image Tumeurs et Cancers

Cancer des glandes salivaires

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 21 novembre 2016

  • Définition cancer des glandes salivaires

    Notre organisme est doté de 6 glandes salivaires principales dont la fonction est de produire la salive. La salive nous est nécessaire car elle participe au processus de digestion et elle protège la bouche des infections. Ces glandes salivaires sont situées de chaque côté du visage (les glandes parotides), derrière la mâchoire inférieure (les glandes sous-maxillaires) et au fond de la bouche, sous la langue (les glandes sublinguales). Elles sont toujours par paires. Plusieurs centaines d’autres glandes salivaires de petite taille et invisibles à l’œil nu, appelées glandes salivaires accessoires, sont dispersées sur la muqueuse de la bouche.

    Il existe un grand nombre de cancer des glandes salivaires, selon le type de glandes affectées. Les cancers des glandes salivaires se manifestent par l’apparition de tumeurs malignes. Les glandes les plus fréquemment touchées sont les glandes parotides, suivi des glandes sous-maxillaires. Parmi les glandes salivaires accessoires, ce sont celles situées sur le palais qui sont le plus concernées par l’apparition d’une tumeur des glandes salivaires. Mais il existe quantité d’autres types de tumeurs, pour certaines très rares. Elles ont néanmoins un point commun: toutes ces tumeurs sont susceptibles de se propager aux ganglions lymphatiques. On distingue généralement deux types de tumeurs: celles de bas grade et celles de haut grade. Ces dernières présentent un plus grand risque de se propager à d’autres régions du corps.

    Les cancers des glandes salivaires sont globalement peu fréquents. Leur incidence ne dépasse pas 2,5 cas pour 100 000 personnes chaque année. Ce qui représente environ 5 % des tumeurs de la tête et du cou.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Il est parfois difficile de faire la différence entre une tumeur bénigne et une tumeur maligne. Un deuxième avis est donc pertinent car il peut, dans un premier temps, confirmer ou infirmer un diagnostic. Le fait de détecter un cancer des glandes salivaires à un stade précoce - et donc de le traiter rapidement - accroît les chances de réussite du traitement.

    D’autre part, le cancer des glandes salivaires est une maladie grave qui engage le pronostic vital. Les tumeurs des glandes salivaires ont toutes comme point commun de potentiellement développer des métastases. Il est donc primordial d’établir rapidement une stratégie thérapeutique adaptée. Une bonne compréhension des différents aspects de la maladie permettra au patient de posséder toutes les cartes pour participer - avec l’équipe médicale et de manière éclairée - à l’élaboration de cette stratégie.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189

    Témoignage

    Un deuxieme avis rapide d'un medecin francais. Vivant a l'etranger, il n'etait pas facile pour moi de realiser une consultation en France. Car il y a souvent des delais d'attente important pour rendre visite au specialiste et cela necessite une preparation importante.

    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • De quel type de cancer des glandes salivaires est-ce que je souffre?
    • Quel est le degré d’évolution de la maladie ?
    • Quels sont les traitements adaptés à ma situation ?
    • Quels sont les effets secondaires ?
    • Vais-je garder des séquelles ?
    • Y a-t-il des risques de récidive ?
    • Quel type de suivi dois-je mettre en place après le traitement ?
    • Existe-t-il des essais cliniques ? Suis-je éligible ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.

    Quels spécialistes consulter?

    Le chirurgien ORL. Le cancer des glandes salivaires fait partie des cancers ORL. C’est donc le chirurgien ORL qui prendra en charge et opérera le patient.

    Un oncologue ou cancérologue. Pour toutes les questions relatives aux différents traitements des cancers (chirurgie, radiothérapie ou chimiothérapie).

    image de docteur
    3
    médecins experts
    pour cancer des glandes salivaires
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes cancer des glandes salivaires

    Parmi les symptômes révélateurs d’un cancer des glandes salivaires, on notera notamment la présence d’une masse à l’intérieur de la bouche, ou encore une certaine difficulté à avaler, un engourdissement du visage, des picotements ou encore la sensation d’avoir les muscles du visage moins mobiles, comme raidis. A un stade plus avancé, des ganglions lymphatiques enflés peuvent apparaître dans le cou.

