image Tumeurs et Cancers

Cancer des amygdales ou d’autre région de l’oropharynx (base de langue, voile du palais…)

Mise à jour le 9 novembre 2020

  • Qu'est-ce qu'un cancer des amygdales ?

    Le cancer des amygdales fait partie des cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS). Près de 2 000 cas sont recensés chaque année en France, dont la très grande majorité (85 %) sont des hommes. Le cancer des amygdales est dépisté vers l’âge de 55 ans en moyenne. On distingue deux types de cancer des amygdales : dans 9 cas sur 10, il s’agit de carcinomes épidermoïdes. Le reste du temps, ce sont des lymphomes. Une classification de type TNM de la tumeur permet de classer le stade de celle-ci en fonction son extension tumorale (T), ganglionnaire (N) et métastatique (M). 
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour un cancer des amygdales ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour un cancer des amygdales ?

    Le cancer des amygdales est une maladie grave dont les répercussions sur la vie du patient sont lourdes. Dans ce contexte, un deuxième avis est particulièrement indiqué car il vous permettra d’identifier clairement les différentes thérapies proposées, et en particulier les options chirurgicales. Celles-ci, loin d’être anodines, méritent que vous en connaissiez les avantages mais aussi les éventuels effets invalidants, ainsi que les possibilités de reconstruction, afin de mieux vous y préparer.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Quel est le stade de ma maladie ?
    • Quel type de cancer des amygdales est le mien ?
    • Quels sont les traitements adaptés à mon cas ?
    • Quels en sont les effets secondaires et comment les atténuer ?
    • Peut-on éviter l’opération chirurgicale et si ce n’est pas le cas, comment va-t-elle se passer et comment puis-je m’y préparer ?
    • L’opération induira-t-elle des conséquences post-opératoires sur la façon de m’alimenter ?
    • Vais-je changer physiquement ?
    • Quel type de suivi devrai-je mettre en place après le traitement ?
    • Vais-je pouvoir garder le sens du goût et de l’odorat ? Qu’en sera-t-il de ma salive ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes du cancer des amygdales ?

    Un oncologue ou cancérologue : le médecin spécialiste des cancers et de ses traitements. Il répondra à toutes vos questions concernant le traitement général du cancer des amygdales. S’assurer de sa spécialisation « cancers des amygdales ».
    Un chirurgien ORL : spécialisé dans les affections oto-rhino-laryngologiques, il répondra à toutes vos questions concernant les traitements chirurgicaux du cancer des amygdales. Assurez-vous de sa spécialisation « cancer des amygdales »
    Un radiothérapeute : pour toutes les questions sur la radiothérapie, la curiethérapie (introduction dans la tumeur d’un élément radioactif) et leurs effets.
  • Quels sont les symptômes d'un cancer des amygdales ?

    Un certain nombre de symptômes du cancer des amygdales doivent alerter le patient: des difficultés à déglutir, des douleurs dans la gorge ou même parfois à l'oreille, une gêne pour respirer, le sentiment d'avoir quelque chose dans la gorge, la présence de ganglions dans le cou ou sous la mâchoire, des difficultés à s'alimenter ou une perte de poids sont autant de signes potentiellement révélateurs du cancer des amygdales.
  • Comment diagnostiquer un cancer des amygdales ?

    Le diagnostic se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque du cancer des amygdales. Les facteurs d’apparition d’un cancer des amygdales sont à peu près les mêmes que pour les autres cancers de la sphère ORL : le tabac et une consommation régulière d’alcool sont responsables de la très grande majorité des cas. La consommation de cannabis en accroît également les risques. Par ailleurs, il est désormais admis que des antécédents familiaux peuvent être à l’origine du cancer des amygdales. Les personnes, dont l’un des parents est décédé d'un cancer des voies aérodigestives supérieures, sont plus exposées. Enfin, depuis plusieurs années, l’infection au papillomavirus (virus responsable de très nombreuses sortes de lésions muqueuses et cutanées) joue un rôle croissant dans l’apparition des cancers des amygdales.
     
