maladie cardiovasculaire qualité vie
Cardiovasculaire

Maladie cardiovasculaire : quel impact sur la qualité de vie ?

La découverte d’une maladie du cœur et d’une maladie des vaisseaux ou la survenue d’un accident cardiovasculaire peuvent changer radicalement la vie d’une personne. L’impact peut être autant psychologique que physique et chez certains, la qualité de vie peut être fortement dégradée.

 

Dans cet article, découvrez comment gérer autant que possible les conséquences des maladies cardiovasculaires.

 

L’impact psychologique d’une maladie cardiovasculaire

Découvrir que l’on a une malformation cardiaque congénitale, vivre avec une maladie évolutive comme l’athérosclérose, avoir fait un Accident Vasculaire Cérébral avec l'angoisse d’en faire un autre… Les maladies cardiovasculaires ont un impact psychologique non négligeable.

 

Les consultations régulières chez le médecin avec la nécessité de prendre un traitement à vie rappellent que l’on vit avec une maladie. Par exemple, si vous êtes porteur d'un stimulateur cardiaque (pacemaker) ou un défibrillateur automatique implantable, vous aurez toujours sur vous votre carte de porteur. Vous devrez la montrer aux aéroports afin d’éviter de sonner aux portiques et informer les professionnels de santé, si vous devez passer une IRM par exemple.

 

Dans ce contexte, comprendre sa maladie et son traitement, les risques auxquels on est exposé et comment mettre en place toutes les mesures préventives possibles rassurent. Faites de votre médecin votre allié en instaurant une relation de confiance et de dialogue.

 

L’impact d’une maladie cardiovasculaire sur l’activité physique

Sauf contre-indication, l’activité physique est toujours bénéfique pour le cœur. Elle est fortement recommandée et s’inscrit dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

 

Chez une personne atteinte d’une maladie chronique du cœur (trouble du rythme cardiaque, insuffisance cardiaque, etc.) ou ayant eu un accident cardiovasculaire (infarctus du myocarde, angine de poitrine, Accident Vasculaire Cérébral, etc.), le cardiologue ou le médecin traitant sauront indiquer les pratiques physiques ou sportives adaptées. Ils peuvent également prescrire des Activités Physiques Adaptées (APA) qui peuvent être prises en charge par votre assurance santé.

 

L’impact d’une maladie cardiovasculaire sur la vie sexuelle

 

L’activité sexuelle fait partie intégrante de la qualité de vie indique l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Ses bénéfices sont à la fois physiques car l’activité sexuelle est une activité physique, et mentaux avec la libération d’hormones relaxantes (endorphine, ocytocine).

 

Dans la très grande majorité des cas, les personnes ayant eu un accident cardiovasculaire peuvent parfaitement continuer leur vie sexuelle. Pour les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque, l’activité sexuelle est déconseillée lorsque la maladie n'est pas équilibrée : la personne est essoufflée au moindre effort ou ne pouvant pas dormir couchée à plat.

 

Par ailleurs, certains médicaments ayant une action sur le cœur peuvent engendrer comme effet secondaire des troubles sexuels (bétabloquants, diurétiques, statines, etc.). Chez l’homme, il peut y avoir un dysfonctionnement érectile (impuissance), chez la femme une sécheresse vaginale et chez les deux une diminution de libido. En cas de trouble sexuel, parlez-en à votre médecin.

 

L’impact d’une maladie cardiovasculaire sur l’hygiène de vie

Des mesures hygiéno-diététiques doivent être fortement recommandées par votre médecin : arrêter le tabac, adopter une alimentation saine, réduire sa consommation de sel, faire une activité physique ou sportive régulière, faire attention à son sommeil et réduire son stress par exemple. Opérer ces changements est simple chez certains et demande beaucoup d’efforts chez d’autres. Cependant ils constituent un enjeu important dans l'évolution de ces pathologies souvent intriquées.

 

On compte énormément de maladies cardiovasculaires différentes, et presque tout autant de situations individuelles avec des impacts sur la qualité de vie qui vont de « nul » à « sévère ». Dans des situations particulièrement complexes, il peut s’avérer utile de prendre un deuxième avis médical auprès d’un hyper-spécialiste de votre pathologie afin de vous rassurer ou d’envisager d’autres traitements encore inexploités.

 

 

SOURCES :

  • Ameli, https://www.ameli.fr/paris
  • Société Française de Cardiologie, https://sfcardio.fr/
  • Fédération Française de Cardiologie, https://www.fedecardio.org/

Par Fanny Bernardon - Publication le 05/10/2020

Catégories
Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Cardiovasculaire
chirurgie cardiaque quand y avoir recours

Chirurgie cardiaque : quand y avoir recours ?

La chirurgie cardiaque concerne toutes les opérations chirurgicales sur le cœur, mais aussi sur les vaisseaux sanguins cardiaques et thoraciques. La décision d’opérer n’est jamais anodine et nécessite...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 23/11/2020

maladie cardiovasculaire deuxieme avis

Maladies cardiovasculaires : quand demander un deuxième avis ?

Les maladies cardiovasculaires sont des pathologies au diagnostic complexe qui requièrent le plus souvent des stratégies diagnostiques et thérapeutiques lourdes. Annonce du diagnostic, mise en place...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Marion Berthon le 16/11/2020

maladies cardiovasculaires enfants

Maladies cardiovasculaires : quand le cœur des enfants va mal

Parfois, le cœur d’un enfant va mal, et le monde s’écroule. Diagnostiquées au cours de la grossesse, à la naissance ou pendant la croissance de l’enfant, les maladies cardiovasculaires  liées à une...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Marion Berthon le 09/11/2020

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert