image Maladies cardiovasculaires

Artériopathie oblitérante des membres supérieurs

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 5 juin 2020 - Revue par Professeur Yves Castier

  • Qu'est-ce qu'une artériopathie oblitérante des membres supérieurs?

    Une artériopathie oblitérante des membres supérieurs est due au rétrécissement du diamètre des artères des membres supérieurs. Elle est causée par :
    • une arthérosclérose ou artériosclérose, qui se manifeste par la perte d’élasticité des artères due à l’accumulation de cholestérol (graisse) sur la paroi de l’artère. Il s’agit d’une plaque d’athérome qui vient rétrécir le diamètre de l’artère (sténose) voire même l’obstruer (thrombose).
    • un embole, c’est-à-dire un élément qui flotte dans une artère et qui peut la bloquer, par exemple un caillot de sang, une boule de graisse ou un bout de calcaire détaché d’une plaque d’athérome
    • un traumatisme comme une plaie par balle ou par un objet tranchant, une injection accidentelle chez un toxicomane, la pose de matériel pour une fracture de la clavicule ou une luxation de l’épaule, ou encore toute chirurgie de l’épaule
    L’artère la plus communément touchée est l’artère subclavière proximale, artère passant sous la clavicule et amenant le sang aux membres supérieurs. Les artères humérales (ou brachiales), radiales et ulnaires (dans l’avant-bras) peuvent aussi être atteintes.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une artériopathie oblitérante des membres supérieurs ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour une artériopathie oblitérante des membres supérieurs ?

    Un deuxième avis est tout à fait pertinent dans le cadre d’une artériopathie oblitérante des membres supérieurs. En effet, sa prise en charge est surtout préventive : la coopération du patient est donc essentielle. Celle-ci est favorisée par une bonne compréhension de la pathologie, de ses causes et de ses enjeux. La maladie peut mener à des situations incapacitantes, voire même à l’amputation. De plus, une artériopathie oblitérante des membres supérieurs est un signe d’appel d’un risque cardio-vasculaire et justifie un bilan cardiaque complet. En cas d’échec, la chirurgie demeure la seule solution, et des risques ne sont pas exclus, comme pour toute opération. Dans ce cadre, un deuxième avis permet d’engager le patient dans la stratégie thérapeutique la plus adaptée à sa situation, dont le succès est favorisé par l’implication du malade.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour une artériopathie oblitérante des membres supérieurs ?

    • Quelle est la cause de ma pathologie ?
    • Quelles artères sont touchées ?
    • Quelle est la sévérité des lésions ?
    • Comment mettre en place des mesures préventives ? Que va-t-il se passer si je ne respecte pas ces règles d’hygiène de vie ?
    • On me propose un traitement médical. Dois-je le prendre à vie ?
    • Suis-je à risque de développer une autre pathologie vasculaire ?
    • On me propose une chirurgie. Quelle technique va être utilisée ? Est-ce que mon mode de vie devra changer à l’issue de l’intervention ? Vais-je voir mal ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes de l'artériopathie oblitérante des membres supérieurs ?

    Un cardiologue. C’est le spécialiste des maladies du système cardiovasculaire (cœur et vaisseaux sanguins).
    Un chirurgien cardiaque. Il pratique les opérations chirurgicales relatives au système cardiovasculaire.
  • Quels sont les symptômes d'une artériopathie oblitérante des membres supérieurs ?

    Les symptômes sont : 
    • absents, dans une majorité de cas
    • un syndrome de Raynaud qui se manifeste par un engourdissement ou des douleurs à l’extrémité des mains
    • une ischémie des doigts permanente et douloureuse (réduction de l’apport de sanguin par l’artère à un organe)

    Les facteurs de risque de la maladie sont ceux liés à la formation de plaques d’athérome :
    • le tabac
    • le diabète
    • l’hypercholestérolémie (excès de cholestérol) 
    • l’hypertension arterielle
    • la sédentarité
    • l’obésité
  • Comment diagnostiquer une artériopathie oblitérante des membres supérieurs ?

    Le diagnostic requiert :
    • un examen clinique. Les symptômes et leur survenue sont recensés et des facteurs de risque sont examinés. On recherche des signes d’ischémie au niveau des doigts.
    • un bilan cardiaque complet : mesure de la pression systolique (pression lors de la contraction du cœur), du pouls, de la cholestérolémie et recherche d’un diabète.
    • une échographie Doppler. Elle permet de localiser les artères touchées et d’évaluer la nature et la sévérité des lésions.
  • Comment soigner une artériopathie oblitérante des membres supérieurs ?

    La prise en charge repose majoritairement sur des mesures préventives relatives au mode de vie du patient :
    • arrêt du tabac si le patient est fumeur
    • perte de poids si nécessaire
    • alimentation saine et équilibrée
    • pratique d’une activité physique régulière
    • Le non respect de ces règles d’hygiène de vie peut entraîner des complications de la pathologie comme des troubles trophiques (trouble de la nutrition d’un tissu), menant à une destruction du tissu et potentiellement à son amputation.

    Un traitement médical si nécessaire : 
    • prise d’un médicament antiagrégant plaquettaire (AAP) pour fluidifier le sang et éviter la formation d’un embole
    • prise d’un médicament appelé statine afin de diminuer la cholestérolémie 
    • prise d’un médicament appelé inhibiteur de l’enzyme de conversion (IEC) permettant de réguler la tension artérielle 

    Une chirurgie, en cas d’ischémie grave par exemple. Il s’agit de revasculariser le membre par dilatation, pose d’un stent (tuteur glissé dans l’artère afin de maintenir son diamètre normal) ou pontage (création d’une nouvelle communication entre deux vaisseaux sanguins afin de rediriger le flux de sang et de contourner un obstacle comme un caillot). L’opération est réalisée sous anesthésie générale et nécessite quelques jours d’hospitalisation. 

    La prise en charge dépend :
    • de l’âge du patient
    • de son état de santé général
    • de la présence de facteurs de risque
    • du mode de vie
    • de la localisation des lésions artérielles principales
    • de la nature des lésions
    • de la sévérité des lésions
    • de l’intensité des symptômes
Je télécharge la fiche

Les autres maladies des artères