image Maladies cardiovasculaires

Athérosclérose de l'artère carotide

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 15 juin 2020 - Revue par Professeur Yves Castier

  • Qu'est-ce que l’athérosclérose de l'artère carotide ?

    L’athérosclérose correspond à une maladie touchant les artères de gros diamètres : il s’agit d’un dépôt de plaques d’athérome formées par l’accumulation de cholestérol. Celle-ci peut aboutir à une diminution du diamètre de ces artères, à leur occlusion : sténose ou thrombose de ces artères. Elle touche principalement les artères carotides, qui permettent l’irrigation du cerveau et les artères coronaires, qui permettent l’irrigation du cœur, nécessaire à son fonctionnement. 

    Il s’agit donc d’un des principaux risques cardiovasculaires par les nombreuses complications qu’elle peut engendrer. Elle est favorisée par l’obésité ou le surpoids, le diabète, le tabac, une mauvaise alimentation, un manque d’activité physique, le stress ainsi que par des facteurs génétiques et concerne davantage les personnes de plus de 40 ans. 

    La conséquence redoutée dans l’athérosclérose de l’artère carotide est l’AVC : accident vasculaire cérébral par manque d’irrigation du cerveau. Elle représente 20 % des causes d’AVC.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour l’athérosclérose de l'artère carotide ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour l’athérosclérose de l'artère carotide ?

    Le deuxième avis est particulièrement pertinent dans les cas suivants :
    • récidives d’AIT/ AVC,
    • nombreux facteurs de risque cardiovasculaire,
    • doutes sur le diagnostic,
    • endartériectomie carotidienne envisagée.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Est-on sûr de mon diagnostic ?
    • Quels bénéfices attendre du traitement médical ?
    • Est-on certain qu’il n’est pas nécessaire d’effectuer une intervention pour réduire la plaque ? 
    • Quelles sont les risques d’une intervention ? 
    • Quels changements dois-je effectuer dans mon mode de vie ? 
    Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes de l’athérosclérose de l'artère carotide ?

    Dans le cadre d’un deuxième avis, vous pouvez consulter :
    • un neurologue pour évaluer l’existence ou non d’un lien entre les déficits neurologiques et l’athérosclérose de la carotide. Il peut également évaluer l’existence ou non de séquelles.
    • Un cardiologue référent qui permet de prendre en charge l’athérosclérose en la dépistant, la traitant et évitant ainsi que celle-ci se manifeste directement par des complications graves.
  • Quels sont les symptômes de l’athérosclérose de l'artère carotide ?

    L’athérosclérose est une maladie progressive : le développement des plaques de cholestérol se fait pendant plusieurs années sans symptôme apparent. Les symptômes apparaissent à l’arrivée des complications : dans le cadre de l’artère carotide il pourra s’agit d’un accident ischémique transitoire (également appelé AIT, ne durant que de quelques minutes à une heure et disparaissant spontanément). L’AIT peut se manifester par différents symptômes transitoires : troubles de la vision, déficit moteur ou sensitif au niveau d’un membre supérieur ou supérieur. 

    Au stade plus grave, l’athérosclérose de l’artère carotide se manifestera directement par un AVC dont les signes pourront être la paralysie brutale du visage, des pertes de sensibilité ou de vision, des faiblesses musculaires soudaines (l’incapacité de lever un bras par exemple), des troubles de la parole ou de l’articulation etc …
  • Comment diagnostiquer l’athérosclérose de l'artère carotide ?

    L’examen de référence permettant le diagnostic est l’échographie doppler. Elle permet d’évoquer ou non l’existence de plaques d’athéromes au niveau des carotides et de savoir s’il existe une sténose (une réduction du diamètre des artères) à ce niveau. Dans le cas de complications déjà existantes : AIT, AVC, une IRM cérébrale peut aider à comprendre s’il existe un lien entre ces pathologies et l’athérosclérose de l’artère carotide. Dans le cadre d’un doute persistant, une angiographie (radiographie des vaisseaux après avoir injecté un liquide opaque par la voie veineuse) par scanner ou IRM pourra être effectuée.
  • Comment soigner l’athérosclérose de l'artère carotide ?

    Le traitement de l’athérosclérose consiste dans un premier temps à modifier ses habitudes de vie. Il est ainsi primordial d’envisager un arrêt du tabac, une activité physique plus importante, une perte de poids (en cas de surpoids/obésité), une alimentation équilibrée moins grasse etc… Ces simples mesures d’hygiène de vie permettent de réduire considérablement le risque cardiovasculaire en réduisant l’existence des plaques d’athérome.

    Un traitement médical peut également être envisagé. L’objectif est de maintenir une valeur de cholestérol dit Cholestérol-LDL en dessous de 1,6 g/L en l’absence de facteurs cardiovasculaire et en dessous de 1,3 g/L dans le cas contraire (valeurs différentes selon l’existence ou non d’autres pathologies type diabète). Un traitement par statines est alors proposé. Une antiagrégation évitant la formation des plaques est également nécessaire en prévention : Aspirine 100 mg/jour. Une double antiagrégation associant Aspirine et un autre antiagrégant est nécessaire en cas de symptômes déjà existants.

    Enfin, un traitement interventionnel peut également être utile. Celui-ci ne peut être proposé que si des symptômes se sont manifestés. Il s’agit de la pose d’un stent (prothèse permettant de maintenir le vaisseau ouvert en cas de sténose) dans la carotide en passant par la voie vasculaire (sans chirurgie). Dans le cadre d’une sténose carotidienne sévère : un traitement chirurgical peut également être envisagé : il s’agit d’une endartériectomie carotidienne qui consiste à enlever la plaque d’athérome qui occlut la carotide.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies des artères