Je découvre les experts

icône de la maladie "Sarcoïdose"Sarcoïdose

1|

Qu'est-ce que la sarcoïdose ?

La sarcoïdose est une maladie inflammatoire rare, mais non-exceptionnelle, touchant 6 000 à 12 000 nouveaux personnes par an et se déclarant généralement chez les 25-45 ans. Elle demeure de cause inconnue, mais guérit spontanément dans la grande majorité des cas, en dehors de la forme sévère et mortelle (moins de 5 %).

 

La sarcoïdose se définit comme une accumulation de granulomes, disséminés dans différents organes (préférentiellement les poumons). Un granulome est un amas de cellules inflammatoires qui se rassemblent en “grains” et entraînent des dysfonctions dans les organes. Ces “grains” peuvent se rassembler et devenir visibles à l'œil nu lorsqu’ils concernent la peau ou à l’imagerie pour les organes internes.

 

On distingue deux formes très différentes :

  • La forme aiguë (20-30 %), très symptomatique mais qui guérit dans 80-90 % des cas.
  • La forme chronique, forme parfois moins symptomatique, voire asymptomatique. Potentiellement plus dangereuse, elle touche les poumons dans 90 % des cas et va entraîner des problèmes respiratoires, des lésions cutanées, parfois des problèmes cardiaques ou neurologiques.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une sarcoïdose ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une sarcoïdose ?

La sarcoïdose est une maladie pour laquelle tous les médecins généralistes sont formés, mais demeure assez complexe. La consultation d’un spécialiste (pneumologue ou spécialiste de médecine interne) est importante pour que la sarcoïdose soit bien définie, dans son retentissement, son évolution. Par ailleurs, le diagnostic d’une sarcoïdose chronique est complexe et le traitement parfois délicat. C’est la raison pour laquelle il est bénéfique pour le patient d’avoir un deuxième avis spécialisé, pour conduire les bonnes explorations afin de définir l’extension de la sarcoïdose aux différents organes, adapter le bon traitement et évaluer la tolérance à ce traitement.

 

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour une sarcoïdose ?

  • Est-on sûr de mon diagnostic ?
  • Mon cas nécessite t-il un traitement ?
  • Quel traitement dois-je suivre ?
  • Dois-je poursuivre ou modifier mon traitement ?
  • Quelle est l’avancée de la sarcoïdose ?
  • Quel peut en être le retentissement ?
  • Dois-je faire d’autres examens complémentaires ?
  • Comment a évolué la sarcoïdose ?

Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quels sont les spécialistes de la sarcoïdose ?

Les spécialistes de la sarcoïdose sont :

  • Un pneumologue (car les poumons sont atteints dans 90 % des cas).
  • Un spécialiste de médecine interne, spécialiste des diagnostics complexes, des prises en charges « délicates » (pathologies multiples, terrain particulier).
4|

Quels sont les symptômes de la sarcoïdose ?

Forme aiguë (de Löfgren) :
Cette forme de sarcoïdose est assez spectaculaire mais plutôt bénigne, car elle guérit spontanément en quelques semaines sans traitement spécifique. 
Elle associe :

  • De la fièvre.
  • Des douleurs articulaires (genoux, chevilles).
  • Des bosses douloureuses au niveau des jambes (appelées érythèmes noueux).
  • Une augmentation de taille des ganglions entre les poumons (médiastin et hiles pulmonaires).

Forme chronique :
Cette forme est plus discrète et ne donne parfois aucun symptôme mais reste plus dangereuse, elle est souvent découverte de manière fortuite lors d’examens pour d’autres maladies. On peut cependant retrouver quelques symptômes : une toux sèche, un essoufflement anormal (car la sarcoïdose touche les poumons dans 90 % des cas) ou encore d’autres signes spécifiques de l’organe touché (éruption cutanée, gonflement d’un ganglion, un œil rouge et douloureux, des douleurs articulaires, etc.).

5|

Comment diagnostiquer la sarcoïdose ?

Pour la forme aiguë :
Devant le tableau décrit précédemment (fièvre, douleurs articulaires, érythème noueux), la constatation d’une augmentation du volume des ganglions entre les poumons (médiastin et hiles pulmonaires) est suffisante au diagnostic.

Pour la forme chronique : 
L’examen clinique est souvent normal, mais l’on retrouve des anomalies (les granulomes et les ganglions augmentés de volume) sur une radiographie des poumons.

 

Cependant, la radiographie ne suffit pas au diagnostic, car d’autres maladies peuvent se manifester de la même manière, il faut donc confirmer la présence de granulome par une biopsie (dans la grande majorité des cas du poumon), réalisée lors d’une bronchoscopie (un tube flexible est introduit par le nez dans les bronches et permet de réaliser des prélèvements).

Une fois le diagnostic posé, il reste à établir un bilan du retentissement :

  • Par la recherche de localisations graves : oculaires (examen ophtalmologique), cardiaques (ECG), système nerveux, foie, rein (analyse de l'urine)
  • Par l’évaluation du retentissement pulmonaire : en réalisant des explorations fonctionnelles respiratoires.
6|

Comment soigner la sarcoïdose ?

Le traitement de la forme aiguë se résume à un traitement des symptômes (douleurs articulaires, érythème noueux) par des antalgiques et anti-inflammatoires et du repos, puisqu’elle guérit spontanément. 

Dans les formes chroniques, seul un malade sur deux nécessitera un traitement pour empêcher l’apparition de nouveaux granulomes. 
Si le fonctionnement d’un organe important est impacté, les traitements de première ligne sont les corticoïdes. En cas d’échec ou de contre-indication, on peut utiliser des immunosuppresseurs (méthotrexate, azathioprine). 
En dehors de ces traitements médicamenteux, l’hygiène de vie optimale est indispensable : arrêt du tabac, exercice physique, protection solaire, diminution des apports en sel, graisse et sucre.

 

L’objectif de ces traitements n’est pas de guérir la sarcoïdose ou d’en réduire la durée, mais de limiter la multiplication des granulomes pour éviter l’atteinte d’autres organes ou l’aggravation des symptômes déjà présents.

Mise à jour le 03/08/2021 Revue par le Docteur Jean-Marc Naccache

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours

En savoir plus...Je commence une demande

Voici l'un des experts pour cette maladie

Photo de Jean-Marc Naccache

Dr. Jean-Marc Naccache

Pneumologue

Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph

Je découvre tous les experts
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Deuxième avis médical : quels avantages ?

Deuxième Avis

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Par Mathilde Lamolinerie le 08/01/2020

L’écho-doppler vasculaire en 5 questions

Cardiovasculaire

L’écho-doppler vasculaire en 5 questions

Par Philippine Picault le 24/11/2021

Prostate, vessie, rein… Comment soigne-t-on les cancers urologiques ?

Gynécologie, urologie

Prostate, vessie, rein… Comment soigne-t-on les cancers urologiques ?

Par Marion Berthon le 22/11/2021

Cancer et fertilité masculine : comment la préserver ?

Gynécologie, urologie

Cancer et fertilité masculine : comment la préserver ?

Par Marion Berthon le 17/11/2021

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

webinaire cancer de la prostate
Webinaire
Adénome et cancer de la prostate :
Comment éviter l’opération ?
Jeudi 25 novembre 2021 de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Revoyez les en replay
Voir tous nos webinaires

Maladies respiratoires :

Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion