Je découvre les experts

icône de la maladie "Embolisation fibrome"Embolisation fibrome

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je découvre les experts

Fiche d'information

1|

Qu'est-ce qu'une embolisation d'un fibrome utérin ?

Une embolisation d'un fibrome utérin est une procédure de radiologie interventionnelle dont le but est de boucher, par des particules, les artères nourricières d'un fibrome utérin. Un fibrome utérin est plus précisément une tumeur bénigne, c’est-à-dire non-cancéreuse. Les femmes âgées de 35 ans et plus ont un risque de 20 à 40 % de contracter un fibrome utérin assez développé. En utilisant des antidouleurs, l’embolisation consiste à boucher les artères utérines avec des particules de la taille adéquate. L’utérus est ainsi réduit de moitié en volume dans les 2-3 mois suivant l’intervention.

L'embolisation d'un fibrome utérin nécessite de prendre en compte l’âge de la patiente ainsi que son désir de grossesse, car, comme dans toute intervention, certaines complications peuvent apparaître. Elle doit être indiquée avec prudence chez les femmes de moins de 40 ans en âge de procréer. Cependant, des grossesses restent dans certains cas possibles, malgré la contre-indication initiale chez les moins de 40 ans.

2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une embolisation d'un fibrome utérin ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une embolisation d'un fibrome utérin ?

L’embolisation d'un fibrome utérin est une technique validée permettant d’éviter l'opération chirurgicale en général effectuée. Cependant, comme toute intervention, certaines complications peuvent en résulter et il ne s’agit pas d’un acte anodin. 
En effet, l’âge de la patiente et le désir de grossesse sont par exemple des critères à prendre en compte.

Un deuxième avis permet donc de s’assurer de la légitimité à effectuer une embolisation d'un fibrome utérin, et de la meilleure prise en charge possible. Le pronostic des patients atteints est donc amélioré, et les risques de complications diminués grâce à un deuxième avis analysant au cas par cas chaque patient.

 

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • Quels sont les symptômes pouvant résulter d’un fibrome utérin ?
  • En quoi consiste l’embolisation ?
  • Quelles sont les complications et risques pouvant suivre une embolisation d'un fibrome utérin ?
  • Quel est l’intérêt de l’intervention par rapport à une opération chirurgicale classique ? Certains facteurs sont-ils rédhibitoires pour effectuer cette intervention ?
  • La stérilité est-elle un risque après une embolisation d'un fibrome utérin ?

Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quels sont les spécialistes de l’embolisation d'un fibrome utérin ?

Plusieurs spécialistes doivent être consultés avant d'effectuer une embolisation d'un fibrome utérin

  • Un gynécologue.
  • Un radiologue interventionnel.
4|

Quelles sont les situations éligibles à l'embolisation ?

À l’origine, l'embolisation des fibromes utérins est apparue pour traiter les hémorragies suivant l’accouchement ou lorsque des traumatismes de la région pelvienne ont eu lieu.

Les ménométrorragies, ou saignements de l’utérus, sont également traitées par une embolisation. Cela les éradique dans 80 à 90 % des cas.

Les syndromes de compression pelvienne, qui engendrent des douleurs au niveau des veines du pelvis, sont également éligibles à une embolisation. On estime que cela enlève la douleur dans environ 80 % des cas. 

Les douleurs pendant les rapports sexuels sont aussi une bonne indication d'embolisation.

Désormais, cela permet donc de traiter les fibromes utérins, et toutes les complications en résultant.

5|

Comment se passe une embolisation des fibromes utérins ?

En général, une embolisation des fibromes utérins nécessite d’être hospitalisé pendant une nuit, bien que des embolisations en ambulatoires puissent parfois être effectuées.

L’intervention s’effectue en salle de radiologie vasculaire, et consiste à passer par l’artère fémorale pour aller emboliser les deux artères utérines. La première étape consiste à insérer un petit cathéter dans celle-ci, après y avoir fait une ponction artérielle, c’est-à-dire un petit trou. Les deux artères utérines, droite et gauche, sont donc successivement cathétérisées. Les particules injectées dans les deux artères utérines, qui ont une taille d’environ 500 microns, ont pour but d’induire une ischémie, c’est-à-dire un arrêt de la circulation sanguine, dans les artères utérines.