  • Diagnostic cancer des glandes salivaires

    Le diagnostic se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie.

    Le cancer des glandes salivaires concerne toutes les tranches d’âge, mais la majorité des patients ont plus de 50 ans. Les hommes sont plus souvent touchés que les femmes. Il existe des facteurs aggravant (communs à de nombreux cancers). Il est avéré par exemple qu’une exposition prolongée à de la radiation augmente le risque de développer un cancer des glandes salivaires. D’autres facteurs tel que le tabagisme ou l’infection au virus d’Epstein Barr pourrait augmenter le risque de développement d’un cancer des glandes salivaires.

    Des examens sont aussi prescrits :

    Le médecin peut réaliser une cytoponction à l’aiguille fine (il s’agit d’un prélèvement de cellules à travers la peau) afin de confirmer le diagnostic de cancer des glandes salivaires, notamment pour les tumeurs de la parotide.

    En plus, un scanner ou une IRM sont prescrits afin de préciser la localisation et l’extension du cancer des glandes salivaires.

  • Traitement cancer des glandes salivaires

    Le choix du traitement dépend :

    • Du stade du cancer des glandes salivaires
    • Du grade et du type de la tumeur
    • De l’emplacement de la tumeur
    • De l’évolution de la maladie
    • Des antécédents médicaux et familiaux du patient
    • De son âge
    • De son état de santé général
    • De ses choix de vie

     

    Les différents traitements

    L’objectif du traitement est d’enlever le cancer des glandes salivaires. Le traitement de référence du cancer des glandes salivaires fait appel à la chirurgie. Différentes techniques chirurgicales existent en fonction de l’emplacement et de la taille du cancer des glandes salivaires. Une parotidectomie, par exemple, aura pour but d’enlever la glande parotide (totalement ou partiellement) si celle-ci est affectée. L’incision commence au dessus de l’oreille et continue jusqu’au cou en passant devant l’oreille. La sialadénectomie a le même objectif, mais avec la glande sous-maxillaire. L’incision est réalisée sous la mâchoire inférieure. On enlèvera la glande sublinguale dans la bouche si c’est celle-ci qui est concernée. Enfin, si le cancer s'est propagé aux ganglions lymphatiques, on les retirera en même temps que la tumeur.

    Le médecin peut également recourir à la radiothérapie externe (traitement consistant à détruire les cellules tumorales en utilisant des rayonnements ionisants), soit après l’acte chirurgical, soit à la place de celui-ci, si la chirurgie n’est pas possible. Quand à la chimiothérapie (médicament agissant sur les cellules tumorales), elle est généralement utilisée dans le cas de récidive de cancer des glandes salivaires, ou si la radiothérapie et la chirurgie n’apportent pas les résultats escomptés.

  • Association cancer des glandes salivaires

    La Ligue contre le Cancer

    Créée en 1918, la Ligue contre le cancer est une association loi 1901 reconnue d’utilité publiquereposant sur la générosité du public et sur l’engagement de ses bénévoles et salariés formés grâce à une école de formation agréée pour répondre aux besoins des personnes concernées par le cancer. Notre fédération, composée de 103 Comités départementaux présents sur tout le territoire national, est apolitique et indépendante financièrement. La Ligue contre le cancer est le 1er financeur non-gouvernemental de la recherche en cancérologie.
    Ses missions consistent en : 
    - l'amélioration de la qualité de vie des malades et de leurs proches avec sa plateforme téléphonique nationale d'aide, sa présence partout en France avec 300 espaces Ligue et 35 espaces de rencontre et 103 comités départementaux, la visite des malades sur 70% du territoire, des moyens financiers qui facilitent un accompagnement complet.
    - la mise en place d'une politique de recherche structurée avec la labellisation d'équipes de recherche, le programme "Carte d'identité des Tumeurs" permettant une meilleure connaissance des tumeurs pour une recherche plus efficace, la recherche épidémiologique et clinique et le soutien aux jeunes chercheurs.
    - l'information, la sensibilisation, et la prévention pour lutter efficacement contre le cancer : renforcement de la lutte contre l'alcool et le tabac, sensibilisation du public et renforcement de la participation au dépistage, éducation à la santé en milieu scolaire et en entreprise, soutien sur tout le territoire pour une baisse des inégalités et de la désinformation, mobilisation de l'opinion et de la société sur des enjeux de prévention.
    - le changement des mentalités face au cancer en répondant aux questions éthiques liées à la maladie cancéreuse grâce à son comité éthique et cancer, en se fiant à l'Observatoire sociétal des cancers pour fournir toutes les observations nécessaires concernant les aspects sociaux et sociétaux de la maladie cancéreuse, en représentant les usagers du système de santé et en promouvant les droits des personnes malades. 
    - l'engagement à l'échelle internationale avec la fondation de l'Union internationale contre le cancer (UICC) et de l'Alliance des Ligues Africaines et Méditerranéennes contre le cancer (ALIAM) et en étant membre de l'association des Ligues européennes contre le cancer (ECL).
    Contact : 01 53 55 24 00
    Localisation : 103 comités départementaux et plus de 300 espaces Ligue dans toute la France
    Agrément : National

    Tout le monde contre le cancer

    Créée en 2005, l'association Tout le Monde contre le Cancer accompagne les familles touchées par le cancer. Chaque année, l'association met en place 1000 actions dans ses 150 hôpitaux partenaires grâce à ses 350 bénévoles. L'association agit dans le but de transformer l'hôpital en un lieu de joie, de favoriser le bien-être et d'offrir des temps d'évasion en dehors de l'hôpital. L'association s'illustre à travers ses multiples actions : 
    - l'Echappée rose : 1er institut de bien-être mobile pour les femmes à l'hôpital proposant conseils beauté, soins et massages. Sur la route pendant 2 mois, l'institut itinérant a fait étape dans 31 villes en 2018. 
    - la Family Box : un petit coffret mis à disposition des familles à leur entrée à l'hôpital proposant un nécessaire de toilettes et quelques accessoires de confort pour les premiers moment à l'hôpital. Distribué dans 30 établissements depuis 2016, la Family Box met du baume au coeur des familles et tend à s'étendre à plus de villes en 2019.
    - Toques en Truck : le premier fast food à l'hôpital 
    - Rêves : la réalisation de rêves de patients après envoi de la demande de rêve du patient par les équipes soignantes des hôpitaux (rencontre de célébrités, adrénaline...)
    - les Escales au Château :  séjours de ressourcement pour les patients et leur famille animées par de multiples activités en plein air pour rassembler la famille et construire des souvenirs communs. 
    - les Opérations Vacances : séjours de vacances libres en famille grace à des mobil-homes mis gracieusement à disposition sur les côtes méditerrannéennes et atlantiques.
    - l'amélioration des équipements hospitaliers pour des ambiances plus chaleureuses
    - des opérations nationales réparties toute l'année en fonction des fêtes et moments forts où les patients bénéficient d'animations et de toutes sortes de cadeaux à travers la France.
    - ditribution de cadeaux personnalisés et adaptés à chaque enfant à l'occasion des fêtes de Noel.
    Contact : 05 65 45 41 12
    Localisation : VilleFranche, Paris
    Agrément : National
Télécharger la fiche

Les autres maladies pour tumeur orl, cancer orl

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 14/12/2018
Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de Sylvie*, souffrant d'ostéopénie, une baisse de la densité de l'os, et surtout un état physiologique précurseur de l'ostéoporose.Sylvie a 63 ans. Aujourd’hui retraitée, elle a été responsable des...
Lire la suite...
Actualité du 26/10/2018
Cette semaine nous vous partageons l'histoire de Marina, 38 ans qui souffre d’un cancer du corps de l’utérus. Marina habite près de la frontière Suisse et s’interroge sur la suite du traitement qu’elle doit effectuer. En effet,...
Lire la suite...