image Maladies cardiovasculaires

Syndrome du défilé thoraco-brachial

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 23 juin 2020 - Revue par Professeur Pierre Alric

  • Qu'est-ce qu'un syndrome du défilé thoraco brachial ?

    Le syndrome du défilé thoraco-brachial est une maladie relativement courante et souvent méconnue. Il désigne une compression artérielle, veineuse ou nerveuse, dans le passage thoraco-brachial, entre les muscles scalènes antérieurs et moyens, ou plus communément dans la région du cou et des épaules.

    Les troubles du syndrome du défilé thoraco-brachial sont généralement mixtes, à la fois neurologiques (du fait d’une compression du plexus brachial) et vasculaires (artériels et veineux). La compression est possible à plusieurs niveaux : elle peut en effet se manifester à la hauteur du cou (entre les muscles scalènes), de la clavicule ou du creux auxiliaire.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour un syndrome du défilé thoraco brachial ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour un syndrome du défilé thoraco brachial ?

    Un deuxième avis est particulièrement pertinent dans le cadre du syndrome du défilé thoraco-brachial car il s'agit d'une maladie dont les répercussions sur la vie quotidienne peuvent être très lourdes. Elle conduit parfois à une incapacité totale de faire certains mouvements ou de maintenir certaines positions. Par ailleurs, le syndrome du défilé thoraco brachial peut aussi être à l'origine de complications. L'exérèse d'une côte, par exemple, est une opération qui demande beaucoup de précision et une grande connaissance de l'anatomie de cette partie du corps. Elle n'est pas sans risque, et peut engendrer une lésion du plexus brachial ou une lésion vasculaire. Dans ce contexte, un deuxième avis doit vous permettre de prendre part aux choix thérapeutiques proposés par votre médecin, et ce de manière éclairée et en toute connaissance de cause.



    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Quelles sont les alternatives thérapeutiques qui s'offrent à moi ?
    • L'opération est-elle inévitable ? Quels sont les risques ? Devra-t-on me retirer une côte ?
    • Dois-je craindre des douleurs post-opératoires ?
    • Quelles vont être les conséquences sur mon quotidien, après le traitement ?
    • Dans quelle mesure vais-je devoir modifier mon comportement postural ?
    • Y a-t-il un risque de récidive une fois que j'aurai terminé le traitement ? Peut-on l'éviter ?
     Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes du syndrome du défilé thoraco brachial ?

    Le médecin référent pour le syndrome du défilé thoraco-brachial est un médecin ou chirurgien vasculaire. Celui-ci est un spécialiste des problèmes des vaisseaux (artères, vesines, vaisseaux lymphatiques) et du cœur. Il est préférable de consulter un médecin vasculaire spécialiste du syndrome du défilé thoraco-brachial.
  • Quels sont les symptômes d'un syndrome du défilé thoraco brachial ?

    Les symptômes du syndrome du défilé thoraco-brachiale dépendent du type de compression dont on souffre (artérielle, veineuse ou nerveuse) et du siège de cette compression. D’une manière générale, ils se traduisent par une douleur et une faiblesse musculaire au niveau du membre supérieur, un engourdissement et des fourmillements dans les bras et les doigts. Une perte du toucher et une sensibilité à la chaleur et au froid peuvent également se faire sentir. La douleur est accentuée lors de certains mouvement, notamment lorsqu’on lève les bras pour attraper quelque chose placé en hauteur. Lorsque la compression est artérielle, on observe une disparition du pouls radial.
  • Comment diagnostiquer un syndrome du défilé thoraco brachial ?

    Le syndrome du défilé thoraco-brachial est souvent le résultat d’une combinaison de 3 facteurs déclenchant : une prédisposition anatomique associée à un geste néfaste et/ou une mauvaise posture. C’est la raison pour laquelle cette maladie atteint certains sportifs, notamment ceux qui pratiquent des sports de lancer, comme le handball, le golf, le base-ball, le tennis… Les professions qui exigent des postures contraignantes de manière constante sont également concernées par le syndrome du défilé thoraco brachial.

    La présence du syndrome du défilé thoraco-brachial se manifeste plus fréquemment chez les sujets jeunes, de sexe féminin et de morphologie longiligne. Dans une moindre mesure, cette maladie peut aussi avoir des explications anatomiques, comme la présence d'une côte surnuméraire. Ce sont les antécédents médicaux et un examen physique qui révèlent l’existence du syndrome du défilé thoraco-brachial. Le médecin effectue des manœuvres, comme le test de Ross, pour déterminer quels sont les éléments comprimés.

    Le diagnostic du syndrome du défilé thoraco-brachial est confirmé par des tests complémentaires, notamment des radiographies, un écho-doppler, un électromyogramme ou parfois une artériographie.
  • Comment soigner un syndrome du défilé thoraco brachial ?

    Le choix du traitement dépend :
    • du siège de la compression (selon qu’elle se situe plutôt au niveau du cou, de la clavicule ou du creux axilliaire),
    • du type de compression (artérielle, veineuse ou nerveuse),
    • de l'ampleur de la compression,
    • du type d’activité du patient,
    • de sa morphologie (s’il est musclé, en surpoids…),
    • de la présence ou non de malformations anatomiques (comme une côte surnuméraire),
    • de l’âge et l’état de santé général du patient.

    On distingue 2 types de prise en charge pour le syndrome du défilé thoraco-brachial : un traitement dit conservateur, basé sur de la rééducation, et un traitement chirurgical.

    La première étape thérapeutique est le traitement conservateur qui, la plupart du temps, est suffisant pour traiter le syndrome du défilé thoraco-brachial. Il est constitué d’un ensemble d’exercices de rééducation posturale, adaptés à chaque cas, et d’un ré-apprentissage des gestes de tous les jours. Le médecin peut également prescrire des anti-inflammatoires pour réduire la douleur, ainsi que des massages du rachis cervical et du membre supérieur.

    Si les symptômes du syndrome du défilé thoraco-brachial persistent malgré la rééducation posturale et la suppression des gestes à l’origine de la maladie, il faut alors envisager un traitement chirurgical. Ce traitement a pour objectif de libérer de l’espace anatomique et de permettre une décompression des éléments vasculaires et nerveux. Il existe plusieurs techniques chirurgicales et votre chirurgien choisira la voie à emprunter, au cas par cas, selon l'élément à décomprimer en priorité. Il pourra notamment procéder à une myotomie des muscles scalènes (découpe du muscle) ou à une exérèse (ablation) chirurgicale de la première côte et/ou de la côte cervicale. Le risque essentiel est lié à la neurolyse du plexus brachial, c'est-à-dire l’opération chirurgicale qui consiste à libérer un nerf compressé. Cette intervention extrêmement minutieuse nécessite de faire appel à de la microchirurgie.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies des artères