image Maladies des os, des articulations et des muscles

Ménisque discoïde chez l'enfant

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 14 mai 2020

  • Définition ménisque discoïde chez l'enfant

    Le ménisque discoïde est une malformation qui est présente dès la naissance touchant le plus souvent le ménisque externe du genou, la plupart du temps de manière bilatérale, c’est-à-dire que la déformation est généralement présente sur les deux genoux. Chaque genou possède deux ménisques : le ménisque externe et le ménisque interne. Le ménisque est un cartilage qui a physiologiquement une forme de croissant servant à la fois de stabilisateur et d’amortisseur dans l’articulation du genou entre le fémur et le tibia.

    Chez les rares personnes atteintes de ménisque discoïde (de 0,4 à 5% de la population générale selon les études) le ménisque perd alors sa forme caractéristique de croissant, et prend la forme d’un disque recouvrant une partie plus ou moins complète du plateau tibial externe. Cela est dû à une régression incomplète du blastème mésodermique (tissus présents lors de la grossesse qui permettent le développement du fœtus) qui commence à se former normalement à 8 semaines de gestation, à cause de cette mauvaise régression, le ménisque s’épaissit alors prenant une forme arrondie qui provoque alors le ménisque discoïde.
  • Intérêt d'un deuxième avis ?

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Un deuxième avis peut être nécessaire pour le ménisque discoïde dans la mesure où cette affection peut être à l'origine d’un blocage du genou ce qui peut être très handicapant pour votre enfant. Toutes les lésions méniscales ne nécessitent pas le même traitement, certaines auront besoin d’une réparation méniscale et d’autres non. Ces réparations méniscales sont parfois effectués à tord entrainant parfois des cicatrisations longues et douloureuses non justifiées, en cas d’échec chirurgical il arrive qu'il faille à nouveau intervenir et dans ce contexte un deuxième avis peut être nécessaire. Il permettra au patient d’évaluer au mieux les bénéfices et les inconvénients de chaque option thérapeutique, afin qu’il puisse participer au choix d’un traitement adapté à son cas.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Est-on sûr que mon enfant est atteint de ménisque discoïde ? La malformation est-elle bilatérale ?
    • Doit-on opérer les deux genoux de mon enfant d’un coup ?
    • Quelles sont les suites opératoires ? 
    • Ma croissance est-elle achevée ? 
    • Quelle chirurgie doit être envisagée pour mon enfant ? méniscoplastie de saucérisation ? avec ou sans suture méniscale ?

    Et bien sûr, toutes les questions que vous vous posez...
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels spécialistes consulter ?


    Il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste d’un service d’orthopédie pédiatrique au mieux dans un Centre de référence.
  • Symptômes ménisque discoïde chez l'enfant

    Le ménisque discoïde est le plus souvent asymptomatique hormis des craquements de genou, il laisse souvent place à des fissures méniscales entrainant alors l’apparition de douleurs variables dans leurs intensités et évolutions, pouvant évoluer vers la déchirure du ménisque notamment chez l’enfant, ce qui déclenche alors les douleurs.
     
    Chez les sujets jeunes on peut observer

    •    Un claquement de genou lors du changement de couche 

    •    Une boiterie à l’âge de la marche

    •    Un blocage du genou (l’extension est brusquement impossible suite à un accident sportif ou encore un passage de la position accroupie à allongée). Ce blocage est dû à un déplacement à l’intérieur du genou d’un morceau du ménisque se détachant sur la quasi-totalité de sa longueur : en effet le ménisque discoïde est plus fragile qu’un ménisque sain.
  • Diagnostic ménisque discoïde chez l'enfant


    Le diagnostic de ménisque discoïde est posé grâce à l’examen clinique et notamment la palpation du ménisque par le médecin : les symptômes ressentis : gêne mécanique (dérangement interne ou externe, douleurs liées à l’effort)...

    Des examens complémentaires sont indiqués pour assurer ce diagnostic :
    • des radiographies des genoux
    • Une IRM des genoux : avantageuse par son caractère non irradiant et son étude multi-planaire et offre des critères diagnostiques bien définis, elle tend à remplacer l’arthrographie.
  • Traitement ménisque discoïde chez l'enfant

    Le traitement sera envisagé uniquement si la lésion est symptomatique avec une lésion ou une désinsertion. Le traitement le plus courant est la résection méniscale partielle sous arthroscopie : on pratique alors une méniscoplastie de saucérisation visant à retrouver la forme anatomique normale, à stabiliser les lésions tout en conservant le ménisque du patient. L’opération a lieu une fois la croissance terminée.
    La méniscoplastie de saucérisation doit être la plus économique possible pour conserver le capital méniscal initial afin d’éviter l’apparition d’arthrose sur le long terme.

    En post opératoire il faut bien prendre les traitements antalgiques et AINS  (anti-inflammatoire non stéroïdien) prescrits et glacer son genou plusieurs fois par jour pour lutter contre l'épanchement articulaire post chirurgical.

    Toutes les lésions méniscales sont différentes et ne nécessitent pas le même traitement, on associe généralement en complément de la méniscoplastie arthroscopique une réparation méniscale adaptée à la lésion méniscale : suture méniscale par exemple

    En cas de lésion méniscale sur un ménisque discoïde il est important de passer à la chirurgie pour éviter :
    • une extension de la lésion entrainant des suites plus compliquées
    • une apparition de lésions cartilagineuses en regard de la lésion méniscale
    • une apparition d’un kyste poplité du à l’état inflammatoire permanent du genou.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies du genou

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 15/06/2020
Il n’est parfois pas facile de concilier la vie au travail avec ses problèmes de santé. Si certains éprouvent des difficultés à assurer leur emploi comme ils le faisaient avant la maladie, aménager et adapter les conditions de travail peut être une...
Lire la suite...
Actualité du 10/06/2020
Un scanner, une contraception, de la rééducation… Les prescriptions de votre médecin ne se limitent pas aux médicaments. Mais saviez-vous qu’il peut aussi vous prescrire du sport ? Et oui, dans le cadre d’une maladie chronique,...
Lire la suite...