Je découvre les experts

icône de la maladie "Synéchie utérine"Synéchie utérine

1|

Qu'est-ce que la synéchie utérine ?

L’utérus est un organe de l’appareil reproducteur féminin. Il est constitué de trois parties : un corps utérin, un isthme et un canal cervical. La synéchie utérine ou syndrome d’Asherman est une adhésion fibreuse partielle ou complète des parois de l'utérus et peut se situer à n’importe quel endroit de l’utérus. Il existe différents niveaux de sévérité de synéchie utérine : 

  • Grade 1 : les adhésions de la paroi utérines sont fines.
  • Grade 2 : les adhésions sont fines, mais relient différentes parties de la cavité utérine. 
  • Grade 3 : il existe de multiples adhésions résistantes reliant différentes parties de la cavité.
  • Grade 4 : les adhésions sont résistantes et étendues avec un agglutinement des parois utérines.

L’accolement des parois de l’utérus peut se produire suite à une mauvaise cicatrisation, comme par exemple après un curetage utérin qui est une intervention chirurgicale que l’on peut pratiquer suite à une fausse-couche ou pour une IVG (Interruption Volontaire de Grossesse). Par ailleurs, 95 % des synéchies utérines se forment après un avortement.

Tous les gestes endo-utérins peuvent être pourvoyeur d’une synéchie utérine (que ce soit lors d’un accouchement : révision utérine ou lors d’une intervention chirurgicale : curetage ou intervention chirurgicale endo-utérine).

2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour la synéchie utérine ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour la synéchie utérine ?

L’intérêt de demander un deuxième avis dans le cas d'une synéchie utérine est d’être bien renseigné sur les enjeux qui se cachent derrière cette pathologie. En premier lieu, il sera possible de préciser le diagnostic de synéchie utérine et son grade, tout en expliquant le mécanisme de la pathologieIl faut également noter que le principal symptôme de la synéchie utérine est l’infertilité. Avec un spécialiste de deuxième avis, vous pourrez donc notamment discuter d’une aide à la procréation.

En définitive, un deuxième avis vous permettra de mieux comprendre le diagnostic, le traitement associé, ainsi que de discuter de la perspective d’une grossesse future suite à l’intervention chirurgicale.  

 

Quelles questions poser dans le cadre d'un deuxième avis pour la synéchie utérine ?

  • Quels facteurs favorisent la survenue de synéchie utérine ? 
  • Quels sont les risques d’une hystéroscopie utérine
  • Puis-je quand même avoir des enfants
  • Quels sont les risques au cours d’une grossesse si j’ai déjà eu des synéchies auparavant ? 
  • Le traitement est-il efficace
  • Y a-t-il des risques de synéchie chronique ?  
  • Quelles sont mes chances de grossesse si j’ai déjà eu une synéchie utérine ?

Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quels sont les spécialistes de la synéchie utérine ?

Pour un deuxième avis, vous pouvez consulter un gynécologue-obstétricien. C’est le spécialiste de l’appareil génital féminin, ainsi que des grossesses et des accouchements. Il pourra dans un premier temps vous renseigner sur l’intervention pour traiter la synéchie utérine, puis dans un deuxième temps, il pourra vous aider à appréhender une grossesse s’il y a un désir d’enfants.

4|

Quels sont les symptômes de la la synéchie utérine ?

Le principal symptôme que l’on retrouve dans la synéchie utérine est la diminution de la fertilité avec notamment des fausses- couches à répétition. En effet, la paroi utérine n'ayant pas son volume maximal, ne pourra pas accueillir correctement un embryon. De plus, les cycles menstruels sont perturbés avec une diminution de l’abondance des règles voire une absence totale de ces dernières. On peut également retrouver des douleurs pelviennesDans de rares cas, la synéchie engendre des complications lors de la grossesse (malformation due à la présence de brides dans la cavité utérine).

Par ailleurs, il se peut que les synéchies utérines soient asymptomatiques et dans ces cas-là le diagnostic se fera grâce à l’imagerie médicale.

5|

Comment diagnostiquer la synéchie utérine ?

Le diagnostic de la synéchie utérine se base sur les signes cliniques rapportés et sur l’imagerie médicale. 

Les signes cliniques que l’on retrouve sont : 

  • Des règles peu abondantes voire absentes 
  • L’infertilité
  • Des fausses couches à répétitions
  • Des cycles irréguliers 
  • Des douleurs pelviennes cycliques 

Pour l’examen d’imagerie, on fait une hystéroscopie diagnostique. Le principe est d’introduire un optique montée sur une caméra, appelée hystéroscope, dans le vagin afin d’atteindre l’utérus et d’aller observer l’intérieur de la cavité utérine. Grâce à cet examen, on pourra diagnostiquer le type de synéchie utérine et indiquer le mode de traitement.

Si la synéchie est complexe, un examen radiologique complémentaire peut être nécessaire, il s’agit de l’hystérographie. Cet examen consiste à faire une radiographie de la cavité utérine après y avoir introduit un produit opacifiant et ainsi montrer une image indirecte de la synéchie. Parfois, un complément par échographie ou IRM est nécessaire.

6|

Comment soigner la synéchie utérine ?

Le traitement des synéchies utérines se fait par hystéroscopie opératoire sous anesthésie locale ou générale. Grâce à un ciseau ou une pointe laser, on sectionne les zones fibreuses au sein de la cavité utérine. L’objectif du traitement est la restauration de la forme normale et du volume de la cavité utérine, afin que l’utérus retrouve sa capacité de nidation, c’est-à-dire qu’il puisse à nouveau accueillir une grossesse

La prévention des récidives se fait par traitement hormonal, par installation d’un objet physique au sein de la cavité (par exemple un stérilet) et par la mise en place de gel anti-adhérence

En ce qui concerne les événements post-opératoires, il y a obligatoirement une deuxième hystéroscopie diagnostique de contrôle pour vérifier l’état de la cavité utérine. Au cours de cette deuxième intervention, on vérifie qu’il n’y a pas d’autres adhérences qui se sont formées suite à la première chirurgie. Après la récupération d’une cavité utérine normale, le suivi peut aller de 3 mois à un an selon la gravité de la synéchie initiale.

Mise à jour le 22/02/2022 Revue par le Docteur Ludovic Friederich

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Deuxième avis médical : quels avantages ?

Deuxième Avis

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Par Mathilde Lamolinerie le 08/01/2020

Le massage pour soulager les acouphènes, une bonne idée ?

ORL

Le massage pour soulager les acouphènes, une bonne idée ?

Par Fanny Bernardon le 04/07/2022

Acouphènes : la solution des bruits blancs

ORL

Acouphènes : la solution des bruits blancs

Par Marion Berthon le 29/06/2022

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

webinaire sur la sclerose en plaques
Webinaire
Sclérose en plaques : évolution et avenir de la prise en charge thérapeutique
Mardi 10 mai 2022 de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Revoyez les en replay
Voir tous nos webinaires

Maladie génitale femme :

Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avis Les médecins experts Les maladies La prise en charge Témoignages Blog
Mentions légales Politique de confidentialité C.G.S

Copyright © Carians 2022, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion