Je souhaite l'avis d'un expert

icône de la maladie "Fracture de la cheville (et ses séquelles)"Fracture de la cheville (et ses séquelles)

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

1|

Qu'est-ce qu'une fracture de la cheville ?

On parle de fracture de la cheville lorsque l’un (ou plusieurs) des os qui la composent sont cassés. La structure osseuse de la cheville est constituée des extrémités inférieures du tibia et du péroné ainsi que de l’astragale, 3 os qui sont liés les uns aux autres par de puissants ligaments. Les extrémités du tibia et du péroné composent les malléoles internes et externes. Selon la sévérité du traumatisme, la fracture de la cheville peut être simple ou multiple, et même ouverte.

Le plus souvent, la fracture de la cheville se traduit par une fracture de la malléole (interne, externe) ou des deux os combinés. On parle alors de fracture bi malléolaire. Quant aux fractures de l’astragale, elles sont plus rares et mènent généralement aux urgences. La fracture de la cheville est l’un des traumatismes fréquents des membres inférieurs.

Les occasions de subir ce type de fracture sont variées : le plus souvent c’est la conséquence d’une chute. Plus rarement, cela peut être le résultat d’un brusque mouvement de torsion.

Les fractures de la cheville touchent en particulier les personnes âgées dont les os sont fragilisés (surtout les femmes), les sportifs, ou encore les personnes exerçant un métier physique.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une fracture de la cheville ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une fracture de la cheville ?

Une fracture de la cheville nécessite un traitement long et complexe qui peut, malgré tout, laisser certaines séquelles (rigidité, instabilité chronique, arthrose, ou autres). Ces complications - qui surviennent en dépit de ce premier traitement - laissent parfois le patient démuni quant à l’attitude qu’il convient d’adopter en pareil cas. Il ne comprend pas pourquoi on doit le réopérer alors qu’il a déjà été longuement soigné. Un deuxième avis peut s’avérer nécessaire avant d’envisager un traitement. En effet, le fait de pouvoir identifier ces séquelles potentielles, contribue à l’élaboration d’une stratégie thérapeutique adaptée à la situation du patient.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

•   Quel est le traitement adapté à ma situation ?
•   Dois-je privilégier le traitement orthopédique ou chirurgical ?
•   Quel type d’opération est privilégiée dans mon cas ?
•   Comment se déroule l’opération ?
•   Au bout de combien de temps retrouverai-je l’usage de ma cheville ?
•   Dois-je faire de la rééducation ? Combien de temps ?
•   Quelles séquelles sont susceptibles de survenir à l’issue du traitement ?
•   Quel comportement préventif dois-je adopter pour éviter les séquelles ?

Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quel est le spécialiste de la fracture de la cheville ?

Le chirurgien orthopédiste est le spécialiste des maladies, des traumatismes et des déformations de l’appareil locomoteur (os, muscles, tendons, articulations, ligaments). Assurez-vous qu’il soit spécialiste du pied et de la cheville.
4|

Quels sont les symptômes d'une fracture de la cheville ?

Les premiers symptômes caractéristiques de la fracture de la cheville sont une douleur intense associée à un gonflement de la cheville. La douleur s'amenuise lorsque le patient est au repos mais elle reprend dès qu’il se remet en mouvement. Selon les cas, la cheville peut prendre une coloration bleutée ou violacée. Si des os ont été déplacés, on peut également constater une déformation, plus ou moins importante selon les cas. La douleur empêche le patient de prendre appui sur sa cheville blessée, et ne peut donc se tenir debout.

Parmi les séquelles possibles après une fracture de la cheville, le risque d’un déplacement secondaire (qui ferait suite à un traitement orthopédique) est réel. Dans ce cas, il faudra reprendre le traitement et une intervention chirurgicale sera nécessaire. D’autre part, si des déchirures ligamentaires sont associées à la fracture, et que celles-ci sont insuffisamment prises en charge, cela peut entraîner une instabilité articulaire. On peut aussi craindre de voir se développer une arthrose de la cheville, si lors de la consolidation de la fracture, les surfaces articulaires ne correspondent plus exactement.
5|

Comment diagnostiquer une fracture de la cheville ?

Après un premier examen clinique (effectué à partir d’un interrogatoire et d’une palpation de la cheville), le médecin s’appuie sur une radiographie pour confirmer son diagnostic. Plusieurs clichés sont nécessaires pour déterminer la gravité de la fracture de la cheville. En cas de fractures complexes, un scanner permet de préparer, de façon optimale, une éventuelle intervention chirurgicale.
6|

Comment soigner une fracture de la cheville ?

Le choix du traitement dépend :
  • du type de fracture,
  • des circonstances de sa survenue,
  • de sa localisation,
  • de sa complexité,
  • d’éventuelles complications (comme des ligaments déchirés),
  • de l’âge du patient,
  • de ses antécédents médicaux et familiaux,
  • de son état de santé général.


Le traitement orthopédique est tout à fait possible pour traiter la fracture de la cheville sans recourir à la chirurgie. C’est généralement l’option choisie en l’absence de déplacement des os. La cheville est alors immobilisée dans un plâtre ou une botte en résine pendant environ 6 semaines, au cours desquelles tout appui de la jambe est interdit. A l’issue de ce traitement, les médecins recommandent des séances de rééducation pour permettre au membre de retrouver sa souplesse et sa mobilité. Enfin, des antalgiques sont prescrits pour diminuer la douleur, ainsi que des médicaments pour fluidifier le sang et éviter les risques de thrombose.

Les fractures de la cheville qui présentent un déplacement des os, ou une déchirure des principaux ligaments, ou encore une instabilité de l’articulation, nécessitent un traitement chirurgical. L’intervention privilégiée dans ce cas est l’ostéosynthèse. Elle consiste à repositionner les os à leur place d’origine et à les maintenir en utilisant des plaques, des vis ou des broches (le choix de la méthode dépend de la gravité de la fracture). Le chirurgien retirera ce matériel entre 1 et 12 mois après l’opération. Parfois le ligament doit être suturé. Après l’intervention, la cheville peut éventuellement être plâtrée. A l’issue du traitement, des séances de rééducation s’imposent.

Ajouter le 15/09/2020

Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Malika 61 ans, souffrant d’une fracture de la cheville

Témoignages

Malika 61 ans, souffrant d’une fracture de la cheville

Par Olivia Derrien le 01/11/2019

Site parfait pour prendre une décision médicale en toute Indépendance. Réponse rapide et professionnelle. Je recommande

Fred

Très bon accueil, très bonne écoute, les conseils donnés ont ouvert des possibilités de prise en charge intéressantes, merci beaucoup.

Denis

Je consulte d'autres témoignages
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Comment adapter son poste de travail à son problème orthopédique ?

Orthopédie

Comment adapter son poste de travail à son problème orthopédique ?

Par Philippine Picault le 15/06/2020

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ?

Orthopédie

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ?

Par Fanny Bernardon le 10/06/2020

Je découvre le blog

Fracture :

Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q