Normalement, l’embolisation des fibromes utérins ainsi que le cathétérisme artériel, ne sont pas douloureux et ne nécessitent qu’une anesthésie locale. La partie la plus douloureuse de l’intervention est l’arrêt de la circulation ou ischémie, qui peut mener à de fortes douleurs pendant quelques jours. Des morphiniques sont donc administrés au sujet subissant l’embolisation des fibromes utérins. Des anti-inflammatoires en prévention des potentielles inflammations et infections, sont également donnés.

Quel suivi après une embolisation des fibromes utérins ?

Le retour chez soi est possible lorsque la douleur du sujet est stabilisée par des antidouleurs oraux administrables chez soi.
À la suite de l’embolisation des fibromes utérins, la patiente doit revoir le radiologue interventionnel pour évaluer le resultat. 
Une échographie ainsi qu’une IRM (imagerie par résonance magnétique) du pelvis doivent également être effectuées au bout de six mois pour vérifier la diminution du volume des myomes, c’est-à-dire des tumeurs musculaires bénignes de l’utérus. 

On estime que la récupération complète de l’opération prend entre une et deux semaines.

6|

Quels sont les bénéfices et les risques d’une embolisation des fibromes utérins ?

Quels sont les bénéfices d'une embolisation des fibromes utérins ?

On constate de nombreux bénéfices à l'embolisation des fibromes utérins et un taux de succès très élevé. En effet, comme vu précédemment, les saignements chroniques sont diminués de 80 à 94 % et l’efficacité sur le syndrome de compression pelvienne est estimée entre 70 et 80 %

En outre, l’intervention permet de réduire environ de moitié le volume de l’utérus.

Contrairement à la chirurgie par myomectomie ou hystérectomie, une embolisation des fibromes utérins permet de conserver l’utérus, donc la potentielle capacité à féconder. En outre, aucune cicatrice n’est visible, et l’intervention réduit le risque hémorragique. De plus, comme vu précédemment, la fonction ovarienne est conservée dans la majorité des cas.

 

Quels sont les risques et les effets secondaires d’une embolisation des fibromes utérins ?

On constate peu de risques et effets secondaires à la suite d'une embolisation des fibromes utérins. Cependant, dans 2 à 3 % des cas, on peut observer des aménorrhées, c’est-à-dire une absence de règles ou menstruation.

Cependant, la complication la plus appréhendée reste la ménopause post embolisation survenant précocement. La seconde, la plus préoccupante, est constituée par une nécrose extensive avec surinfection des fibromes. Cela peut mener en effet à une hystérectomie, c’est-à-dire à une ablation de l’utérus. Les signes témoignant de cet effet secondaire sont des douleurs pelviennes, de la fièvre à 39-40°, des frissons et des débris vaginaux purulents. Sa fréquence est estimée à 1 %.

De plus, les fibromes ne sont pas entièrement éliminés, ce qui peut mener à des récidives des symptômes des fibromes utérins. 

En outre, des hématomes et lésions des artères peuvent dans certains cas apparaître. Une intolérance au produit iodé peut également être présente.

Mise à jour le 30/07/2021 - Revue par le Professeur Marc Sapoval

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Deuxième avis médical : quels avantages ?

Deuxième Avis

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Par Mathilde Lamolinerie le 08/01/2020

Sondage : les Français face aux erreurs médicales

Webinaires

Sondage : les Français face aux erreurs médicales

Par Marion Berthon le 22/09/2021

Myélographie : que faire avant, pendant et après ?

Neurologie

Myélographie : que faire avant, pendant et après ?

Par Marion Berthon le 20/09/2021

Il est possible de tomber enceinte lorsqu’on a une endométriose !

Endométriose

Il est possible de tomber enceinte lorsqu’on a une endométriose !

Par Fanny Bernardon le 15/09/2021

Je découvre le blog

Maladie génitale femme :

  • Endométriose
  • HPV et lésions ano-génitales
  • Prolapsus génital
  • Fibrome utérin
  • Endométriose traitement
  • Endométriose Traitement - Hifu
  • Troubles menstruels
  • Polype endométrial
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Deuxiemeavis.fr - Paris Biotech Santé - 29 rue du Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris

Rejoignez-nous !

Marion