2
    médecins experts
    pour asthénozoospermie
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes asthénozoospermie

    L’asthénospermie ne se manifeste pas par des symptômes spécifiques. Elle est le plus souvent découverte à l’occasion de difficultés à procréer.

  • Diagnostic asthénozoospermie

    La mobilité des spermatozoïdes est mesurée grâce au spermogramme. Lors de ce test réalisé au microscope, deux paramètres sont pris en compte : la quantité de spermatozoïdes mobiles et la qualité de leur déplacement. Le spermogramme distingue les spermatozoïdes qui avancent (les spermatozoïdes mobiles progressifs), de ceux qui bougent mais n’avancent pas (mobiles non progressifs) et de ceux qui restent immobiles. On considère que la mobilité est faible lorsque plus de 65% des spermatozoïdes sont immobiles. Le plus souvent, les examens mettent en évidence des anomalies multiples du sperme, qui concernent autant le nombre, que la mobilité ou la morphologie des spermatozoïdes.

  • Traitement asthénozoospermie

    Le choix du traitement dépend
    • De la cause de la maladie
    • Du degré d’asthénospermie et du pourcentage de spermatozoïdes immobiles
    • De l’âge du patient
    • De ses antécédents familiaux et médicaux
    • De ses choix 
    Les différents traitements

    Les traitements proposés contre l’asthénospermie varient selon l’origine de la maladie. Par exemple, si c’est une infection qui est mise en cause, le médecin proposera des antibiotiques adaptés. En revanche, une anomalie des testicules pourra être corrigée grâce à une intervention chirurgicale.
    Mais lorsqu’il n’est pas possible d’agir sur la cause de la pathologie, où lorsque les traitements ne donnent aucun résultat, il faut alors se tourner vers la procréation assistée (PMA). En fonction du degré d’asthénospermie et en analysant tous les facteurs, les spécialistes recommanderont le traitement le plus approprié. Deux possibilités s’offrent au patient : la fécondation in vitro (FIV) ou l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI). La FIV consiste à prélever des ovocytes sur l’ovaire de la femme et de les mettre en contact avec des spermatozoïdes dans un laboratoire de biologie de la reproduction. Les embryons obtenus sont replacés dans l’utérus de la femme deux jours plus tard. Quant à l’ICSI, il s’agit d’une FIV, mais au cours de laquelle on injecte manuellement un seul spermatozoïde dans l'ovocyte.

Télécharger la fiche

Les autres maladies pour infertilité, stérilité

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 22/03/2019
Lucas a 15 ans et souffre d’un genu valgum bilatéral. Malgré des semelles qu’il porte tous les jours depuis plus d’un an, aucune amélioration de sa pathologie n’a pu être observée. La déviation de ses genoux se serait même accentuée récemment suite...
Lire la suite...
Actualité du 15/03/2019
Entraîneure de gymnastique dans le sud de Paris, Sophie a toujours beaucoup sollicité ses épaules. Suite à des douleurs récurrentes au niveau de son épaule gauche, elle passe une IRM en 2010 qui met en évidence une tendinite....
Lire la suite...