Je découvre les experts

icône de la maladie "Pseudarthrose de l’épaule"Pseudarthrose de l’épaule

1|

Qu'est-ce qu'une pseudarthrose de l’épaule ?

L’épaule est constituée de 3 os principaux : l’humérus, l’omoplate et la clavicule. Tous trois sont susceptibles de faire l’objet d’une fracture, à la suite d’une chute ou d’un traumatisme violent. La fracture de l’épaule est traitée de deux manières possibles : soit par une immobilisation du membre pendant plusieurs semaines, soit par le biais d’une intervention chirurgicale. Ce traitement doit permettre à la fracture de se consolider et une substance faite de tissus osseux (appelée cal osseux) se forme pour permettre le processus de réparation de l’os. Mais il peut arriver que la fracture ne parvienne pas à se consolider. On parle alors de pseudarthrose de l’épaule. La pseudarthrose peut-être de deux sortes. Soit, le cal osseux ne se forme pas (on parle alors de pseudarthrose atrophique) et un tissu fibreux apparaît entre deux fragments osseux. Soit le cal osseux se forme mal (on parle alors de pseudarthrose hypertrophique).

On distingue également la pseudarthrose aseptique, c’est-à-dire sans microbes, de la pseudarthrose septique (c’est-à-dire infectée). Cette dernière fait généralement suite à une fracture ouverte ou à une première intervention. Elle alourdit considérablement le traitement car il faut traiter l’infection avant la pseudarthrose.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une pseudarthrose de l’épaule ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une pseudarthrose de l’épaule ?

Un deuxième avis est pertinent dans les cas complexe de pseudarthrose de l’épaule, dans la mesure où le traitement de cette pathologie peut s’avérer long (plusieurs mois), fastidieux et parfois risqué (l’infection est l’une des complications redoutées des médecins). Le traitement doit être élaboré au cas par cas. C’est pourquoi il est important de bien connaître sa situation pour évaluer, de manière réaliste, ses chances d’obtenir un résultat final satisfaisant. En d’autres termes, il faut mesurer le rapport bénéfices/risques de chaque traitement avant de faire ses choix. Dans ce contexte, un deuxième avis vous permettra d’avoir toutes les informations nécessaires pour participer, de manière éclairée, aux choix thérapeutiques qui vous seront proposés.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour une pseudarthrose de l’épaule ?

  • Est-ce qu’on peut prévenir la pseudarthrose ?
  • Combien de temps la pseudarthrose met-elle à guérir ?
  • On me propose une greffe osseuse. Comment va-t-elle se passer ?
  • Quels en sont les risques ?
  • La pseudarthrose peut-elle récidiver après une intervention chirurgicale ?
  • Dans combien de temps pourrai-je me considérer guéri ?

 Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quels sont les spécialistes de la pseudarthrose de l’épaule ?

Le spécialiste de l’arthrose et pseudarthrose de l’épaule est le rhumatologue, spécialiste des articulations et des pathologies osseuses.
4|

Quels sont les symptômes d'une pseudarthrose de l’épaule ?

La pseudarthrose est une complication assez fréquente des fractures, en particulier après un traitement par immobilisation. Elle se traduit par des douleurs persistantes et une gêne dans la mobilité de l’épaule. Cependant, il ne faut pas confondre la pseudarthrose avec un simple retard de consolidation. Dans le cas d’un simple retard, les surfaces osseuses restent normales. On ne parle de pseudarthrose qu’à partir d’un certain nombre de mois (au moins 6 à 8 mois) après la fracture initiale.
5|

Comment diagnostiquer une pseudarthrose de l’épaule ?

La pseudarthrose de l'épaule se diagnostique à l’aide de l’imagerie médicale (une scintigraphie, un scanner ou une IRM).
6|

Comment traiter une pseudarthrose de l’épaule ?

Le choix du traitement d'une pseudarthrose de l’épaule dépend :

  • Du type de fracture et de sa localisation.
  • Du type de pseudarthrose (atrophique ou hypertrophique).
  • De l’intensité de la gêne et de la douleur ressenties par le patient.
  • De la présence ou non d’une infection.
  • De l’âge et de l’état de santé général du patient.
  • De ses antécédents médicaux et familiaux.

Un traitement ne sera proposé que si la pseudarthrose s’avère gênante ou douloureuse.

Dans l’éventualité où une petite quantité de cal osseux s’est formée (c’est-à-dire dans le cas d’une pseudarthrose hypertrophique), celui-ci pourra être stimulé, notamment au moyen de la physiothérapie. Cette stimulation du cal osseux doit permettre une consolidation de la fracture. Parmi les techniques utilisées, il y a l’emploi d’ondes de choc ou encore la stimulation électrique et magnétique.

Dans le cas d’une pseudarthrose hypertrophique, (c’est-à-dire lorsqu’il n’y a pas de cal osseux), il faut généralement greffer de l’os nouveau. C’est souvent à partir du bassin du patient que se fait le prélèvement osseux. Parallèlement à la greffe, une ostéosynthèse est réalisée à l’aide d’une plaque ou de clous pour fixer les os. Il s’agit d’une chirurgie relativement difficile, qui peut encore se compliquer davantage en cas d’infection (ou pseudarthrose septique).

Pour traiter les pseudarthroses septiques, la thérapie se fait en plusieurs étapes. Il s’agit dans un premier temps de soigner l’infection, en retirant les tissus infectés, puis de traiter la pseudarthrose (parfois à l’aide d’un fixateur externe, comme une broche, pendant plusieurs mois). Un traitement antibiotique au long cours doit compléter ce dispositif. Le traitement aboutit généralement à la guérison, mais il n’en demeure pas moins très long et fastidieux.

Ajoutée le 03/08/2021

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Comment adapter son poste de travail à son problème orthopédique ?

Orthopédie

Comment adapter son poste de travail à son problème orthopédique ?

Par Philippine Picault le 15/06/2020

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ?

Orthopédie

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ?

Par Fanny Bernardon le 10/06/2020

Lorsqu’un problème orthopédique devient un handicap

Orthopédie

Lorsqu’un problème orthopédique devient un handicap

Par Fanny Bernardon le 29/04/2020

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

sopk : symptômes, diagnostic & traitement
Webinaire
PARLONS DU SOPK : symptômes, diagnostic & traitement
Lundi 3 octobre de 17h à 18h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires

Maladie de l'épaule :

Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avis Les médecins experts Les maladies La prise en charge Témoignages Blog
Mentions légales Politique de confidentialité C.G.S

Copyright © Carians 2022, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion