image Maladies cardiovasculaires

Angor mésentérique

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 5 juin 2020 - Revue par Professeur Pierre Alric

  • Qu'est-ce qu'un angor mésentérique ?

    Notre organisme possède trois artères digestives, issues de l’aorte abdominale. Il s’agit des deux artères mésentériques et du tronc cœliaque. Toutes trois ont pour fonction d’apporter du sang oxygéné aux organes de l’abdomen. Ces artères irriguent notamment l'intestin grêle, le foie, le pancréas, l'estomac, la rate, et le gros intestin.

    Mais lorsque des dépôts de différentes natures (comme de la graisse, du tissus fibreux, des dépôts calcaires…) s’accumulent sur la partie interne d’une de ces artères, cela provoque un rétrécissement de son diamètre. Inévitablement, le sang circule moins bien. Et l’apport en oxygène s’en trouve affecté.

    On parle d’angor mésentérique (ou d’ischémie mésentérique chronique) lorsque les artères digestives sont bouchées partiellement, et donc que l’apport en oxygène n’est plus effectué correctement. L’angor est la première étape d’une ischémie mésentérique (souffrance par obstruction partielle des artères), avant qu’elle ne se complique d’un infarctus mésentérique (artère complètement bouchée, donc flux sanguin complètement interrompu) qui conduit le plus souvent au décès.

    L’autre nom utilisé pour évoquer l’angor mésentérique est l’ischémie mésentérique chronique (par opposition à l’ischémie mésentérique aiguë, souvent utilisée pour désigner un infarctus mésentérique).

    Les artères digestives sont fortement reliées les unes aux autres, ce qui permet, lorsqu’une artère se bouche, qu’un circuit de remplacement se développe. C’est pourquoi généralement, il faut qu’il y ait au moins deux artères digestives obstruées avant d’évoquer un cas d’ischémie mésentérique chronique.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour un angor mésentérique ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour un angor mésentérique ?

    L'ischémie mésentérique est une maladie grave qui peut empirer rapidement et qui engage sérieusement le pronostic vital du patient. Il est donc extrêmement important de faire un diagnostic précis et précoce. Malheureusement, les symptômes peu spécifiques de la maladie ne permettent pas toujours au médecin d’obtenir ce résultat. Dans ce contexte, un deuxième avis est essentiel. Il garantit une meilleure précision et une plus grande rapidité dans l’établissent du diagnostic. Il vous permettra également de mieux connaitre votre maladie et ses enjeux. Vous serez ainsi mieux à même de participer à l’élaboration d’une stratégie thérapeutique adaptée à votre situation, notamment en ce qui concerne la lutte contre les risques cardio-vasculaires.



    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour un angor mésentérique ?

    • Quels est le degré d’évolution de ma maladie ?
    • Quels sont les traitements adaptés à ma situation?
    • Vais-je être plutôt orienté(e) vers un traitement chirurgical ou un traitement endovasculaire ?
    • Quels sont les risques et les avantages de ces différentes interventions ?
    • Quel suivi dois-je mettre en place ?
    • Quelles modifications dois-je apporter à mon mode de vie ?
     Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels spécialistes consulter pour un angor mésentérique ?

    Le médecin référent pour l’angor mésentérique est un médecin vasculaire ou un chirurgien vasculaire. Celui-ci est un spécialiste des problèmes des vaisseaux (artères, vesines, vaisseaux lymphatiques) et du cœur.
    Il est préférable de consulter un médecin vasculaire spécialiste de l’angor mésentérique.
  • Quels sont les symptômes d'un angor mésentérique ?

    Les symptômes les plus fréquemment ressentis lors d’un angor mésentérique sont des douleurs abdominales, qui apparaissent après les repas, pendant la digestion et qui peuvent durer plusieurs heures. Une peur alimentaire (sitophobie) associée à une perte de poids sont également souvent constatées dans le cas d’un angor mésentérique. Parfois, d’autres symptômes apparaissent, comme la diarrhée ou des vomissements. Ces symptômes sont plutôt vagues et parfois semblables à ceux d'autres affections qu’à l’angor mésentérique. C’est pourquoi le diagnostic de l’angor mésentérique est rarement précoce.

    Lorsque la douleur est quasiment continue d’un repas à l’autre et qu’elle survient aussi la nuit, cela signifie probablement que l’angor est en train d’évoluer vers un syndrome de menace mésentérique. C’est l’ultime étape avant l’ischémie mésentérique aiguë (infarctus mésentérique, obstruction complète du sang). Un cas d’urgence, au pronostic grave.
  • Comment poser le diagnostic d'un angor mésentérique ?

    Le diagnostic d’angor mésentérique se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie.

    L'angor mésentérique survient généralement chez les personnes de plus de 60 ans. Les facteurs de risques de l’angor mésentérique sont les mêmes que pour tout problème cardio-vasculaire, à savoir l’âge, l’hérédité, le tabagisme, l’hypertension artérielle, le diabète et l’hyper-cholestérolémie. L’ischémie intestinale chronique peut évoluer sans avertissement et parfois très rapidement vers une ischémie mésentérique aiguë.

    Le diagnostic d’angor mésentérique est confirmé par des examens complémentaires, notamment :
    • un écho-doppler des artères digestives, à jeun puis après une prise alimentaire
    • un angio-scanner thoraco-abdomino-pelvien (avec une injection d'iode si pas d'allergie et pas d'insuffisance rénale majeure) avec des reconstructions artérielles de profil
    • ou une angio-IRM thoraco-abdomino-pelvienne avec des reconstructions artérielles : cet examen peut remplacer l'angio-scanner en cas d'allergie à l'iode ou d'insuffisance rénale,
  • Comment soigner un angor mésentérique ?

    Le choix du traitement dépend :
    • De la précocité du diagnostic
    • Du nombre d’artères atteintes
    • Du degré d’évolution de la maladie
    • Des facteurs de risques cardio-vasculaires présentés par le patient
    • De l’âge du patient
    • De son état de santé général
    • De ses antécédents familiaux et médicaux
     
    L’objectif du traitement est de rétablir un débit sanguin normal, pour irriguer correctement l’intestin. Il existe deux méthodes : la méthode chirurgicale et la méthode endovasculaire.

    La principale technique chirurgicale pour traiter l'ischémie mésentérique chronique (angor mésentériquea) est la chirurgie par pontage. Le chirurgien crée une déviation autour de la partie obstruée de l'artère. Pour cela, il se sert généralement d’une des veines du patient. Une alternative est d’utiliser un tube fabriqué à partir de matériaux synthétiques. Le chirurgien met ainsi en place un nouveau canal qui permet au sang de circuler vers les intestins.

    Le traitement endovasculaire est une alternative au traitement chirurgical. Il consiste à réaliser une angioplastie seule ou associée à la pose d'un stent (sans chirurgie). Au cours d’une angioplastie, le chirurgien place un petit ballon à l'intérieur de l’artère mésentérique obstruée. En gonflant, le ballon permet l'élargissement de l’artère. Après cela, le chirurgien peut éventuellement insérer un stent. Le stent est un dispositif en maille métallique de la forme d’un tube, que l’on glisse dans l’artère afin de faciliter la circulation du sang. 

    Enfin, la lutte contre les facteurs de risque cardio-vasculaire est également essentielle pour compléter le traitement.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies des artères