Je souhaite l'avis d'un expert

Endofibrose iliaque

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

Définition
1|

Qu'est-ce que l’endofibrose iliaque ?

L’endofibrose iliaque est une pathologie peu fréquente qui touche principalement les sportifs et en particulier les cyclistes de haut niveau. C’est une lésion de l’artère iliaque externe au-dessus du pli de l’aine. Chacune de ces artères (une droite et une gauche), qui sont la prolongation de l’aorte abdominale, fournit du sang à la jambe concernée. L’artère iliaque externe circule notamment sur le lieu de flexion de la cuisse sur la hanche ; un frottement mécanique excessif à ce niveau est le facteur principal d'endofibrose iliaque.

En effet, les frottements mais aussi la butée de l’afflux sanguin sur la paroi artérielle (en flexion) induisent une déformation de l’artère ainsi qu’un épaississement de la paroi de l’artère. C’est cet épaississement qui correspond à l’endofibrose à proprement parler.

L’endofibrose iliaque peut alors mener à la réduction du diamètre de l’artère, c’est-à-dire une sténose. L’artère ne laisse plus suffisamment passer le sang et la jambe est mal irriguée. Cette insuffisance d’afflux sanguin s’observe principalement à l’effort, car la demande de sang est plus grande. On retrouve rarement des sténoses au repos, elles surviennent plutôt en cas d’affectation sévère.

2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour l’endofibrose iliaque ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour l’endofibrose iliaque ?

L’endofibrose iliaque est une pathologie mal diagnostiquée et peu fréquente dans la population générale. Un deuxième avis auprès d’un spécialiste permet une prise en charge optimale adaptée à des besoins personnels. Un deuxième avis apporte également des conseils concernant une possible chirurgie et son suivi post opératoire. En effet, la chirurgie et la rééducation qui doit suivre nécessitent un suivi optimal et il est important de comprendre les enjeux de ce traitement et d’y adhérer pleinement. Enfin, le spécialiste de deuxième avis pourra répondre à l’ensemble de vos interrogations en ayant une connaissance approfondie de la maladie et en étudiant attentivement votre dossier.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • Mon autre jambe risque-t-elle également d’être atteinte d’endofibrose iliaque ?
  • L’endofibrose iliaque peut-elle être associée à une autre pathologie vasculaire ?
  • L’endofibrose iliaque est-elle un facteur de risque pour d’autres maladies ?
  • La chirurgie est-elle indispensable ?
  • Quels sont les bénéfices et les risques d’une chirurgie ?
  • En cas d’abstention thérapeutique, mon autonomie sera-t-elle limitée ?
  • Ma pathologie risque-t-elle s’aggraver ?
  • Y a-t-il des activités que je dois proscrire ? D’autres à favoriser ?

Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quel est le spécialiste de l’endofibrose iliaque ?

Le spécialiste de l'endofibrose iliaque est un angiologue, c’est-à-dire un spécialiste de médecine vasculaire, ou un chirurgien vasculaire.

4|

Quels sont les symptômes de l’endofibrose iliaque ?

On retrouve lors d’une endofibrose iliaque une douleur musculaire semblable à une crampe lors de l’effort en raison d’un afflux sanguin insuffisant. La douleur peut aussi être décrite comme une jambe lourde ou une sensation d’étau au niveau de la cuisse. L’endofibrose iliaque peut, dans certains cas, se traduire aussi par un gonflement de la cuisse. Les symptômes sont généralement unilatéraux, car l’endofibrose n’affecte qu’une artère iliaque externe, mais il est possible que les deux jambes soient touchées. Classiquement, le cycliste va décrire des difficultés à suivre le peloton lors d’accélération avec une sensation de crampe ou d’étau dans la cuisse.
5|

Comment diagnostiquer l’endofibrose iliaque ?

L’endofibrose iliaque touche généralement les sportifs, particulièrement les cyclistes professionnels ou amateurs (avec une pratique > 5 000 km/an), plus rarement les coureurs de fond ou les avironneurs. La moyenne d’âge des patients atteints de l'endofibrose iliaque est d’environ 30 ans. Dans la population générale cette pathologie est peu fréquente donc difficilement diagnostiquée. Ce n’est pas le cas parmi les cyclistes professionnels où l’endofibrose iliaque est relativement courante, son diagnostic sera dans ce cas plus facilement évoqué.

Différents examens sont utiles pour réaliser le diagnostic de l'endofibrose iliaque, on retrouve :
  • l’écho Doppler vasculaire, c’est un type d‘échographie qui permet de visualiser le flux sanguin et de mesurer les pressions sanguines systoliques à la cheville au repos et à l’effort.
  • La Tc PO2 d’effort permet de doser le taux d’oxygénation des tissus sous-cutanés à l’effort. Dans ce cas, on réalise ce test sur home-trainer ou tapis de course en reproduisant la douleur du patient.
  • L’angioscanner ou l’angio IRM, ce sont des examens radiologiques qui permettent de visualiser les artères en 3D grâce à l’injection d’un produit de contraste.
6|

Comment soigner l’endofibrose iliaque ?

Face à l’endofibrose iliaque, il est possible de réaliser une chirurgie ou de s’abstenir de tout traitement. Les lésions se stabilisent en arrêtant le sport responsable ou en le diminuant. La plupart du temps, la chirurgie n'est pas essentielle, mais elle est cependant nécessaire pour continuer une pratique intensive du sport.

Plusieurs techniques de chirurgie sont possibles selon les cas. On peut par exemple réaliser une simple résection artérielle avec endofibrosectomie, c’est-à-dire que l’on retire uniquement la partie de l’artère qui est atteinte. On privilégiera cette chirurgie si l’endofibrose n’est pas trop sévère. Dans le cas où la situation l’exige, il est aussi possible de réaliser un remplacement de l’artère iliaque externe par un pontage prothétique ou plus rarement de faire une angioplastie (dilatation) en posant un stent.

Le suivi post opératoire est très important pour ne pas avoir de séquelles. La kinésithérapie sera essentielle et progressive, elle permettra notamment la reprise du sport. Certains médicaments seront également prescrits ; outre les antalgiques, la prise notamment d’antiagrégants plaquettaires pendant 2 à 3 mois est fréquente, voire plus prolongée en cas de stent.

Mise à jour le 13/10/2020 - Revue par le Docteur Philippe Quehe

Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
À la découverte des maladies cardiovasculaires

Cardiovasculaire

À la découverte des maladies cardiovasculaires
Maladie cardiovasculaire : quel impact sur la qualité de vie ?

Cardiovasculaire

Maladie cardiovasculaire : quel impact sur la qualité de vie ?
Voir plus d'articles

Maladie des artères :

Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Pour aller plus loin…
Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q