image Tumeurs et Cancers

Tumeur de la moelle épinière

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 29 décembre 2017- Revue par Docteur Bertrand Mathon

  • Définition tumeur de la moelle épinière

    Les tumeurs de la moelle épinière, dites intramédullaires, sont des affections rares. Les tumeurs intramédullaires représentent 5 % des tumeurs primitives du système nerveux central. Leur incidence est évaluée à 4 cas par million d’habitants et par année.

    Ces tumeurs peuvent être bénignes ou malignes. Les principales tumeurs intramédullaires sont les épendymomes, les astrocytomes et les hémangioblastomes.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Dans le cadre d’une tumeur intramédullaire, un second avis est tout a fait préconisé, dans la mesure où il s’agit d’une lésion qui peut potentiellement altérer les fonctions physiques de la personnes concernée. L’annonce d’une tumeur intramédullaire est toujours une information bouleversante pour le patient. Dans ce contexte, il est primordial d’avoir l’information la plus complète sur cette pathologie, sur les risques qu’elle engendre, mais aussi sur les traitements existants. La chirurgie de la moelle épinière n’est pas sans risque et les interventions habituellement réalisées sont loin d’être anodines. Il est donc important de bien mesurer le risque et les bénéfices de chaque option thérapeutique avant de prendre une décision. Un second avis peut apporter au patient l’éclairage nécessaire pour l’aider dans ses choix.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Quelle est l’origine de ma tumeur ?
    • Quels sont les traitements adaptés à ma situation ?
    • Comment va se dérouler l’intervention ?
    • L’intervention peut-elle engendrer des effets secondaires ou complications ?
    • Est-ce que je vais connaître des troubles fonctionnels irréversibles ? Le traitement va-t-il venir à bout des symptômes causés par la tumeur ?
    • Existe-t-il des essais cliniques et suis-je éligible ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez

    Quels spécialistes consulter?

    Le neurochirurgien. C’est le chirurgien spécialisé dans les opérations du système nerveux.

    Le radiothérapeute. C’est le spécialiste qui réalise la radiothérapie sur les tumeurs cérébrales.

    L’anatomopathologiste. C’est le médecin qui examine au microscope les tissus prélevés lors d’une biopsie ou d’une exérèse. Ses analyses sont déterminantes pour le diagnostic et l’élaboration d’une stratégie thérapeutique, lors de la réunion de concertation pluridisciplinaire.
    image de docteur
    2
    médecins experts
    pour tumeur de la moelle épinière
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes tumeur de la moelle épinière

    Les symptômes surviennent généralement très progressivement et sont le résultat de la compression de la moelle épinière. Cette compression est susceptible d'entraîner l'apparition :

    • De troubles moteurs des membres inférieurs (paraparésie ou paraplégie), voire des membres supérieurs (tétraparésie) selon le niveau de la lésion.
    • D’une perte de la sensibilité.
    • De troubles des sphincters.

  • Diagnostic tumeur de la moelle épinière

    Le diagnostic d’une tumeur de la moelle épinière débute par un examen clinique (le médecin évalue l’état de santé du patient au cours d’un interrogatoire) et neurologique complet. Différents tests de réflexe, de marche, de sensibilité, de coordination ou autre, sont effectués dans ce but. Le diagnostic est ensuite précisé par des examens d’imagerie médicale (IRM médullaire avec injection de produit de contraste), afin de découvrir s’il y a une éventuelle tumeur, de la situer et de donner des informations sur ses caractéristiques.

  • Traitement tumeur de la moelle épinière

    Le choix du traitement dépend :

    • De la localisation de la tumeur
    • De sa taille
    • De son évolution
    • De son type histologique probable
    • Des antécédents familiaux et médicaux du patient
    • Des symptômes qu’il perçoit
    • Du retentissement paraclinique de la tumeur
    • De son état de santé général
    • De son âge
    Les différents traitements.

    Le traitement des tumeurs médullaires est essentiellement chirurgical.

    Lorsque cela est possible, le neurochirurgien pratiquera l’exérèse complète de la tumeur. Lorsque cette exérèse est impossible, on pratiquera alors une biopsie chirurgicale associée à une décompression de la moelle épinière. Pour ce faire, le neurochirurgien accèdera à la moelle épinière après avoir enlevé l’arc postérieur de la (des) vertèbre(s) concernées et ouvert la méninge (enveloppe qui recouvre la moelle épinière).

    La radiothérapie peut être utilisée quand les tumeurs ne sont pas opérables ou en complément de la chirurgie.

    L'utilisation des corticoïdes permet de traiter l’inflammation de la moelle épinière avant et/ou après le traitement chirurgical.

    Dans la plupart des cas, une rééducation neurologique sera débutée après l’intervention afin de faire récupérer le patient de ses troubles neurologiques.

Télécharger la fiche

Les autres maladies pour autres tumeurs ou cancers

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 14/12/2018
Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de Sylvie*, souffrant d'ostéopénie, une baisse de la densité de l'os, et surtout un état physiologique précurseur de l'ostéoporose.Sylvie a 63 ans. Aujourd’hui retraitée, elle a été responsable des...
Lire la suite...
Actualité du 26/10/2018
Cette semaine nous vous partageons l'histoire de Marina, 38 ans qui souffre d’un cancer du corps de l’utérus. Marina habite près de la frontière Suisse et s’interroge sur la suite du traitement qu’elle doit effectuer. En effet,...
Lire la suite...