    Des examens sont aussi prescrits. On peut faire des biopsies des lésions observées sur les amygdales pour confirmer le diagnostic de cancer des amygdales. Ensuite un scanner cervical ainsi qu’une IRM permettront d’apprécier la localisation et l’extension du cancer des amygdales, ainsi que de rechercher l’atteinte de ganglions lymphatiques du cou. La panendoscopie des voies aérodigestives supérieures (examen permettant d’observer la cavité buccale, le larynx, le pharynx, la trachée et l’œsophage) recherche des lésions apparues dans le même temps à d’autres endroits dans les voies aérodigestives supérieures. Enfin pour la recherche d'une extension à d’autre organes, on pratique une radiographie du thorax, un bilan biologique du foie et une échographie hépatique.
  • Comment soigner un cancer des amygdales ?

    Le choix du traitement dépend : 
    • du type de cancer des amygdales et de sa classification,
    • de sa localisation,
    • de son grade,
    • de son stade,
    • de l’état de santé général du patient et de ses caractéristiques personnelles (âge, antécédents familiaux…),
    • de ses choix de vie.

    Plusieurs options thérapeutiques existent pour traiter un cancer des amygdales. La chirurgie en est le traitement principal. Celle-ci s’opère directement sur la tumeur ou bien sur les ganglions.

    La chirurgie du cancer des amygdales dépend de la localisation et de la taille de la tumeur. L’intervention est soit locale (on n’enlève que la tumeur et une partie de l’amygdale) et pratiquée par électro-chirurgie, soit radicale (on enlève toute l’amygdale). Dans ce cas, l’exérèse du cancer des amygdales peut être longue et délicate. La bucco-pharyngectomie trans-mandibulaire (BPTM) a pour but d’enlever la lésion tumorale située au fond de la gorge. En fonction de l’extension du cancer de l’amygdale, celle-ci peut s’accompagner d’une résection de l’angle de la mâchoire. L’opération peut nécessiter ensuite, selon les localisations, une reconstruction chirurgicale.

    Lorsqu’elle s’opère sur les ganglions, l’intervention consiste à réaliser un curage ganglionnaire cervical. L’objectif est de retirer tout ou une partie des ganglions du cou. L’importance du curage dépend de l’ampleur des lésions.

    Une radiothérapie peut être proposée, soit de manière externe et exclusive, soit dans le cadre d’une combinaison de radiothérapie externe et de curiethérapie. Cette technique se caractérise par des radiations hyper-localisées, obtenues en faisant entrer un fil radioactif dans l’organisme, au plus près de la tumeur. Cette combinaison est localement plus efficace que la radiothérapie externe seule et elle préserve mieux les glandes salivaires. Mais pour qu’elle puisse être effectuée, il ne faut pas que les lésions soient trop étendues. De plus, la radiothérapie nécessite que l’on remette en état la dentition au préalable, pour éviter l’apparition de complications dentaires.

    Une chimiothérapie (prise d’un médicament anticancéreux) n’est pas systématique mais peut être proposée pour tenter de diminuer la taille de la tumeur, avant son exérèse.
Je télécharge la fiche

Tumeur ORL, Cancer ORL :

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 22/06/2020
Un grain de beauté qui a changé d’aspect ? Une boule dans le sein ? Une pathologie suspectée ? Pour mieux comprendre et poser un diagnostic, votre médecin spécialiste peut vous demander de réaliser une biopsie. Dans cet article, découvrez en quoi...
Lire la suite...
Actualité du 01/06/2020
Il est au coeur du diagnostic mais les patients ne le croisent jamais … Pourtant l’anatomopathologiste joue un rôle clé dans le parcours de soins d’un patient. C’est lui qui analyse les prélèvements biologiques permettant de...
Lire la suite...
Accédez facilement à un médecin expert de votre maladie pour obtenir son avis écrit en moins de 7 jours